Les Dessous de Wikipédia

Les nouveaux terrains de la guerre
(idéologique) moderne

L’information, arme absolue contemporaine. Décrire le monde, le définir, est une tâche qui n’est pas forcément évidente. Les rédacteurs d’encyclopédies seront fatalement confrontés à des choix quant à certaines descriptions. Un exemple : répertorier les différentes espèces d’arbres aura une finalité grandement identique d’une encyclopédie à une autre. En revanche, le processus de colonisation d’un pays par une puissance militaire sera rapporté de plusieurs manières, suivant que l’encyclopédie sera produite pas le vainqueur ou par le vaincu. Nous sommes sur le terrain de l’idéologie.

 

vignette-Amer-Dessous-des-cartes-wikipediaLa célèbre encyclopédie en ligne bien pratique, Wikipedia, est collaborative. Cela signifie que vous et moi pouvons y éditer les pages. Y compris des gens peu scrupuleux, idéologiquement attirés par la (re)définition de l’Histoire pour servir des intérêts. Un rare aperçu vidéo témoigne de groupes sionistes présents sur Wikipedia de manière industrielle, pour modifier les pages au profit de l’entité colonialiste et suprématiste juive :

« Ils inventent l’Histoire, contrôlent l’Histoire et effacent l’Histoire »


Marion Sigaut
, (Ré)historienne française, en a fait les frais en 2015, victime d’âpres agissements sur sa fiche Wikipedia, elle relate son témoignage dans deux vidéos proposées ici :

Les mensonges de Wikipedia (Marion Sigaut)

Les mensonges de Wikipedia, suite


Wikipédia au service de la censure et de la propagande ?

Le cas de François Asselineau

Source (légèrement revue) : agoravox.fr

L’histoire commence par une simple conversation chez un ami. Je lui demande :

– Tu sais pour qui tu aimerais voter aux élections 2017 ? Le condamné (Jupé), Volte-face (Hollande), l’Américain (Sarkozy), Le censeur (Valls) ou le Banquier (Macron) ? Une belle brochette de winner non ?!

– Aucune idée. Trop filou, trop de mensonges, trop « trop », trop « hérétique, au bucher », trop sorti du chapeau…

Qu’est-ce que tu penses de François Asselineau ?

Sa réponse :

– Jamais entendu parler… C’est qui ? Il tape sur Google « François Asselineau »

google_francois_asselineau_fr

Les deux premières pages sont les suivantes : Wikipedia en anglais et en français. Qu’y est-il dit ?

François Asselineau, né le 14 septembre 1957 à Paris, est un inspecteur général des finances2 et homme politique français.

Après avoir milité notamment dans les rangs du RPF dirigé par Charles Pasqua, il fonde en 2007 son propre parti politique, l’Union populaire républicaine (UPR)n 1, qui propose la sortie de l’Union européenne, de la zone euro et de l’OTAN. Il est décrit comme souverainiste3,4,5,6, antiaméricain5 et conspirationniste7,8,9. Lors des élections européennes de 2014 et des régionales de 2015, sa liste est classée par le ministère de l’Intérieur parmi les « Divers »10,11,3. L’UPR se présente comme en dehors du clivage droite-gauche12. François Asselineau a échoué à se présenter à l’élection présidentielle de 2012 et tente d’être candidat à celle de 2017.

Cherchant à se faire connaître sur internet par le cybermilitantisme, l’UPR et ses militants mènent également une insistante démarche de lobbying auprès des grands médias, accusés par François Asselineau de le censurer, au point que cette action a pu être décrite comme un « harcèlement »13,14.


Il me dit : C’est un illuminé, non ?

Et en effet, c’est la première impression qui ressort de cette biographie introductive par Wikipedia.
Connaissant bien Asselineau pour avoir suivis ses analyses sur internet, cette présentation me semblait dresser un portrait bien négatif d’Asselineau, de façon insidieuse et tout à fait calomnieuse.

Comment cela fonctionne-t-il ? Pour le discréditer d’avance, l’exposé débute en présentant son lien avec Charles Pasqua qui se trouve être l’un des politiques condamnés les plus connu. Ce lien est réel mais ne saurait résumer ni introduire François Asselineau. Cette information aurait sa place plus loin dans la biographie complète. Pour rappel, Asselineau a clarifié quel était ses liens avec Pasqua sur le site de l’UPR.

Ensuite, on le traite d’antiaméricain et ensuite on lui colle l’étiquette de conspirationniste ce qui est une simplification grotesque du discours d’Asselineau. Ce mot « conspirationiste » à la mode permet de discréditer toute personne qui soulèverait des questions ou vérités gênantes pour le pouvoir politique en place. Il me semble que les analyses d’Asselineau ont toujours sourcées et réalisées avec du recul. Il présente par ailleurs une constance dans son discours, ces dix dernières années, tout à son honneur, surtout quand on connait les girouettes qui sont passés au pouvoir (contrairement à lui beaucoup d’hommes politiques aiment surfer sur l’actualité et les buzz et commentent, sans aucune substance, tout et n’importe quoi et ce sans jamais faire preuve d’esprit critique, de retenue et de décence).

Le fait que des références soient liées à ces qualificatifs d' »antiaméricain » et de « conspirationniste » donne l’illusion d’une vérité admise. Le problème, c’est que si l’on y regarde de plus près, ces sources sont de petits articles sur internet réalisés par des partisants de la « bonne pensés » ou des adversaires politiques et reflete un étalage d’opinions très partisanes et ne reflète en rien un consensus.

Quand je vois ça, je me dit que je devrais essayer de modifier cette introduction. Après tout, il s’agit peut-être d’une erreur de la part de personnes mal informées qui auraient rapidement écrit l’article Wikipédia.

Je m’inscris sur Wikipedia, pseudo « Dizio ». Je supprime le passage en expliquant qu’il s’agit simplement de calomnie. Rejeté moins d’une minute après. Le texte original est rétabli.

De bonne foi, je me dis que dans ce cas je vais modifier légèrement l’intro pour la rendre plus neutre. Je remplace « Lobbying » par « il essaye de se faire connaître des grands médias » (Lobbying est mot exagéré car cela implique des moyens de pression important (financier, humains, matériels) dont ne dispose pas Asselineau, comme le démontre sont très faible niveau d’exposition médiatique. Rejeté moins d’une minute après.

Bon, pas moyen. Je décide alors de voir comment est décrit l’UPR sur la Liste des partis et mouvements politiques français. L’UPR n’apparait nulle part. Pourtant, de plus petits partis, ayant bien moins d’adhérents sont eux bien visibles.

Un oubli, sans doute. Je décide de le rajouter.

L’entrée est supprimée peu de temps après pour raison technique, il n’y avait apparemment d’après <Lomita, “Pas d’article lié – Hors critères WP:NA”>. Bon alors, pour résumer, on a une page Wikipedia qui dénigre le personnage, mais en plus empêche le référencement de son parti dans la liste des parti… En remontant à l’historique de la cette page Liste des partis et mouvements politiques français, je remarque que d’autres utilisateurs avaient tentés l’ajout de l’UPR comme parti mais cet ajout était systématiquement supprimé.

wikipedia-asselineau

Les premières fois, suppression sans raison annoncée, puis parce que selon <Lyon-St-Clair, “Wikipédia n’est pas un torchon publicitaire”> et finalement pour raison technique dans mon cas avec Lomita. Je n’ai pas bien compris car d’autres partis sur la page n’avaient pas non plus de page liée.

Qu’à cela ne tienne, créons une page Union Populaire Républicaine. Problème, une page UPR homonyme avait été créée avant et il n’était donc plus possible de créer la page UPR. Je consulte l’historique, apparemment ici aussi beaucoup de combats de modération ont eu lieu et ont empêché la création d’une page UPR. Quelqu’un avait tout de même réussi à créer une page nommé « Union Populaire Républicaine (2007) » mais celle-ci redirige automatiquement vers la page d’Asselineau à La raison technique invoquée par Lomita plus haut empêche donc tout simplement de lister comme il se devrait l’UPR dans la liste des partis de France.

Allez, j’ai envie d’aller jusqu’au bout, et d’essayer de rétablir un semblant de justice dans ce monde. Je modifie et enrichie la page UPR (2007) tout en supprimant la redirection pour voir si je peux alors l’inclure dans Liste des partis et mouvements politiques français et éviter la censure technique. Quelques minutes plus tard la page Union Populaire Républicaine (2007) est modifiée par mes soins.

upr-wikipedia

Problème, je ne peux plus éditer la liste des partis car celle-ci a été bloquée pour tout utilisateur ayant moins de 500 contribution et moins de 3 mois d’ancienneté. Raaa !

La page Union Populaire Républicaine (2007) que j’ai crée est supprimée rapidement par un utilisateur 20 minutes plus tard. L’historique de cette page me révèle que les utilisateur Azurfrog et Lomita ont par le passé bloqué à plusieurs reprise la création de cette page. Il faut savoir qu’en explorant l’historique (vous pouvez vérifier vous-même), Azurfrog est la personne qui avait introduit subtilement les notions de harcèlement et de conspirationniste sur l’introduction de la page d’Asselineau. Quant à Lomita, c’est la personne qui m’a précédemment empêchée de lister l’UPR dans la Liste des partis et mouvements politiques français pour raison technique. Bon, on m’empêche de créer la page Union Populaire Républicaine et on utilise cette absence de page pour empêcher de répertorier l’UPR …

Au final, je ne sais pas bien pourquoi ces personnes diffusent cette vision d’Asselineau sur Wikipédia et empêche de le répertorier. Sans doute plus par motif idéologique ou préconception que pour raison politique. Peut être simplement par fainéantise, vérifier ses sources et de se documenter prend du temps ou peut-être qu’Asselineau n’est-il qu’un personnage insignifiant et que son parti de 12 000 adhérents ne mérite pas sa place sur Wikipédia, mais dans ce cas il faut être cohérent et supprimer son profil.

Bref, tout ça pour dire que Wikipedia est un outil très puissant, très utile, bien fait car il est possible de remonter à la source des modifications, mais qui semble avoir des défauts bien préoccupants. Cette encyclopédie joue un rôle bien supérieur à celui d’une simple encyclopédie. Elle est l’un des premiers vecteurs publicitaires pour une personne/une compagnie/un parti sur internet et semble pouvoir être utilisée pour calomnier à un instant t. Heureusement, son excellent système d’historique permet de voir qui et comment ont été modifiées les pages. N’hésitez-pas à explorer et à analyser cela de manière plus construite.

A votre avis, Asselineau est-il un complotiste paranoïaque ? L’UPR est mérite-t-il sa page Wikipédia ? Asselineau est-il censuré ? Wikipédia est-il un outil de propagande ? Commentez de manière constructive et sourcés SVP.

Liberty1st

P.S. ———————–

Je vous encourage à vérifier mes dire en remontant l’historique des pages citées plus haut : Mon pseudo d’éditeur Wikipédia est « Dizio » (créer justement pour l’occasion). Ici, vous trouverez également un pdf expliquant en partie l’évolution de la page de François Asselineau sur Wikipédia. http://www.fichier-pdf.fr/2016/10/15/asselineau-wikipedia-evolution/

Je déclare n’avoir aucuns liens avec l’UPR, ni avec François Asselineau. Je ne rapporte cette histoire que parce qu’il me semble qu’effectivement, Asselineau est absent des médias traditionnels alors qu’il fait jusqu’à 100 000 vues sur youtube pour ses messages d’analyse politique et qu’il compte 20 000 abonnés ! En comparaison, ‘En marche’ de Macron à 1500 abonnés… Par ailleurs cette présentation d’Asselineau sur Wikipédia est scandaleuse et indigne d’une encyclopédie et semble étrangement partiale. Quand on sait qu’Asselineau avait reproché à Wikipédia de ne pas avoir de page, on se demande si Wikipédia n’entretient pas volontairement la calomnie. Juste pour rire, regardez la photo qui lui avait été attribué récemment.



Autres exemples :

Le gouvernement & leurs soutiens

 

Censure ! Wikipedia au service de Manuel Valls

 

« Accusé de trolling, le ministère de l’Intérieur
se retrouve bloqué par… Wikipédia »

Les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, ces trolls. Le Canard enchaîné révèle ce 12 janvier que l’adresse IP du ministère, ce numéro d’identification qui permet aux ordinateurs d’accéder à Internet et qui les relie à un même réseau informatique, a été bloquée par Wikipédia pour une période d’un an ! Motif : « attitude non collaborative« , « passage en force » ou encore « foutage de gueule« . Bigre, mais qu’ont-ils fait ?!

C’est simple, certains fonctionnaires de la place Beauvau ont l’habitude de s’acharner à modifier des pages Wikipédia sans motif valable et à prendre le site participatif pour un lieu de discussions, voire de bastons par écrit. Ils en ont tant abusé que tout ordinateur relié au réseau du ministère et tentant de modifier la moindre virgule sur une page Wikipédia en sera dorénavant empêché, et ce pour un an. Le 9 décembre, raconte le Canard, le ministère a carrément fait l’objet d’un signalement pour « vandalisme répété« . En août, un ordinateur du ministère a effacé une partie de la fiche de présentation de Wikipédia avant d’écrire « sale batar » (sic) sur une autre page. Oups.

Et ce n’est pas la première fois que les trolls du ministère de l’Intérieur en font des belles. En 2013, quelqu’un avait essayé de modifier la fiche du préfet de police de l’époque, Bernard Boucault, pour effacer la trace de ses démêlés avec les opposants au mariage pour tous. Six modifications en trente minutes, pendant que d’autres contributeurs, en face, défaisaient ce qu’il faisait. L’adresse IP avait déjà été temporairement bloquée. Place Beauvau, on respecte peut-être la loi, mais pas celle de Wikipédia.

marianne.net



De mon côté, et dans le cadre de mes recherches, je peux donner en exemple ces auteurs étudiés, qui, selon leur fiche wiki, sont quasiment tous qualifiés de « conspirationnistes » ou de « théoriciens du complot ». Je me suis donc attelé à intervenir sur ces pages Wiki pour les modifier, en argumentant d’ailleurs les motivations de l’intervention. Ces fiches sont « mises de côté » pour observer la suite (vont-elles être re-modifiées ? Dans combien de temps ?). Pour l’instant, rien de notable. Certains auteurs ne sont plus, pour le moment, affublés d’un bonnet d’âne idéologique.
La création d’une ou plusieurs cellules citoyennes de contre propagande est peut-être souhaitable ?

Connexe :

Advertisements

2 réflexions sur “Les Dessous de Wikipédia

  1. Pingback: Internet, zone de guerre [idéologique]: l’exemple par « WOT  | «=ActivEast=

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s