Le CANCER

Cancer definition

  • Documents vidéographiques divers

  • Sur la chimiothérapie

  • REMÈDES PROUVÉS CONTRE LE CANCER

  • REMÈDES EFFICACES DISSIMULES

  • Documentation diverse PDF

« La cause principale, si ce n’est pas la cause unique, de l’augmentation monstrueuse des cancers, a été la vaccination »

Dr Robert Bell, ancien vice-président de la Société internationale pour la recherche sur le cancer au British Cancer Hospital.


Le silence sur les travaux du Docteur Gernez

Preuve du complot mondial contre la Sante

cancer

Le Complot du Cancer – Dr. Burzynski

cancer

Exercice illégal de guérison du cancer

manif-cancerMirko Beljanski talentueux chercheur biochimiste français, a mis au point des médicaments enfin efficaces et non toxiques permettant de soigner le cancer au début des années 1980. Infirmant les positions établies du dogme biologique et médical sur cette maladie, sa recherche fut frappée d’un ostracisme implacable. Ses découvertes, pourtant parfaitement fondées scientifiquement, permirent la guérison de milliers de patients avant que les pressions de establishment médical et de la justice aient raison de l’espoir de les voir mis à disposition du public.

D’autres heures Audio du libre Journal sur l’affaire Mirko Beljanski sont disponible en cherchant un peu ici : http://sdebeketch.com. Les minutes du procès qui mettra fin à toute possibilité de poursuite des recherches sur le territoire Français : http://lucadeparis.free.fr/infosweb/beljanski2002b.htm

cancer

Et si le cannabis guérissait le cancer ?

Film de Len Richmond, 2010.
Traduit en FR et voix off par RALBOL PROD.
PAS (encore) VU A LA TV

« L’auteur et réalisateur Len Richmond a laissé son audience abasourdie avec ce chef-d’œuvre sur la biochimie du Cannabis. « Et si le Cannabis pouvait guérir du cancer? » répond à des questions qu’on n’avait jamais pensé se poser.« 

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

On savait déjà que le cannabis permettait de surmonter les douleurs et la chimio; Mais « certains cannabinoïdes de la plante de cannabis possèdent une action curative contre plusieurs formes de cancer. De nombreux témoignages de patients sont désormais disponibles sur les réseaux sociaux, notamment aux USA où le cannabis thérapeutique est accessible beaucoup plus facilement qu’en Europe. Les exemples de guérison les plus fréquents concernent des cas de leucémie, ainsi que des tumeurs cérébrales (gliomes), notamment sur des enfants, parfois même des nourrissons.

Mais ces  nombreux témoignages ne peuvent suffire à convaincre la communauté médicale et scientifique, qui nécessite que des études sérieuses confirment ces affirmations. Afin d’y remédier, nous vous proposons cette liste (non exhaustive) de 68 publications scientifiques internationales, issues des meilleurs laboratoires de recherche mondiaux, prouvant l’efficacité des cannabinoïdes de la plante de cannabis dans le traitement du cancer » (source)

Guérison d’une tumeur au cerveau par le Cannabis – Dr William Courtney (2013) (STFR)

Interview par le journal Huffingtonpost du Dr William Courtney sur la guérison rapide d’une tumeur inopérable au cerveau d’un enfant de 8 mois, grâce à l’utilisation de cannabis médical

Voir aussi:

cancer

DIVERS

« Cancer: mensonges »

« Mensonge sur le cancer »

Conférence de Edward Griffin sur la vitamine B17

ATTENTION erreur dans les sous-titres : C’EST LA VITAMINE B17  ET NON  B27.
On trouve cette vitamine dans 1400 produits de la terre [partie 2]

« Ce vaccin contre le cancer… qui ne sera pas commercialisé » (Le Point.fr – Publié le 08/01/2014)  » Le journal Nature a récemment raconté une histoire extraordinaire. On y voit à l’oeuvre le meilleur de la démarche scientifique : la capacité d’observation, l’intelligence de l’analyse et l’audace de l’expérimentation. En 1924 William Coley, chirurgien des os et cancérologue, observe le cas d’un patient qui souffre à la fois d’un cancer gravissime, le sarcome, et d’une infection cutanée, la scarlatine. Mais, au sortir de son épisode de scarlatine, le malade guérit de son sarcome, sans traitement spécifique, et il ne rechute plus jamais. Le docteur Coley en déduit que l’infection par le streptocoque, la bactérie de la scarlatine, a déclenché quelque chose qui a permis de détruire les cellules cancéreuses, soit directement, soit par une stimulation de son immunité.

À partir de là, le cancérologue américain s’est mis à « vacciner » des patients atteints d’un sarcome avec des streptocoques vivants, puis avec des streptocoques morts. Une analyse de ce travail, faite récemment, montre que ses résultats dans le traitement des sarcomes – une survie sans rechute de 50 % à 10 ans – étaient bien supérieurs à la performance que nous obtenons actuellement dans le traitement de ces sarcomes (38 %). William Coley a ensuite essayé ce vaccin contre d’autres cancers, avec des résultats satisfaisants même s’ils étaient moins spectaculaires que pour le sarcome. » (….)

cancer

Chemotherapy

Industrie mortifère s’il en est, d’autant que si on écoute ce que dit le Dr Hamer, on peut guérir simplement par une recherche de la cause. Les traitements alternatifs sont là pour soutenir la guérison « psychologique ».

Ce que l’industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez sur la chimiothérapie et les rayons

Waking Times, 21 octobre 2013

Ils nous disent que la chimiothérapie sauve des vies, augmente le taux de survie à long terme et n’endommage pas les cellules saines. Toutes ces affirmations de l’industrie du cancer sont fausses. Un poison tue sans discrimination – il l’a toujours fait et le fera toujours. Tout en endommageant les cellules saines, la chimiothérapie y déclenche la sécrétion d’une protéine qui entretient la croissance de la tumeur et sa résistance à un traitement ultérieur. C’est exact… la chimiothérapie va en fait stimuler la croissance cancéreuse et le traitement des cancers est la cause majeure des cancers secondaires.

Derrière les vaccins, médicaments, diagnostics et thérapies, soins dentaires, psychiatrie et pratiquement toute la recherche médicale, existe une industrie et une source de profit pour les sociétés. L’industrie du cancer fait preuve d’une ironie particulière car les produits cancérigènes sont fabriqués par des divisions des mêmes corporations multinationales dont les filiales construisent les scanners et l’équipement utilisé pour diagnostiquer les cancers, mettent au point les médicaments dont on se sert en chimiothérapie et ceux qu’on donne pour prévenir les récidives. Dans quelle réalité vivons-nous où les seuls moyens acceptables de traiter le cancer sont de trancher, empoisonner et irradier ?

L’industrie du cancer détruit ou marginalise les remèdes sans danger et efficaces tout en encourageant ses propres remèdes brevetés, coûteux et toxiques qui font plus de mal que de bien.

Aucun produit de chimiothérapie n’a jamais réellement guéri ou résolu les causes sous-jacentes du cancer. Les traitements par chimiothérapie considérés par la médecine dominante comme une « réussite » ne font que gérer les symptômes, au prix habituellement d’interférences avec les autres fonctions physiologiques précieuses qui engendreront tôt ou tard des effets secondaires. Il n’existe aucun médicament qui n’ait aucun effet secondaire.

La chimiothérapie et les rayons peuvent tuer le cancer, mais ils vous tuent aussi

La chimiothérapie regorge d’effets négatifs après traitement. Une majorité d’agents contenus dans les produits de chimiothérapie pénètrent dans le cerveau et peuvent directement ou indirectement induire un certain nombre de changements aigus ou retardés du système nerveux central. Ces effets peuvent durer des années avant de se dissiper, ou bien, dans le cas de jeunes enfants, se perpétuer à l’âge adulte.

Le taux de survie à long terme des patients de chimiothérapie sont grandement exagérés parce que la plupart de ces patients finissent par mourir de maladies sans relation avec le cancer d’origine, mais liés au traitement.

Les produits de chimiothérapie (surtout les agents d’alkylation) sont réputés pour occasionner d’autres cancers dont la leucémie, et nombre de ces médicaments tombent dans cette catégorie. Les agents d’alkylation endommagent directement l’ADN de toutes les cellules. Ces agents ne sont pas spécifiques à une phase ; en d’autres mots, ils sont actifs dans toutes les phases du cycle cellulaire. Comme ces drogues endommagent l’ADN, ils peuvent nuire à long terme à la moelle osseuse et par conséquent affecter l’immunité future. Avec ces produits existe le risque de développer un cancer secondaire à bas bruit mais son diagnostic est inévitable. Des études ont indiqué que le risque commence à augmenter environ deux ans après le traitement, qu’il est le plus élevé entre 5 et 10 ans. C’est la raison des décès de patients par chimiothérapie entre 10 et 15 ans après le traitement.

La radiothérapie peut également accroître le risque de développement d’un cancer chez la plupart des gens. Les variétés de cancers secondaires à une radiothérapie sont vastes, mais consistent principalement en leucémies et sarcomes. Ces cas se révèlent habituellement après exposition aux rayons avec un pic de risque cinq à dix ans environ après. De nouveau, la plupart des patients qui suivent une radiothérapie développent des cancers secondaires en lien avec le traitement et non comme la conséquence du cancer d’origine. Les cancers radio-induits ont explosé ces vingt dernières années car il y a eu une recrudescence de traitements de ce genre, souvent suite à une chimiothérapie.

D’autres cancers sont liés aussi à une radiothérapie. Des tumeurs peuvent se développer à l’endroit de la zone exposée aux rayons ou tout près, même dix ans ou plus après le traitement. Ces risques semblent être plus élevés dans certaines zones du corps, comme les seins et la thyroïde. Dans certains cas, l’âge au moment de la radiothérapie va jouer un rôle. Par exemple des patientes jeunes atteintes de cancer du sein sont plus susceptibles de développer un cancer secondaire par une thérapie par les rayons que des patientes âgées.

Des médecins dénoncent l’industrie du cancer

Le Dr Robert Atkins raconta un jour qu’il existe plusieurs traitements pour le cancer, mais qu’il n’y a pas d’argent à gagner. Ils sont naturels, efficaces et bon marché, ils ne contiennent aucun produit coûteux mais nécessitent une grande auto-discipline de la part des malades. Il faut des millions pour financer les essais en laboratoire et cliniques nécessaires pour fabriquer un nouveau médicament anticancéreux qui pourra être breveté et vendu. Il a été dit que la clé de la réussite dans le commerce de la santé est de sortir un truc génial qui donnera des gens des malades à vie. Pensez à tous ces gens dont les analyses de sang étaient mauvaises, qui sont restés sous médicaments jusqu’à les tuer, alors qu’une prise brève de médicaments avec à côté des changements majeurs de régime alimentaire et de mode de vie, les auraient ramené à une santé sans médication.

Selon le Dr John Diamond, « Une étude sur plus de 10.000 patients montre clairement que les soi-disant excellents antécédents de chimio sur maladie de Hodgkin (cancer des globules blancs ou lymphome) sont mensongers. Les malades qui ont subi de la chimio ont été 14 fois plus sujets à développer une leucémie et 6 fois plus enclins à développer un cancer des os, des articulations, des tissus mous que les patients n’ayant pas subi de chimio. »

Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, fut l’un des plus grands spécialistes du cancer aux États-Unis. Il utilisait des traitements alternatifs avec grand succès. Parlant du traitement du cancer dans ce pays, il disait : « Nous avons une industrie à plusieurs milliards de dollars qui tue les gens juste pour un gain financier. Leur idée de recherche est de voir si deux doses de ce poison valent mieux que trois doses de ce poison ».

Le Dr Alan C. Nixon, ancien président de la Société de Chimie américaine écrit, « En tant que chimiste formé pour interpréter les données, je trouve incompréhensible que des médecins puissent ignorer l’évidence, que la chimiothérapie fait beaucoup, beaucoup plus de mal que de bien« . Et selon le Dr Charles Mathé, spécialiste français du cancer, « …si j’avais un cancer, je n’irai jamais dans un centre anticancéreux classique. Seules les victimes du cancer qui vivent loin de ces centres ont une chance.« 

Le Dr Allen Levin déclarait : « Une majorité de malades du cancer de ce pays meurent par la chimiothérapie. La chimiothérapie n’élimine pas les cancers du sein, du colon ou du poumon. Ce fait est documenté depuis plus de dix ans, pourtant les médecins utilisent toujours la chimiothérapie pour ces tumeurs. » Dans son livre, « Le Topic du cancer : quand on doit en finir avec la tuerie », Dick Richards cite plusieurs études d’autopsie montrant que les patients cancéreux sont morts en fait à cause des traitements conventionnels avant que la tumeur n’ait eu une chance de les tuer.

Comment la chimiothérapie stimule la croissance du cancer

Des chercheurs ont testé les effets d’un type de chimiothérapie sur des tissus prélevés sur des hommes avec un cancer de la prostate et ont découvert « une preuve de dommages de l’ADN » sur les cellules saines après traitement, ont écrit des scientifiques dans Nature Medecine.
La chimiothérapie fonctionne en inhibant la reproduction des cellules à division rapide du type de celles trouvées dans les tumeurs.

Les scientifiques ont découvert que les cellules saines endommagées par la chimiothérapie sécrétaient davantage une protéine appelée WNT16B qui stimule la survie de la cellule cancéreuse (voir article ICI du BBB sur ce sujet).

« L’augmentation de WNT16B était complètement inattendue », a dit à l’AFP le co-auteur de l’étude Peter Nelson du centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson à Seattle.

La protéine était absorbée par les cellules tumorales voisines des cellules endommagées.

« WNT16B, quand elle est sécrétée, interagirait avec les cellules tumorales proches et les ferait grossir, devenir envahissantes et le plus important, les rendrait par la suite résistantes à la thérapie, » a expliqué Nelson.

Dans le traitement du cancer, les tumeurs répondent souvent bien au départ, puis s’ensuit une rapide prolifération et enfin une résistance à la chimiothérapie suivante.
On a démontré que le rythme de reproduction des cellules cancéreuses s’accélérait entre les traitements.

« Nos résultats indiquent que les réponses aux dommages des cellules bénignes…peuvent directement contribuer à accélérer l’activité de croissance des tumeurs », écrivait l’équipe.

Les chercheurs ont dit qu’ils ont confirmé leurs découvertes sur des tumeurs cancéreuses du sein et des ovaires.

Les malades avec un cancer incurable sont promis à accéder plus facilement aux toute dernières drogues qui pourraient leur offrir quelques mois ou quelques années de vie supplémentaire, pourtant de nombreux médecins ont été poussés à devenir plus prudents pour présenter un traitement à ces patients en phase terminale car la chimiothérapie peut souvent faire plus de mal que de bien, conseil soutenu par l’étude de Nelson.

90 % des patients qui reçoivent de la chimiothérapie souffrent d’effets fatals

Le NCEPOD ( National Confidential Enquiry into Patient Outcome and Death) a déclaré que plus de 4 patients sur 10 ayant reçu de la chimiothérapie vers la fin de leur vie ont souffert d’effets fatals par les médicaments et que le traitement était « inapproprié » dans presque un cinquième des cas.

Globalement, presque 90 % des malades à qui on a administré de la chimiothérapie meurent dans les 15 ans, soit de cancers secondaires ou d’une immunité compromise, conséquence directe du traitement. Chimiothérapie et rayons combinés sont les causes principales des cancers secondaires de par le monde.

Il y a eu une augmentation de 68 % dans l’usage de produits de chimiothérapie depuis 2003 et malgré l’augmentation massive de l’incidence des cancers depuis, les facteurs de risque (selon l’industrie du cancer) pour des cancers primitifs et secondaires sont toujours dus au tabac, à l’alcool, aux expositions professionnelles et aux déterminants génétiques. Le traitement ou le diagnostic du cancer n’est jamais mentionné comme la cause de cancers primitifs ou secondaires.

Le cancer est la cause principale des maladies et si on regarde pour l’avenir les récentes tendances au plan mondial des cancers majeurs, le fardeau du cancer s’augmentera de 22 millions de nouveaux cas chaque année d’ici 2030. Ce qui représente une hausse de 75 % comparé à 2008.

Plus de la moitié de tous les malades du cancer souffrent d’une toxicité notable en lien avec le traitement. Ce dernier peut aussi engendrer des infections graves ou les malades peuvent simplement mourir de leur cancer.

Quand on lui a demandé comment améliorer la réponse et le résultat du patient, Nelson a répondu « en alternance, il peut être possible d’utiliser des doses plus faibles, moins toxiques dans la thérapie ».

En résumé, la chimiothérapie détruit virtuellement toutes les cellules et l’organisme avant de s’occuper du vrai cancer. Ce qui veut dire que votre système nerveux central, les organes et le système immunitaire (pour n’en nommer que quelques-uns) sont tous compromis même des années après l’arrêt du traitement. Oubliez ce qui a été dit sur la chimiothérapie qui fait un meilleur travail sur le long terme en tuant le cancer.

La chimiothérapie cause la mort des cellules cérébrales longtemps après la fin du traitement et pourrait être l’une des causes biologiques sous-jacentes des effets cognitifs collatéraux – ou « cerveau chimiqué » – qu’expérimentent de nombreux malades cancéreux.

Le traitement conventionnel du cancer est une énorme et coûteuse tromperie – un non-traitement qui rend malade et tue plus de gens qu’ils ne les « guérissent ». Il ne peut jamais guérir quoi que ce soit car il empoisonne le corps, ce qui ne fait qu’entraîner plus tard d’autres maladies.

La question [de savoir si la chimiothérapie prolonge réellement ou non la vie, note de l’éditeur] ne peut probablement plus recevoir de réponse. Dans les études cliniques, les fabricants comparent toujours leurs nouveaux produits avec les précédents poisons cellulaires. Il n’y a pas de groupes de contrôle n’ayant reçu aucun traitement.

Pour qu’ils soient autorisés sur le marché, il suffit d’obtenir un avantage « statistiquement significatif » dans un petit groupe de sujets- tests soigneusement sélectionnés comparé aux malades traités avec un poison cellulaire approuvé.

Source
Traduit par le BBB

cancer

REMÈDES PROUVÉS CONTRE LE CANCER

Liste non exhaustive Source

  • « C’est le malade qui se guérit lui-même. Notre rôle se borne à aider l’organisme afin que se déclenche le mécanisme d’auto-guérison » Alexandre Salmanoff [1875-1964]
  • « Le microbe n’est rien, le terrain est tout. » Dr Claude Bernard
  • « Tout le dommage est au dedans. » Ménandre, poète Grec [342-292 av. J.C.]

En préventif et curatif:

De la vitamine C à haute dose (voir section « curatif » ci-dessous » pour adresse et plus d’infos). Les restrictions des médecins, pharmaciens et fabricants ou distributeurs n’ont aucune valeur la plupart du temps (à moins d’un cas extrême où toute acidité serait proscrite, éventuellement) et détournent les gens des possibilités réelles de ce traitement. Voir à http://supervitaminec.com/

Le MMS. Le protocole pour traiter le cancer est spécifiquement à http://lemineralmiracle.com/maladies_cancers_mineral_miracle.html

L’indium. Voir le livre du docteur Robert Lyons Indium, l’oligo-élément manquant, aux éditions Eden Park, 80 p. petit A5; 4,95 euros, téléchargeable sur le service http://dl.free.fr à l’adresse suivante: http://dl.free.fr/cQlFucVYE  »  Les exemplaires français sur papier sont rares, voire introuvables.. Cliquer ICI pour une description, et pour s’en procurer:
http://www.itsanatural.com/index.php?l=product_detail&p=10
Il semble malheureusement que ce site n’envoie pas vers la France. La recherche d’autres fournisseurs est en cours.

Delbiase (R) (contenant du chlorure de magnésium et mis au point par Pierre Delbet). Reportez vous au chapitre qui lui est consacré dans le tome 2 de Savants maudits, de Pierre Lance

Bains hyperthermiques et/ou bouillotte appliquée sur la région du foie. Ceci est valable pour moulte maladies, mais surtout les maladies infectieuses. Voir travaux d’Alexandre Salmanoff.

– La musique: se détendre avec de la musique de Nolwenn Leroy ou de Mozart (d’après les recherches de 5 médecins Américains et les travaux de Joël Sternheimer, ils ont des effets thérapeutiques). La musique peut guérir.

L’ASPECT SPIRITUEL EST FONDAMENTAL DANS TOUTE GUÉRISON STABLE. DONC,  ARRETEZ LES JOURNAUX ÉCRITS OU TÉLÉVISÉS (LEUR SEUL OBJECTIF EST DE VOUS PLONGER DANS LE DÉSESPOIR, DANS LA PENSÉE UNIQUE, ET DE VOUS FAIRE CROIRE QUE VOTRE ENVIRONNEMENT EST UN MILIEU DANGEREUX ET QUE VOUS NE POUVEZ RIEN Y FAIRE !) , ALLEZ AU VERT ET COUPEZ LA COMMUNICATION AVEC CEUX QUI VOUS RENDENT LA VIE IMPOSSIBLE. CONSACREZ VOUS AUX PASSIONS QUE VOUS AVEZ LAISSÉES TOMBER DEPUIS PEU OU LONGTEMPS. APPRENEZ DES CHOSES NOUVELLES. CHANGEZ D’AIR, CHANGEZ DE MILIEU. FAITES DE BELLES CHOSES. FAITES DE L’EXERCICE, OXYGENEZ-VOUS; RECOMMENCEZ A VIVRE ! C’est tellement vrai que votre état d’esprit, l’état de vos relations avec votre entourage, déterminent votre prédisposition ou non à la maladie [ de nombreux chercheurs l’ont démontré, notamment Michel Moirot mais beaucoup d’autres avant et après lui ] que l’on ne peut prétendre à une guérison définitive sans traiter cet aspect. Vous pourriez très bien rechuter ! Et ce ne serait pas la faute du médecin ! Ainsi on devrait estimer que le malade doit s’engager à remettre de l’ordre dans sa vie et dans son esprit en tant que partie intégrante du traitement ou bien signer un formulaire de désistement en cas d’absence de résultat ou de rechute, ceci ne déchargeant nullement le guérisseur (au sens large) de la responsabilité d’utiliser tous les moyens de guérir la personne.

En curatif:


 – De la vitamine C à haute dose, tel que recommandé par Linus Pauling (double prix Nobel) et d’autres  chercheurs. C’est la Lypopspheric Super Vitamine C. Voir à http://supervitaminec.com/

Fournisseurs:

http://healthspotlight.com/Lypo-SphericCorders.html et
http://www.lyposphericnutrients.fr/default.aspx

Malone Productions, Inc. malonehealth@aol.com Tel: 727-823-7696

–  le D-Lenolate (TM)

 
– du silicium organique ou G5,
tel que fourni par l’entreprise fondée en Irlande par Loïc Le Ribault, ou celui de  Norbert Duffaut (DNR)

– Les produits Beljanski

–  2 sites internet traitant du MMS: http://mmsfrance.com/
http://cancer-soinsalternatifs.over-blog.net/article-29124298.html

– Un centre de soins dirigé par Philippe Lagarde en république de Saint Marin (près de l’Italie) conjugue différents remèdes contre le cancer. On peut néanmoins avoir des réserves sur l’ulisation de la chimio et  radiothérapie. Consulter:  DR. PHILIPPE LAGARDE — Cancer : mieux le guérir et le prévenir
http://www.philippelagarde.org/

– Appareils disponibles et sites exposant des thérapies :

PAGES-9-ET-10-COUPEES-copie-1
NOTE: l’utilisation d’appareils pour guérir le cancer s’est avérée efficace, comme cela est démontré par les expérimentations de Royal Raymond Rife, Georges Lakhovsky et Antoine Priore. Cela n’est pas la même chose que la radiothérapie pratiquée officiellement. Ces scientifiques ont étés outrageusement combattus par les autorités en dépit des preuves de résultats. Néanmoins, nous avons jugé bon de vous proposer ci-dessus des appareils qui, nous l’espérons, approchent l’efficacité de ceux des brillants chercheurs harcelés.

– Les remèdes proposés dans le livre de JEAN PALAISEUL, Tous les moyens de vous guérir interdis aux médecins (5 tomes); et tous ses autres livres comprenant, en plusieurs tomes TOUS LES ESPOIRS DE GUÉRIR

Protocole à déterminer:

  • Anablast (ou 714-X, anciennement G-24) également efficace contre la leucémie, et mis au point par Gaston Naessens
  • La vitamine B17 (ou Laetrile) – non pas 27. Voir Conférence d’Edward Griffin, sur les découverte des docteurs Richardson et Ernst T.Krebs Jr ici . Inconnue ? C’est normal ! « Nous nous fichons que cela fonctionne. C’est une substance qui n’est pas autorisée (citation d’un repésentant de la FDA, ndlr) !
  • Les remèdes de PAUL THEPENIER, donnés dans le tome 2 de Savants maudits, chercheurs exclus, de Pierre Lance
En préventif:
  • Protocole nettement défini: Solution minérale MMS, voir le site http://mmsfrance.com/
  • méthode de dépistage du cancer, mise au point par Ernest Villequez. Voir page 139 et 140 de « Savants maudits… » vol.3. Chercher sur le net pour voir si la méthodologie est appliquée par des gens qualifiés (si les autorités de l’ordre des médecins veulent bien nous laisser respecter le serment d’Hippocrate). Ce test simple est de loin préférable à celui qui est promu par la campagne actuelle de dépistage qui est au mieux ridicule, pour ne pas dire pire. Pourquoi meilleur ? Parce qu’il détecte de manière bien plus précoce les risques et donc permet de traiter efficacement et en douceur la maladie.

Protocole à définir (chercher sur le net):

Voir http://www.planticinal.com/index.php?page=liste&lang=fr&categ=12&paging=2#liste et http://noslibertes.org/doc/alimentation/LesOrotates.pdf (Cf volume 3 « Savants maudits… » de Pierre Lance, p.261. Hans Nieper ainsi que Jean-Pierre Maschi ont aussi développé des produits et thérapies contre la sclérose en plaque. Vous devriez d’ailleurs consulter les ouvrages des divers auteurs cités, car d’autres maladies sont abordées ou citées.
Au sujet du cancer et autres maladies, autres produits, adresses etc. , voir également :

cancer

Documentation diverse PDF

  • Le cancer su sein  [PDF] du Dr Luc Bodin. Le cancer du sein fait peur à juste titre. Car, 42.000 femmes sont touchées tous les ans par cette terrible maladie. Ce livret écrit par le Dr Luc Bodin permet de faire le point sur ce cancer encore mystérieux à bien des égards. Les causes y sont évoquées en détails ainsi que les signes révélateurs de la maladie. Les bilans médicaux sont décrits en détails : mammographie, biopsie, IRM, cyto-ponction, histologie... jusqu’à la classification TNM de la tumeur mammaire.
    Ensuite les traitements conventionnels sont expliqués ainsi que leur mode d’action et leurs effets secondaires. Une large place est laissée pour terminer sur les traitements naturels, ce qu’ils peuvent apporter en plus des traitements allopathiques, ce qu’il est conseillé de faire…
  • Cancer-Pour-votre-Salut-sortez-de-la-boite [PDF] Découvrir les  plus  puissants  traitements alternatifs  du  cancer –  94%  des  médecins ne  savent  même  pas  qu’ils existent – Ce que Big Pharma continue d’étouffer pour protéger leurs profits.
  • Plantes et cancer [PDF]. Depuis la nuit des temps, les hommes utilisent les plantes pour soulager leurs maux et leurs maladies. Le cancer ne fait pas exception à cette règle. Aujourd’hui encore, les médecines traditionnelles traitent de nombreux malades quand la médecine conventionnelle est dépassée, absente ou trop onéreuse.
    Le cancer depuis plusieurs décennies est devenu un territoire réservé à la médecine conventionnelle, se privant ainsi de tout ce que peut apporter les traitements naturels en particulier phytothérapiques, ce qui est très dommage pour les personnes malades.
    Ce livret fait le point de tout ce que peuvent apporter les plantes lors d’une maladie cancéreuse.
  • Traitements naturels dans le cancer [PDF]. Les traitements naturels ont une place de choix lors d’un cancer. Ils sont malheureusement trop souvent oubliés alorsqu’ils peuvent apporter beaucoup en complément des traitements conventionnels. Ils permettent ainsi de minimiser les effets secondaires des chimiothérapies, des radiothérapies et autres traitements anticancéreux, mais aussi d’améliorer leur efficacité.
    En plus de cela certains remèdes possèdent des actions anticancéreuses bien connues et qu’il est intéressant d’associer au traitement conventionnel. Ce livret les évoque et indique des remèdes simples et faciles à suivre. A lire absolument.
  • #CANCER sur [EXPLORATION] & sur [Actualité]

  • Savants Maudits, Chercheurs Exclus (Pierre Lance) Un réquisitoire implacable contre la « Nomenklatura » scientifique

Cancer_cell-brain-300x236

Cette page est issue du Cartel pharmacochimique

DOSSIER SIDA DOSSIER VACCINATION Cartel pharmacochimique

8 réflexions sur “Le CANCER

  1. Appel au secours du Docteur Didier Moulinier / Cancer : intimidation des médecins, au détriment des patients et de la liberté thérapeutique http://www.dailymotion.com/video/xqss6f_appel-au-secours-du-docteur-didier-moulinier-cancer-intimidation-des-medecins-au-detriment-des-patie_news

    « Ce qui se passe avec le Dr Moulinier est une honte bien sûr, d’autant que cela ne date pas d’hier que l’oligarchie médicale tente de le saborder (voir ICI l’historique de ses précédents déboires avec l’oligarchie médicale). Non content de ne pas y être parvenu jusqu’à présent, le système s’acharne. Exactement comme il s’est acharné sur le Dr Philippe Bry, sur le Dr Martine Gardénal, sur le Dr Dumas, sur le Dr Delépine, etc etc

    A chaque fois bien sûr, c’est le patient qui est perdant car il faut noter que ces ennuis qui sont faits à ces praticiens réfléchis, passionnés et anti-conformistes ne sont jamais initiés par des patients mais par leurs confrères ou leur hiérarchie!! »
    http://fr.sott.net/articles/show/8010-Cancer-intimidation-des-medecins-au-detriment-des-patients-et-de-la-liberte-therapeutique

  2. COMMENT JE ME SUIS GUERI D’UN CANCER – NATURELLEMENT

    « J’ai choisi de traduire cet article pour démontrer que l’être humain a en lui sur tous les plans les ressources nécessaires pour devenir autonome dans la gestion de sa vie.

    Il est vrai qu’on entend de plus en plus parler de gens morts “d’une longue maladie” (on préfère ne pas prononcer le mot tabou, un peu par superstition).

    Les gens ne sont pas informés : ni sur la signification du cancer, qui est fabriqué par le cerveau pour une raison précise, comme l’a si bien expliqué le Dr Ryke Geerd Hamer, ni sur les méthodes alternatives, dont font très largement partie l’alimentation et le psychisme. Mais aujourd’hui, il devient impardonnable de ne pas vouloir s’informer. Tom Arguello nous en donne la preuve (Hélios). »

    “Comment je me suis guéri d’un cancer – naturellement” Par Amanda Froelich: http://ondevraitenparler.wordpress.com/2014/04/12/comment-je-me-suis-gueri-dun-cancer-naturellement/

  3. Professeur Henri Joyeux – la santé une question de bon sens – contre l’industrie agro alimentaire

    Professeur de cancérologie et de chirurgie digestive à la Faculté de Médecine de Montpellier. Spécialiste en nutrition, alimentation et cancer. Président du mouvement « Familles de France » (libre de toute confession, politique, syndicat ou idéologie). La question de savoir s’il faut manger bio pour être en bonne santé est de plus en plus souvent posée en consultation, et les médecins ne savent pas quoi répondre… le Pr Joyeux explique la relation entre la santé et les maladies de civilisation : le diabète, l’obésité, les cancers et les maladies auto-immunes (des rhumatismes à l’Alzheimer), à travers son expérience de chirurgien du cancer et de chercheur.

  4. Cancer: des remèdes interdits (Cancer : the forbidden cures – 1ere partie)

    Documentaire: Cancer: the forbidden cures.
    Auteur: Massimo Mazzucco (qui a plus récemment réalisé « 9/11: the new pearl harbor », un excellent documentaire sur le mythe censé effrayer l’humanité pour le 21eme siècle).
    Sorti en 2010.

    « Pour que les firmes pharmaceutiques, les cliniques, ceux qui font des recherches sur le cancer ou sur le sida ou la chiasse s’enrichissent, ils ont besoin d’une humanité malade, peureuse et docile. Il suffit de demander, Rockefeller s’en charge avec le soutien sans faille de FDA.

    C’est la première partie du docu. Je vais en ajouter deux autres »

  5. « Nicole Delépine est cancérologue pour enfants à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) et écrivain. Cela fait près de 30 ans qu’elle soigne ses patients avec des traitements en marge des protocoles habituels, avec un taux de réussite parmi les meilleurs de France. Pourtant, son service est menacé de fermeture à cause du Plan cancer 2014. Pour ERTV, elle revient sur son parcours et les raisons de cette politique décidée en haut lieu, ainsi que sur la façon dont on traite les patients atteints du cancer aujourd’hui »

    [http://www.dailymotion.com/video/x1vbhej_cancerologie-et-interets-financiers-entretien-avec-nicole-delepine_webcam]

  6. Ce que je ferais si j’avais un cancer! N°1

    Légumes contre le cancer: http://lachainedevv.com/legumes-contre-le-cancer/

    Extracteurs de jus: https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=extracteur+de+jus&tbm=shop

    Vitamine c liposomale: http://www.amazon.com/Lypo-Spheric-Vitamin-Box-30-packets/dp/B000CD9XGC

    Mini site web sur la vitamine c: http://lcvv4.wix.com/vitamine-c#!acheter-vitamine-c/c24vq

    Praticiens hydrotomie percutanée: http://www.hydrotomiepercutanee.com/france.html

    Curcumine et le cancer: http://lachainedevv.com/la-curcumine-et-le-cancer/

    Curcumaxx: https://www.google.fr/search?q=curcumaxx&oq=curcumaxx&aqs=chrome..69i57j0l5.1851j0j4&sourceid=chrome&es_sm=119&ie=UTF-8#q=curcumaxx&tbm=shop

    Congrès APSAMED: http://www.apsamed.com/Event.html

    MON BLOG- http://lachainedevv.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s