Maçonnerie et sectes secrètes: le côté caché de l’histoire

Maçonnerie et sectes secrètes le côté caché de l'histoire - EpiphaniusPar Epiphanius
« Honoré de Balzac, qui lui aussi était martiniste, écrivait dans son roman Les illusions perdues : il y a deux histoires : l’histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, l’histoire « ad usum delphini » et l’histoire secrète, où se trouvent les causes véritables des événements, une histoire honteuse.
« Cette histoire honteuse » souvent ruisselante de sang, est l’objet de ce livre qui décrit de façon détaillée, à partir de documents sûrs, comment depuis plusieurs siècles de puissants cénacles antichrétiens (la maçonnerie, le B’nai Brith, le Bilderberg Group, la Trilatérale…) d’inspiration hermético-cabaliste, s’acharnent de façon efficace à saper et à détruire les fondements mêmes de la civilisation européenne.
Inspirée par la puissance des ténèbres, cette véritable Contre-Eglise s’est peu à peu emparée de tous les centres de pouvoir religieux, politique, économique et culturel.
Ses caractères sont ceux de la Haute Loge et de la Haute Finance : Haute Loge où domine le mage à travers l’ésotérisme et la magie qui planifie, dirige, impose des corrections de route, et Haute Finance qui, concentrant dans ses mains, chaque jour un peu plus, toutes les richesses mondiales, les oriente dans le but de la domination mondiale que poursuit la Haute Loge.
En s’appuyant sur des dizaines et des dizaines d’oeuvres et de documents rares, le présent ouvrage dénonce le complot mondial, en indiquant finalement les moyens pour lutter et ne pas céder au découragement. Une oeuvre de longue haleine, indispensable à tout véritable chercheur de la vérité des faits.
Lettre-préface d’Henry Coston à l’édition française :
« Livre consacré à l’histoire des forces occultes (spécialement des sociétés secrètes supérieures), actives depuis des siècles pour mettre sur pied leur contre-Église. Synthèse de l’action révolutionnaire depuis le XVème siècle. La nouvelle édition ajoute une centaine de pages principalement consacrées aux divers groupes mondialistes (Bilderberg, Trilatérale…) »
« Ce volume est unique en son genre dans la littérature contre-révolutionnaire actuellement disponible dans notre langue. Il présente une synthèse très complète de l’action révolutionnaire menée par les hautes loges et la haute finance, du XVème siècle jusqu’à nos jours. »

 

Table des matières :

PREMIÈRE PARTIE – Mysterium iniquitatis

Chapitre I – Existe-t-il des sommets subversifs occultes ?
Chapitre II – La Gnose
Chapitre III – La grande rentrée de la gnose dans le Moyen Âge. La Cabale.
Chapitre IV – Les Rose-Croix
Chapitre V – Jan Amos Comenius
Chapitre VI – Vers le siècle des Lumières : Maçonnerie et Rose-Croix
Chapitre VII – Assaut au trône : les Illuminés de Bavière
Chapitre VIII – Le Palladisme ou la nécessité d’un sommet
Chapitre IX – Les révolutions de 1848 – Mazzini et Cavour
Chapitre X – 1870 – Le « Risorgimento » italien. La nation guide.
Chapitre XI – Les sociétés secrètes européennes
Chapitre XII – Un grand homme des sectes : Saint-Yves d’Alveydre
Chapitre XIII – Le socialisme
Chapitre XIV – La voie chrétienne vers la Synarchie : le cas de l’Abbé Paul Roca (1830-1893)
Chapitre XV – Années décisives. La Révolution russe
Chapitre XVI – Le congrès maçonnique de 1917. La Société des Nations
Chapitre XVII – Marche sans pause du gouvernement mondial : le schéma de l’archétype social en tant que synthèse du programme de la théocratie luciférienne
Chapitre XVIII – Pan-europe et Mouvement Synarchique d’Empire
Chapitre XIX – Mouvement Synarchique d’Empire (M.S.E.)
Chapitre XX – Crise, guerre, révolution : la Seconde Guerre mondiale

DEUXIÈME PARTIE – Les Nations Unies ou encore le Gouvernement mondial

Chapitre XXI – Naissance des Nations Unies
Chapitre XXII – Les organismes des Nations Unies. La vision du monde de l’U.N.E.S.C.O. La déclaration des droits de l’homme
Chapitre XXIII – Les campagnes démographiques de l’O.N.U. ; L’écologie contre l’Homme ; Animalisme à l’O.N.U. ; Sommet de Rio ; Éco-decalogue et « écologie domestique »
Chapitre XXIV – Pornographie, drogue et mondialisme. – La paternité du monde moderne: les pensées d’un 33° degré. – Église et Nations Unies
Chapitre XXV – L’étape européenne vers les États-Unis d’Europe
Chapitre XXVI – Le racisme dans la stratégie des hauts initiés

TROISIÈME PARTIE – L’Âge du Verseau ou le règne de la contre-Église

Chapitre XXVII – Une approche « séduisante » vers le gouvernement mondial : le syncrétisme religieux ; La voie de la super-religion vers le gouvernement mondial ; Le « Temple de la Compréhension » de Washington
Chapitre XXVIII – Le Lucis Trust et la Nouvelle Ère du Verseau. – Le « Temple de la Compréhension » creuset mondialiste ; Les commanditaires du Lucis Trust
Chapitre XXIX – Initiation luciférienne du New Age ; Le Club de Rome, club théosophiste ; La réalité virtuelle et les autoroutes électroniques
Chapitre XXX – Les forces du New Age ; La Trilatérale, bras du Lucis Trust. Épisodes italiens ; Tony Blair et les nouvelles tâches de l’O.T.A.N. ; La pensée du Lucis Trust et la pensée des Nations Unies ; Le point ésotérique sur les événements actuels
Chapitre XXXI – Les Nations Unies : une théocratie politico-religieuse ; Enfin un visage pour l’Autorité
Chapitre XXXII – L’initiative des Religions Unies (U.R.I.)
Chapitre XXXIII – Le symbole de la C.E.I. : un symbole du Verseau ?
Chapitre XXXIV – Structure des sociétés secrètes
Chapitre XXXV – La violation de la conscience des foules : ingrédients pour une recette de grande cuisine maçonnique ; Quelques études de grande actualité ; Vieilles recettes pour les temps nouveaux

Conclusion – Agir entre le temps et l’éternité

Appendice 1 – Les financiers de la Révolution russe
Appendice 2 – Les principales associations mondialistes
Appendice 3 – La déclaration universelle des droits de l’animal


En octobre 1786, la police bavaroise découvrit l’organisation [de la secte des illuminés de Bavière, dirigée par Adam Weishaupt]. (…) De la correspondance saisie émergea un programme articulé essentiellement en 6 points :
  1. Le troisième œil dans un triangleAbolition de la monarchie et de tout autre gouvernement légal ;
  2. Abolition de la propriété privée ;
  3. Abolition du droit d’héritage privé ;
  4. Abolition du patriotisme et de la loyauté militaire ;
  5. Abolition de la famille, c’est-à-dire du mariage comme lien permanent, et de la moralité familiale ; permission de l’amour libre ; l’éducation des enfants est confiée à la communauté ;
  6. Abolition de toutes les religions.
On ne peut pas ne pas voir la coïncidence parfaite, 70 ans en avance, sur le Manifeste de Marx, avec les thèses du socialisme, partisan d’une société laïciste et libertaire dans laquelle l’individu, réduit à une entité anonyme et dépersonnalisée, se fond – panthéistiquement – dans le collectif, sans aucune responsabilité envers lui-même et les autres.

Epiphanius – Maçonnerie et sectes secrètes (2005)


 Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889

Adressé aux hauts degrés de la maçonnerie de « Rite Palladique », publié par la revue anglaise « The Freemason » dans son numéro du 19 janvier 1935 :
« Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° : “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon ».

(Epiphanius « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire », pp. 508-509)

organigramme-synagogue-satan


« Le rôle essentiel de l’O.N.U. s’identifie donc dans le fait d’être un instrument qui véhicule des idées pour faire surgir « l’ordre du chaos », Ordo ab Chao selon la formule ésotérique du 33° degré du Rite Écossais Ancien et Accepté dont la signification moins immédiate et plus occulte est révélée par un autre 33° degré Ugo Gorel Porciatti, quand il écrit :
« La devise Ordo ab Chao représente la synthèse de la Doctrine Maçonnique et en représente le Secret fondamental. Elle signifie que le Grand Œuvre 1 ne peut se produire qu’à travers un état de putréfaction et de dissolution et enseigne que l’on ne peut arriver à l’ordre nouveau qu’à travers un désordre savamment organisé. » 2
Interprétation forcée ? Le martiniste Pierre Mariel nous aide une fois de plus quand il déclare que l’O.N.U. est inspirée par les loges et que, encore à la moitié des années soixante-dix, deux tiers de ses fonctionnaires étaient maçons 3. Du reste n’est-ce pas la finalité des sociétés secrètes que de
« détruire tout pour reconstruire ensuite un monde nouveau sur les ruines de l’ancien ? » 4
Et quel meilleur système que la démocratie, fondée sur le suffrage universel, où l’on appelle à décider des gens non préparés et influençables par les hommes des sectes, présents dans tous les partis politiques ? De plus, « One man, one vote » (un homme, un vote), la devise de la démocratie anglo-saxonne ne fait en sorte que celui qui possède l’or, mais peu de voix au vote, puisse s’en procurer autant qu’il lui est nécessaire. Donc, en démocratie, l’or a toujours la majorité, aussi parce que seule une petite minorité n’est pas en vente. »
  1. Qui, pour les initiés, a une valeur double : comme perfectionnement de l’individu, dans un sens maçonnique, naturellement, et comme réalisation du Gouvernement mondial auquel on aspire.

  2. Ugo Gorel Porciatti, « Simbologia massonica. Gradi scozzesi » (= « Symbolique maçonnique. Grades écossais »), Rome, 1948, p. 303.

  3. Pierre Mariel, op. cit., p. 18.

  4. Ibid., p. 148.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s