Les Dessous du « conspirationnisme »

En lisant attentivement cet article, vous comprendrez ce que sont le conspirationnisme, le complotisme et termes dérivés comme « anticonspi ». Les plus obtus cesseront peut-être de hurler avec la meute, et les anticonspis amateurs se ressaisiront sûrement. Quand aux « anticonspis du système » générés par la CIA (qui créa ce concept en, 1967 comme démontré plus bas), rien ne changera puisque leur rôle est justement de maintenir coute que coute les gens dans l’ignorance.


Vous êtes de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de complots ? Que nous sommes en « démocratie » ? Que nos représentants se soucient de nous ? Vous êtes « journaliste » ? Vous êtes de ceux qui se moquent de fieffés « conspirationnistes » ou « complotistes » ? Qu’il y a des « bons » d’un côté et des « méchants » de l’autre ? Ce dossier est pour vous.

trop_d_information

Savoir se repérer. A l’ère de l’information reine, l’un de nos plus grands problèmes de base est le désintérêt des masses pour la « bonne » information. En effet, TOUT est disponible (comprenez ici, la Vérité), mais cette information précieuse est volontairement noyée dans un océan de médiocrité, de mensonges et de désinformation. L’éducation est manipulée, contrôlée, par le « système » pour que ne soit enseignée que l’Histoire trafiquée pour légitimer le pouvoir en place. Il suffirait pourtant à bon nombre de ne lire que quelques ouvrages pour comprendre l’étendue de la fraude.

dossier-conspirationnisme (4)Systématiquement, on détourne l’attention des gens vers les choses futiles (overdose de sport, télé réalité, sexualisation massive, …) au dépend des informations précieuses qui sont disponibles. Et le système, qui table sur la bêtise et l’inculture de la grande majorité de nos concitoyens, n’a plus qu’à taxer les chercheurs de « complotistes » ou de « conspirationnistes« , voire d’ « extrémistes » ou de « fous « .

Savoir faire des efforts. Il est donc primordial, pour soi-même et pour ses enfants, de se tenir informé par des moyens plus sains que ceux qui nous sont imposés; à savoir les médias dissidents et les livres. Nous allons ici prouver que notre monde n’est qu’une pièce de théâtre qu’il convient de démasquer par une réappropriation de la connaissance. Encore une fois, tout est disponible (« Qui cherche, trouve »), rien n’est ici inventé. Le problème est qu’à l’heure de l’information, beaucoup ne vont pas chercher.

Comment se fait-il que tant de gens refusent de voir les évidences dans certains cas ? Il s’agit principalement de conformisme (de peur d’être catalogués par d’autres comme « conspirationnistes »), mais aussi et surtout de méconnaissance des sujets traités comme nous allons le voir.

  • theoriciens-du-complotDéfinitions
  • Parlons False-flags (Dossier complet séparé)
  • Parlons médias mensonges (Dossier complet séparé)
  • Parlons propagande (Livre « Propaganda »)
  • Parlons de la CIA (inventa / diffusa le terme Théorie du complot)
  • Parlons mafia bancaire (blog complet séparé « Antibanque »)
  • Parlons de ces thématiques qui se sont avérées justes
  • Qui dénonce les « conspirationnistes » ?

Si vous ne preniez connaissance que du quart des éléments fournis ici (livres, liens et sous-dossiers proposés) que j’ai pour ma part tous assimilés, vous changerez votre perception du monde rapidement. Du moins je l’espère pour nous tous.


 

Définitions

Est-ce qu’une conspiration, ça existe au moins? A en croire le dictionnaire, oui (ouf); conspiration :
  • vignette-conspirationnisme

    Complot tramé contre un régime politique ou un homme politique. (Larousse)

  • Cabale, intrigue dirigée contre quelqu’un ; machination. (Larousse)
  • Dans le domaine de la politique, une conspiration est un complot, une conjuration, une entente secrète entre plusieurs personnes – les conjurés – organisée contre un Etat, un régime, les pouvoirs publics ou un homme politique. Synonymes : complot, conjuration, machination, cabale, intrigue. (source)

puce-flecheRouge Comme nous le constaterons tout au long de ce dossier (y compris das les liens fournis, à consulter également), la manipulation de l’opinion est monnaie courante, les vérités cachées sont légions, mais le simple fait d’en parler fait de vous des « 
conspirationistes » :

(Conspirationniste) « Personne qui défend la théorie d’une conspiration organisée pour manipuler l’opinion » (Larousse)

(Conspirationniste) « Se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences. » (Larousse)

puce-flecheRouge Enfin, une multitude de personnes et de sites web n’auront de cesse de combattre par une « dialectique » douteuse et la diffamation pure et simple, toute personne faisant montre publiquement de doutes, et de résultats de recherches contraires au dogme communément admis, ou que l’on veut nous imposer. Ces gens sont ici appelés « anticonspis ». Ils seront évoqués plus bas.

theorie-du-complot

 

 

Des exemples de complots ?

Par où commencer ? La tache est rude..
Les complots concernent de petits groupes de personnes comme des nations entières.

 

Quelques citations

« Les membres d’une même industrie se rencontrent rarement par plaisir ou pour se divertir, mais leur conversation aboutit invariablement sur une conspiration contre l’intérêt général ou sur un accord pour augmenter leur prix »

Adam Smith – Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1776

« La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions. »

Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l’Université Columbia le 12 novembre 1963

« Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. […] Est-ce que j’entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. »

Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976

« Supposons que tout ce que vous savez n’est pas seulement faux, mais qu’il s’agit de mensonges soigneusement rédigés. Supposons que votre esprit est remplit de fausses croyances – sur vous même, sur l’histoire, sur le monde qui vous entoure – implantées là par des forces puissantes, de façon à vous leurrer dans la complaisance. Votre liberté est par conséquent une illusion. Vous êtes en fait un pion dans ce complot, et votre rôle est celui d’un crédule qui doit prendre son rang, si vous faites parti des chanceux. »

Charles Paul Freund, auteur et chroniqueur, dans un article intitulé If History Is a Lie: America’s Resort to Conspiracy Thinking, paru dans le Washington Post le 19 janvier 1992

 

 


Des avis divers

 

Etienne CHOUARD Les gros malins de la théorie du Complot

Étienne Chouard est un enseignant en économie et en droit dans un lycée et un blogueur français. Depuis lors il déclare « chercher la cause principale des injustices sociales » et étudie différents régimes démocratiques et constitutions. Il défend notamment le système du tirage au sort et soutient qu’une nouvelle assemblée constituante devrait être basée sur cette méthode. Il dénonce fréquemment le « sabordage monétaire » que constitue selon-lui l’abandon de la création monétaire publique vers les banques privées.

puce-flecheRouge Il faudrait sans doute commencer par dire des complots eux-mêmes qu’ils requièrent d’éviter deux écueils symétriques, aussi faux l’un que l’autre : 1) en voir partout ; 2) n’en voir nulle part. Quand les cinq grandes firmes de Wall Street en 2004 obtiennent à force de pressions une réunion longtemps tenue secrète à la Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur des marchés de capitaux américains, pour obtenir de lui l’abolition de la « règle Picard » limitant à 12 le coefficient de leviérisation globale des banques d’affaires [1], il faudrait une réticence intellectuelle confinant à l’obturation pure et simple pour ne pas y voir l’action concertée et dissimulée d’un groupe d’intérêts spécialement puissants et organisés – soit un complot, d’ailleurs tout à fait couronné de succès. Comme on sait les firmes de Wall Street finiront leviérisées à 30 ou 40, stratégie financière qui fera leur profits hors du commun pendant la bulle… et nourrira une panique aussi incontrôlable que destructrice au moment du retournement. Des complots, donc, il y en a, en voilà un par exemple, et il est de très belle facture.

Extrait de Conspirationnisme : la paille et la poutre, par Frédéric Lordon

puce-flecheRouge « Par conséquent, le complotiste convaincu croit à sa version, comme le citoyen ordinaire qui boit les paroles des médias, croit leurs paroles. Ce n’est pas différent. Je ne dis cependant pas que c’est égal. La vérité serait le critère, mais comment la connaît-on ? En acceptant les versions officielles, en explorant, en cherchant ? Plus sûrement en cherchant qu’en acceptant bêtement ce qu’on nous dit… J’ai donc la faiblesse de penser que, malgré tous les écueils dans lesquels il tombe, il arrive au moins parfois que l’ainsi nommé complotiste soit plus proche de la vérité que la masse des lobotomisés nourris au lait maternisant télévisuel et audiovisuel de la médiacratie. D’autant plus lorsque les médias sont la possession d’un nombre très restreint de grandes fortunes ayant des intérêts très forts dans le système, système qu’ils ont besoin de protéger et donc de valider et faire valider idéologiquement par le biais des productions médiatiques qui prennent alors par essence une nature propagandiste qu’il n’est possible d’ignorer que si l’on a choisi de croire en leur prétendue neutralité, comme l’on croit à notre démocratie dans laquelle, pourtant, nous sommes tous réduits à une impuissance – dans les faits ou dans les sentiments – de pouvoir encore un tant soit peu modeler les choses selon nos intérêts et notre volonté. » (source)



Les dossiers qui suivent sont assez fournis en exemples historiques

 


Parlons False-flags

vignette-falseflagLes false-flag, « attaques sous faux drapeau », sont le nerf des guerres les plus dégueulasses. L’opération consiste à provoquer soi-même un problème (assassinat, attaque contre soi-même, ou favoriser l’ennemi pour qu’il frappe, en laissant faire …) pour accuser l’opposant, et lui déclarer la guerre. Il y a les exemples connus, historiquement admis et d’autres moins connus, pour certains soumis à controverse. Hier comme aujourd’hui, les fabricants de terreur ne sont pas ceux qu’on croit.

fleche-clignotante Lire notre dossier Les Dessous des attaques sous faux drapeau

 

Parlons média mensonges

media-mensonges
De tous temps, les guerres ont majoritairement été (si ce n’est exclusivement) déclenchées suite à des entourloupes, complots, mensonges, au profit de « représentants » corrompues (états et intérêts privés), au détriment des peuples.

 

 

tout_s_explique
La CIA créa le label « Théoriciens du complot » en 1967

lesakerfrancophone.net

dossier-conspirationnisme (1)En 1967, la CIA a créé le label « Théoriciens du complot » pour attaquer quiconque mettait en doute la version officielle. Les théories du complot devraient être acceptées comme normales. La démocratie et le capitalisme de libre marché ont été fondées sur des théories du complot.

La Magna Carta, la Constitution et la Déclaration d’Indépendance ainsi que d’autres documents occidentaux fondateurs étaient fondés sur des théories du complot. La démocratie grecque et le capitalisme de marché libre ont également été basés sur les théories du complot. Mais c’était le bon vieux temps… Les choses ont maintenant changé.

La CIA a inventé le terme théoricien de la conspiration en 1967

Tout cela a changé dans les années 1960. Plus précisément, en avril 1967, la CIA a écrit un mémo qui a inventé le terme «théories du complot»… et recommandé les méthodes pour discréditer ces théories. Le mémo a été marquée comme psych – abréviation pour opérations psychologiques ou de désinformation – et CS pour l’unité de la CIA des services clandestins. Le mémo a été produit en réponse à une demande de Freedom of Information Act par le New York Times en 1976.

Le mémo indique:

2. Cette tendance de l’opinion est un sujet de préoccupation pour le gouvernement américain, y compris notre organisation.

Le but de ce mémo est de contrer et de discréditer les déclarations des théoriciens de la conspiration, de manière à empêcher la circulation de ces déclarations dans d’autres pays. Des informations générales sont fournies dans une section classifié et dans un certain nombre de pièces jointes non classifiées.

3. Action. Nous ne recommandons pas d’initier la discussion autour de la conspiration, là où elle n’est pas déjà publique. Là où la discussion est active, nous recommandons:

a. De discuter du problème de la publicité avec des contacts amicaux dans les élites (en particulier les politiciens et les éditeurs), soulignant que l’enquête officielle concernant l’événement en question a fait l’objet d’investigations aussi approfondies qu’il est humainement possible, que les accusations des contradicteurs sont sans fondement sérieux et que toute discussion spéculative à venir fera le jeu de l’opposition. De souligner également que certains aspects de l’exposition du complot semblent être délibérément générés par… des propagandistes. Incitez-les à utiliser leur influence pour décourager la spéculation sans fondement et irresponsable.

b. D’employer des éléments de propagande et de réfuter les attaques des critiques. Les critiques de livres et des articles de fond sont particulièrement appropriés à cette fin. Les pièces jointes non classifiées permettant cette orientation devraient fournir des documents d’information utiles pour créer ces éléments de propagande. Notre stratagème devrait souligner, le cas échéant, que les opposants sont (I) attachés à des théories adoptées avant que la preuve ne soit faite, (II) politiquement intéressés, (III) financièrement intéressés, (IV) hâtifs et inexacts dans leurs recherches, ou ( V) épris de leurs propres théories.

4. Lors de discussions privées avec les médias, ne pas s’adresser à un journaliste en particulier, ou s’attaquer à des publications peut être encore à venir; les arguments suivants devraient être utiles:

  • a. Aucune nouvelle preuve significative n’a émergé dont la Commission n’ait pas tenu compte.
  • b. Les contradicteurs sur-médiatisent habituellement des éléments particuliers et ignorent les autres. Ils ont tendance à mettre davantage l’accent sur les souvenirs de témoins individuels (qui sont moins fiables et plus divergents et prêtent ainsi plus le flanc à la critique)…
  • c. Une conspiration à grande échelle souvent suggérée serait impossible à dissimuler aux États-Unis, spécialement depuis que des informateurs peuvent recevoir de grandes gratifications, etc.
  • d. Les contradicteurs ont souvent été attirés par une forme d’orgueil intellectuel: ils s’enflamment sur une théorie et en tombent amoureux; ils se moquent également de la Commission parce qu’elle n’a pas toujours pu répondre à chaque question avec une décision claire dans un sens ou l’autre.
  • f. Quant aux charges que le rapport de la Commission serait un travail bâclé qui a été publié trois mois après le délai initialement fixé. La Commission a tenté d’accélérer la publication de son rapport, en grande partie à cause de la pression de ces spéculations irresponsables déjà connues, provenant dans certains cas de ces mêmes contradicteurs qui, non contents de ne pas admettre leurs erreurs, formulent de nouvelles critiques.
  • g. Ces vagues d’accusations que «plus de dix personnes sont mortes mystérieusement» peuvent toujours être expliquées de manière naturelle…

5. Lorsque cela est possible, il faut contrer ces spéculations en encourageant les références au rapport de la Commission lui-même. Les lecteurs étrangers ouverts d’esprit devraient encore être impressionnés par le soin, la minutie, l’objectivité et la rapidité avec laquelle la Commission a travaillé. Les critiques de livres pourraient être encouragés à reprendre à leur compte l’idée que le rapport est, de loin, d’une qualité supérieure à l’œuvre de ses détracteurs.

Voici des captures d’écran d’une partie de la note:

Résumant les tactiques recommandées par le mémo de la CIA:

  • Prétendre qu’il serait impossible à autant de gens de garder le silence sur une aussi grande conspiration
  • Avoir des gens proches de la CIA pour attaquer les détracteurs et rediriger le public vers les rapports officiels
  • Prétendre que le témoignage oculaire n’est pas fiable
  • Revendiquer que ce sont de vieilles nouvelles, et qu’aucune nouvelle preuve significative n’a émergé
  • Ignorer les déclarations de conspiration à moins qu’elles ne soient déjà trop actives
  • Déclarer qu’il est irresponsable de spéculer
  • Accuser les théoriciens d’être mariés avec leurs théories et d’en être épris
  • Accuser les théoriciens d’être politiquement motivés
  • Accuser les théoriciens d’avoir des intérêts financiers dans la promotion de théories du complot

En d’autres termes, l’unité clandestine des services de la CIA a créé les arguments pour attaquer les théories du complot sur leur fiabilité dans les années 1960, dans le cadre de ses opérations de guerre psychologique.


Mais alors, elles existent ces théories du complot ?

Oubliez l’histoire occidentale et les mémos de la CIA… Les théoriciens du complot ne sont-ils pas stupides? En fait, les complots sont si fréquents que les juges sont formés pour examiner les allégations de complot comme un autre droit légal à être réfutées ou prouvées sur la base d’éléments de preuve précis:

La loi fédérale et les codes des 50 États comprennent des éléments spécifiques pour aborder la notion de complot, et punir ceux qui fomentent ces conspirations.

Mais examinons ce que les personnes formées à peser les preuves et à parvenir à des conclusions pensent des complots. Regardons ce que les juges américains pensent. Sur Westlaw, l’un des deux réseaux juridiques que les avocats et les juges utilisent pour des recherche d’information sur la loi, j’ai cherché des décisions de justice, comprenant le mot conspiration. C’est un terme tellement commun dans les procès qu’il a saturé Westlaw. Plus précisément, j’ai eu le message suivant:

«Votre requête a été interceptée car elle ne peut récupérer un si grand nombre de documents

Par expérience, je sais que cela signifie qu’il y avait potentiellement des millions ou des centaines de milliers de cas qui utilisent le terme. Les cas étaient tellement nombreux, que Westlaw ne pouvait même pas commencer à traiter la demande.

J’ai donc cherché à nouveau, en utilisant l’expression coupable de conspiration. J’espérais que cela pourrait non seulement affiner ma recherche, au moins assez pour permettre à Westlaw de la traiter, et que cela me donnerait les cas où le juge a effectivement trouvé l’accusé coupable d’un complot. Cette requête a retourné 10 000 cas exactement – qui est le nombre maximal de résultats que Westlaw peut donner à la fois. En d’autres termes, il y avait plus de 10 000 cas en utilisant l’expression coupable de conspiration (peut-être y a-t-il un moyen de changer les paramètres pour obtenir plus de 10 000 résultats, mais je ne l’ai pas encore trouvé).

De plus, comme tout avocat peut le confirmer, généralement seules les décisions des cours d’appel sont publiées dans la base de données Westlaw. En d’autres termes, les décisions des tribunaux de première instance sont rarement publiées; les seules décisions normalement publiées sont celles des tribunaux qui instruisent les demandes d’appels. Parce que seule une très petite fraction des cas soumis à la justice vont en appel, cela signifie logiquement que le nombre de verdicts de culpabilité dans les affaires de complot dans un procès doit être beaucoup, beaucoup plus grand que 10 000.

En outre, coupable de conspiration n’est qu’une des nombreuses expressions de recherche utilisables pour trouver les cas où l’accusé a été reconnu coupable d’un procès pour complot. En recherchant sur Google, j’ai eu 3 170 000 résultats (comme hier) sous le terme coupable de conspiration, 669 000 résultats pour le terme de recherche condamnations pour conspiration, et 743 000 résultats pour condamné pour complot.

Bien sûr, de nombreux types de conspirations sont nommés autrement. Par exemple, une doctrine juridique très ancienne rend illégal pour deux ou plusieurs sociétés de comploter en vue de fixer les prix, c’est appelé fixation des prix (1 180 000 résultats).

Compte tenu de ce qui précède, je voudrais extrapoler qu’il y a eu des centaines de milliers de condamnations pour conspiration criminelle ou civile aux États-Unis.

Enfin, de nombreux crimes ne sont pas signalés ou sont non résolus, et les auteurs ne sont jamais attrapés. Par conséquent, le nombre réel de conspirations commis aux États-Unis doit être encore plus élevé.

En d’autres termes, les complots existent de tout temps aux États-Unis, et beaucoup des conjurés sont arrêtés et reconnus coupables par les tribunaux américains. Rappelez-vous, la chaîne de Ponzi de Bernie Madoff était une théorie du complot.

En effet, le complot est un crime très bien reconnu dans le droit américain, enseigné à tous les étudiants en droit de première année dans le cadre de leur programme de base. Raconter à un juge que quelqu’un a une théorie du complot serait comme lui dire que quelqu’un prétend qu’on empiétait sur sa propriété, ou qu’il a commis une agression ou volé une voiture. C’est un concept juridique de base.

Évidemment, de nombreuses allégations de complot sont fausses (si vous voyez un juge à un dîner, demandez-lui de vous raconter certaines des allégations de complot infondées qui ont été faites devant sa Cour). De toute évidence, les gens vont gagner ou perdre devant la Cour en fonction du fait qu’ils peuvent prouver, ou pas, leur réclamation avec des preuves disponibles. D’ailleurs, toutes les allégations de violation de propriété, d’agression ou de vol ne sont pas vraies.

Prouver une allégation de complot n’est pas différent de prouver toute autre réclamation juridique et la simple étiquette de complot n’est pas moins prise au sérieux par les juges.

Il n’y a pas que Madoff. Les chefs d’Enron ont été reconnus coupables de complot, comme l’a été le chef d’Adelphia. De nombreux responsables gouvernementaux de niveau inférieur ont été reconnu coupables de complot.

Le chroniqueur financier de Time Magazine Justin Fox a écrit:

Certains complots des marchés financiers sont réels…

La plupart des bons journalistes d’investigation sont des théoriciens de la conspiration, de fait. Et que dire de la NSA et des entreprises de haute technologie qui ont coopéré avec elle?

Mais nos dirigeants ne feraient pas ça

Alors que les gens admettent facilement que des dirigeants d’entreprise et des responsables gouvernementaux de bas niveau sont susceptibles de comploter, ils peuvent s’opposer fermement à l’idée que les plus riches ou les plus puissants puissent éventuellement comploter aussi.

Mais les initiés puissants ont longtemps admis leur participation à des conspirations. Par exemple, l’administrateur d’Obama de l’Office de l’information et des affaires réglementaires, Cass Sunstein, a écrit:

Bien sûr, certaines théories de la conspiration, selon notre définition, sont avérées. La chambre d’hôtel du Watergate utilisée par le Comité national démocrate était, en fait, mise sur écoute par les fonctionnaires républicains, opérant à la demande de la Maison Blanche. Dans les années 1950, la Central intelligence agency a administré des médicaments de LSD dans le cadre du Projet MKULTRA, dans un effort pour étudier la possibilité de contrôle des cerveaux. L’opération Northwoods, une rumeur concernant un plan du ministère de la Défense pour simuler des actes de terrorisme et pour en accuser Cuba, a vraiment été proposée par des fonctionnaires de haut niveau …


Mais quelqu’un aurait craché le morceau

Une défense commune des personnes qui tentent de dévier les enquêtes de complots potentiels est de dire que quelqu’un aurait vendu la mèche s’il y avait vraiment une conspiration. Mais le célèbre lanceur d’alerte Daniel Ellsberg explique:

C’est un lieu commun que vous ne pouvez pas garder de secrets à Washington ou dans une démocratie, qu’importe le secret sensible, vous êtes susceptible de le découvrir le lendemain dans le New York Times. Ces truismes sont carrément faux. Ce sont en fait des histoires pour couvrir les méthodes destinées à flatter et tromper les journalistes et leurs lecteurs, mais aussi un volet du processus de maintien du secret. Bien sûr, de nombreux secrets vont finalement sortir, ce qui n’aurait pas pu être le cas dans une société pleinement totalitaire. Mais le fait est que l’écrasante majorité des secrets ne fuit pas pour le public américain. C’est vrai même lorsque l’information retenue est bien connue d’un ennemi et quand elle est clairement indispensable au rôle du Congrès de décider l’entrée en guerre ou à tout contrôle démocratique de la politique étrangère. La réalité inconnue du public et de la plupart des membres du Congrès et de la presse est que les secrets qui seraient de la plus grande importance pour beaucoup d’entre eux peuvent être conservés de manière fiable pendant des décennies par le pouvoir exécutif, même s’ils sont connus par des milliers d’initiés.

L’histoire prouve qu’Ellsberg à raison. Par exemple:

Cent trente mille personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada ont travaillé sur le projet Manhattan. Mais il a été gardé secret pendant des années

Un documentaire de la BBC montre que:

Il y avait «un coup d’État prévu aux États-Unis en 1933 par un groupe d’hommes d’affaires de la droite américaine… Le coup d’État visait à renverser le président Franklin D. Roosevelt à l’aide d’un demi-million de vétérans de guerre. Les conspirateurs soupçonnés impliqueraient certaines des plus célèbres familles en Amérique (les propriétaires de Heinz, Birds Eye, GoodTea, Maxwell Hse et le grand-père de George Bush, Prescott), qui croyaient que leur pays devrait adopter les politiques d’Hitler et de Mussolini pour combattre la grande dépression.»

En outre, «ces tycoons dirent au général Butler que les Américains accepteraient le nouveau gouvernement parce qu’ils contrôlent tous les journaux». Avez-vous déjà entendu parler de ce complot avant? C’en était certainement un très grand. Et si les conspirateurs contrôlaient déjà les journaux, alors la situation doit être bien pire aujourd’hui avec la consolidation des médias?

  • La décision de lancer la guerre en Irak a été prise avant le 9/11. En effet, l’ancien directeur de la CIA George Tenet a dit que la Maison Blanche voulait envahir l’Irak bien avant le 9/11, et a inséré de fausses preuves dans ses justifications pour le faire. L’ancien secrétaire au Trésor Paul O’Neill – qui siégeait au Conseil national de sécurité – dit aussi que Bush a planifié la guerre en Irak avant le 9/11. Et de hauts fonctionnaires britanniques disent que les États-Unis discutaient d’un changement de régime en Irak un mois après que Bush avait pris ses fonctions. Apparemment, Dick Cheney a même fait des champs du pétrole irakien une priorité nationale de sécurité avant le 9/11. Et il a été démontré aujourd’hui qu’une poignée de personnes étaient responsables d’avoir volontairement ignoré la preuve que l’Irak n’avait pas d’armes de destruction massive. Ces faits n’ont été rendus publics que récemment. En effet, Tom Brokaw a dit: «Toutes les guerres sont basées sur la propagande.» Un effort concerté pour produire la propagande est une conspiration.

En outre, les fonctionnaires et les initiés gouvernementaux de haut niveau ont admis des complots spectaculaires après les faits, y compris:

Ces aveux n’apparaissent que de nombreuses décennies après les événements. Ces exemples montrent qu’il est possible de garder des conspirations secrètes pendant une longue période, sans que personne ne trahisse.

En outre, pour toute personne qui sait comment les opérations militaires secrètes fonctionnent, il est évident que la segmentation sur la base du ne savoir que ce qui est nécessaire, avec une soumission à la hiérarchie, signifie que quelques initiés peuvent lancer l’affaire et la plupart des gens impliqués ne comprendront même pas le tableau général en temps réel.

En outre, pour ceux qui pensent que les co-conspirateurs iront se vanter de leurs actes, c’est oublier que les gens dans l’armée ou dans les services secrets, ou qui ont d’énormes sommes d’argent en jeu, peuvent être très disciplinés. Ils ne sont pas susceptibles d’aller à la barre pour vendre la mèche, comme un bas de plafond ou un voleur alcoolique de bas étage pourrait le faire.

Enfin, les personnes qui effectuent des opérations secrètes peuvent le faire pour des raisons idéologiques – croire que la fin justifie les moyens. Ne jamais sous-estimer la conviction d’un idéologue.

Conclusion

L’idée générale est que certaines conspirations dénoncées sont des affabulations mais que certaines sont vraies. Chacune doit être jugée sur ses propres faits. Les humains ont tendance à essayer d’expliquer des événements aléatoires à travers des modèles connus… C’est ainsi que nos cerveaux sont câblés. Par conséquent, nous devons soumettre nos théories de causes à effets à la froideur implacable des faits. D’autre part, le vieux dicton de Lord Acton est vrai:

Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu tend à corrompre absolument.

Ceux qui exploitent sans freins ni – et sans la lumière désinfectante du soleil du contrôle public et du devoir de rendre des comptes – ont tendance à agir dans leur propre intérêt… et le vulgum pecus s’y brûlera les ailes. Les premiers Grecs le savaient, tout comme ceux qui ont contraint le roi à signer la Magna Carta, les Pères fondateurs et le père de l’économie moderne. Nous devrions nous rappeler cette importante tradition de la civilisation occidentale.

Post-scriptum:

Ridiculiser toutes les théories du complot n’est en fait qu’une tentative de faire taire les critiques du pouvoir. Les riches ne sont pas pires que les autres… mais ils ne sont pas nécessairement meilleurs non plus. Les puissants dirigeants peuvent ne pas être de mauvaises personnes… mais ils peuvent être des sociopathes. Nous devons juger les puissants individuellement chacun par ses actions, et non par des stéréotypes préconçus qu’ils seraient tous des saints qui agissent dans notre intérêt, ou tous des criminels intrigants.

Traduit par hervé, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone


 

Parlons propagande

« Systématiquement, les médias professionnels et officiels ne retranscrivent qu’une seule version des faits, celle qui correspond à l’histoire que les dominants veulent raconter. (http://fr.sott.net/article/24119-John-Pilger-les-medias-armes-de-guerre)

propaganda-edward-bernaysC’est une vieille histoire qui remonte à Edward Bernays, le père de la propagande. Pas un nazi, oh non ! Un américain. Bien propre. C’est grâce à lui qu’on a la publicité, la propagande médiatique, le marketing, et la société de consommation et de spectacle qu’on a. Et le but n’était pas très ambigu : fabriquer du consentement. Que les masses soient d’accord. Avec n’importe quoi. Ce qu’on décide pour elles, point. Voter, consommer, rester sages. Il s’agit même d’un des promoteurs du féminisme, qu’il a su détourner pour en faire un instrumental doctrinal de la société de consommation, pour, en fait, faire bosser les femmes. » (source)

Edward Bernays

Edward Bernays


Edward Bernays était le neveu de Sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle dans le domaine de la psychologie, de la connaissance de l’irrationalité, à des fins économiques idéologiques et politiques.


C’est le précurseur de la propagande et de la manipulation de masse. Un personnage d’une importance considérable donc et pourtant très peu connu.

Il était un fervent partisan d’une « gouvernance de l’ombre » et ses écrits ne tarissent pas sur ce sujet. « Créer du besoin, du désir et créer du dégoût pour tout ce qui est vieux et démodé » fut un de ses leitmotiv. « Fabriquer du consentement », « cristalliser les opinions publiques » furent les titres de 2 de ses œuvres écrites. « Dompter cette grande bête hagarde qui s’appelle le peuple ; qui ne veut ni ne peut se mêler des affaires publiques et à laquelle il faut fournir une illusion » en furent d’autres. (source)

 

Edward BERNAYS, PROPAGANDA
Comment manipuler l’opinion en démocratie, 1928

Par Mia Vossen. Depuis un petit temps, on parle à nouveau d’Edward BERNAYS. Ce neveu de Freud est devenu très riche grâce aux idées de son illustre oncle mais le livre Propaganda (1928) – livre de chevet de Goebbels! – sent le soufre.

manipulation_propagandePourtant, je pense que tout le monde devrait le lire dans les écoles au même titre que Soumission à l’autorité de Milgram. Propaganda expose cyniquement et sans mettre de gants les grands principes de manipulation des masses… masses considérées comme suffisamment stupides pour avaler tout ce qui peut rapporter de l’argent à ceux qui ont du culot. Bernays a même réussi à faire fumer les femmes. Elles étaient réticentes – cela se comprend – un fabricant de cigarettes a payé une vaste « propagande » imaginée par Bernays et… elles se sont mises à se détruire librement! Bernays a obtenu d’autres « consentements » du « bois flotté emporté par le courant » (p.43) que nous sommes… son action continue et j’en veux pour exemple parmi tant d’autres notre acceptation des « énergies renouvelables » polluantes actuelles (cfr. articles de Claude Brasseur)

Milgram attire notre attention sur le fait que l’esprit critique individuel est indispensable si on veut vivre dignement, Bernays nous montre comment cet esprit critique peut être complètement éteint par une « propagande » qui caresse nos instincts (Notons que le mot « propagande » à connotation trop négative depuis Hitler a été remplacé par « publicité ») :

“(…) à partir du moment où quelqu’un, n’importe qui, a suffisamment d’influence, il peut entraîner à sa suite toute une partie de la population, du moins pour un temps et dans un but précis. Autrefois, ceux qui gouvernaient étaient des guides, des meneurs. Ils orientaient le cours de l’histoire en faisant simplement ce qu’ils avaient envie de faire. Les successeurs actuels de ces dirigeants (…) ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent sans l’assentiment des masses, et ils ont trouvé dans la propagande un outil de plus en plus fiable pour obtenir cet accord. La propagande a par conséquent un bel avenir devant elle.” (p.45)

Vous connaissez le fameux « Parce que vous le valez bien » et, un cran plus fort, « Ne respectez pas les règles, fixez-les! »

Vous devez savoir que « l’école de la réussite » provient des mêmes sources: obtenir notre soumission à l’autorité en caressant notre vanité et notre besoin d’illusions. Les ministres qui s’en font les défenseurs… défendent leurs chances de gagner aux élections. Et tant pis pour les enfants, tant pis pour les enseignants aimant enseigner.

Lectrice insatiable et prof adorant enseigner, j’observe qu’on parle bien fort du « haut niveau » des études – vive Bernays! – pour nous faire avaler une autorité sans fondement moral – merci Milgram! – et le tour est joué: nous acceptons pour nos enfants un enseignement ornemental qui ne leur apprend ni à lire ni à écrire ni à calculer… ni à réfléchir. Cet enseignement a des allures tellement « chic » que s’en plaindre semble indécent. J’aime mes élèves et je me plains! (Lire la suite)

propagandaPartie 2 de la vidéo


 

 


Crédulité et conformisme

dossier-conspirationnisme (8)Souvent, les gens préfèreront rejeter tout exposé de faits alternatifs pour expliquer les évènements. Même si ceux-ci sont pertinents; en effet, la peur de paraitre ridicule (aux yeux de la masse du consensus majoritaire d’acceptation des thèses officielles) est extrêmement puissante, les gens étant globalement (trop) soucieux de l’image sociale qu’ils renvoient. Et le matraquage médiatique sur le sujet des complots et conspirations est tel (curieux, pour de prétendus « délires ») que l’idée d’être frappé du sceau de l’infamie l’emporte sur la pensée alternative que pourrait justement susciter même les plus flagrantes évidences de machination de la part du pouvoir. Les nombreuses expériences sur le conformisme le démontrent d’ailleurs scientifiquement :

Pour comprendre cette évidente assertion de ma part, je vous invite à prendre connaissance de ce dossier réalisé sur un autre de nos blogs, qui expose les résultats de diverses expériences connues :

fleche-clignotante Conditionnement & conformisme à l’assaut du libre arbitre

 

Concernant la crédulité, je cite à nouveau cet article :

La crédulité, ce n’est pas une affaire de « croyants ». C’est un mécanisme irréductible de l’esprit humain, qui se joue autant chez l’humain ordinaire que chez le conférencier dont je parlais, ou l’auteur de cet article que je suis. Nous sommes tous sujets à la crédulité, et aussi à la croyance, pour combler les incertitudes, les lacunes du savoir. Penser que nous pourrons un jour combler toutes ces lacunes, et se vouer ainsi à la Vérité scientifique comme une déité qui nous en sauverait, c’est tomber dans le fantasme de toute puissance.

Ne lisez pas nécessairement tous les liens que je fournis si vous n’avez pas le temps, mais essayez de lire ces deux là. Il s’agit vraiment d’un modèle pour aborder certaines notions psychologiques qui nous empêchent d’avoir une vision assez juste des choses. Le texte est tout à fait pertinent – sans doute plus que beaucoup de dessins de Charlie Hebdo qui ne m’évoquent que des éructations, en tout cas – et détaille des notions sociologiques telles que le suivisme idéologique, et nous reparle des biais cognitifs qui altèrent nos perceptions et nos jugements, pervertissant ainsi notre vision du monde pour la faire coller davantage avec nos idées qu’avec les faits.


 

 

Parlons de ces thématiques :

puce-flecheRouge Beaucoup de sujets incarnent à merveille la notion « conspirationniste » ; ces sujets, en effet, s’ils ne sont pas étudiés à fond, peuvent sembler farfelus au quidam; prenons ici deux minutes pour évoquer certains sujets types, et voyons les différents avis (pour ou contre) que suscitent ces thématiques :

 

La puce RFID : réalité présentée initialement comme uniquement destinée aux industriels comme technologie de traçabilité des produits, elle est dénoncée depuis longtemps par beaucoup de chercheurs comme une technologie dangereuse et potentiellement tyrannique, un moyen d’asservissement totalitaire des gens, et a longtemps été cataloguée comme le fruit de « théories conspirationnistes ». Pourtant, les journaux oligarchiques eux-même en parlent régulièrement et de plus en plus comme destinée à l’homme, parlant ici de puces implantées à l’entrée de discothèques en Espagne, facilitant l’accès aux « heureux et enthousiastes » cobayes qui ont bien voulu se prêter à la démarche, ou là, de puces implantées aux salariés d’une entreprise anglaise; progressivement, on nous conditionne à la trouver normale et inoffensive. Pourtant, la traçabilité humaine à de quoi préoccuper, pour qui a deux sous de jugeote.

La géo-ingénierie (plus connue sous l’appellation « chemtrails« ) à beau être revendiquée par le GIEC, les anticonspis continuent à VOUS faire croire que ça n’est que le fruit de « cerveaux malades » ; en effet, cette thématique longtemps dénoncée par les chercheurs, a donné lieu aux théories les plus diverses; la réalité de ce que nous en savons actuellement, c’est qu’ « ils » ont admis la géo-ingénierie, c’est à dire la modification artificielle du climat concernant le prétendu « réchauffement climatique »; mais le problème, et là les chercheurs même les plus loufoques ont raison sur ce point : cette « technologie » est une atteinte à la santé de par les produits utilisés et déversés dans l’atmosphère. (Voir Les Dessous de la géo-ingénierie)

Le 11 Septembre, représentatif à lui seul du « conspirationnisme », illustre aussi le problème des connaissances : tout chercheur qui se respecte a, depuis maintenant plus de dix ans, pris le temps de visionner des dizaines de documentaires, articles et livres sur le sujet; qui ne le fait pas ne peut remettre en question la fameuse et fumeuse explication officielle. (Voir Les dessous du 11 Septembre). Donc les anticonspis qui insistent sur ce thème en le qualifiant de complotiste sont extrêmement suspects.

La mafia bancaire est un cartel de criminels esclavagistes qui ont usé de nombreux complots pour arriver à ravir aux états souverains le privilège de battre monnaie. Aux Etats-unis, le complot de l’île de Jehkyll leur a même permis de mettre en place l’impôt sur le revenu, qui était alors, et l’est encore, inconstitutionnel. Notre site internet dédié à cette thématique centrale (http://susauxbanques.wordpress.com) vous fournira toutes les preuves de cette réalité qui n’est décriée que par les tenants du système et leurs larbins, politiques et anticonspis confondus. (Sur ce site : articles classés Usure & esclavage monétaire)

 

Sans tout citer ici, la lecture de nos sites internet vous en apprendra plus sur toutes ces autres thématiques à connaître.



Qui dénonce les « conspirationnistes » ?
Par quelles méthodes, et qui est concerné

complotMédias, sites spécialisés, antifas, sionistes et gouvernement. Rien que ça (on peut même généraliser en synthétisant par : tout l’éventail politico-médiatique). Certains éléments néoconservateurs reviennent sans cesse, tels des « experts » en conspirationnisme, comme Caro Fourest ou Rudy Reichstadt. Qui sont-ils ?

 

« Qui sont les « conspirationnistes » ? Les « conspirationnistes » sont donc des citoyens qui s’opposent à la toute-puissance de l’État et qui souhaitent le placer sous surveillance.

La Fondation Jean-Jaurès les décrit en ces termes :

« [C’est une] mouvance hétéroclite, fortement intriquée avec la mouvance négationniste, et où se côtoient admirateurs d’Hugo Chávez et inconditionnels de Vladimir Poutine. Un milieu interlope que composent anciens militants de gauche ou d’extrême gauche, ex-« Indignés », souverainistes, nationaux-révolutionnaires, ultra-nationalistes, nostalgiques du IIIe Reich, militants anti-vaccination, partisans du tirage au sort, révisionnistes du 11-Septembre, antisionistes, afrocentristes, survivalistes, adeptes des « médecines alternatives », agents d’influence du régime iranien, bacharistes, intégristes catholiques ou islamistes » (p. 8).

On notera les amalgames et les injures de cette description visant à discréditer les personnes qu’elle désigne. » (…)

Source : lire l’excellent article Ce que cache le discours contre les « conspirationnistes » – L’État contre la République

 

conspirationnisme-elysee

Le conspirationnisme, nouvel ennemi de la République

Interdire l’antisémitisme ? Pourchasser l’antisionisme ? Réprimer le révisionnisme ? Ce n’est plus suffisant. Désormais c’est toute forme réelle ou supposée de « conspirationnisme » qui devient la cible de nos hommes d’État à l’âme auschwitzisée. De quoi parlons-nous ? C’est pourtant clair : est conspirationniste tout ce qui n’est pas histoire officielle, version tamponnée par les ministères et les académies. Fermez le ban. Les timides, les esprits craintifs, ceux qui espéraient faire l’économie de Faurisson en se contentant de disserter gentiment sur le 911 ou de phosphorer sur les mystères associés vont peut-être – enfin – comprendre quel est le but réel de ces sordides manoeuvres. dossier-conspirationnisme (12)Un seul objectif global : la destruction de l’esprit critique, la mise au pas des cerveaux, le dressage des consciences – en conséquence le contrôle absolu sur la société c’est-à-dire sur vos pensées c’est-à-dire sur vos vies. 1984 est derrière nous, 2015 c’est du sérieux, du concret bien dur sur lequel vos têtes n’ont pas fini de se cogner. La littérature avait raison, les progressistes avaient tort : la pire des fictions s’est coagulée à la réalité. La guerre c’est la paix et l’intelligence c’est le dogme. La vérité s’offre à vous dans toute sa lumière. Le spectacle auquel nous assistons n’a pas de coulisses. Les cabales n’ont jamais existé, la diplomatie se fait en plein jour et les services secrets sont une excroissance de votre esprit dérangé. Internautes, il importe de vous protéger, vous dit le président Hollande que vous avez élu car vous êtes le peuple le plus brillant de la terre : ne pensez plus, camouflez les affres de vos réflexions, cachez vos doutes qui causent tant de scandale, taisez-vous. Même le rire est devenu dangereux. Molière et Descartes sont à nouveau subversifs, expulsez-les de vos bibliothèques, brûlez-les si besoin. Restez au lit, dormez. Profitez de vos rêves tant que vous le pouvez. Ça ne durera pas.
(
Paul-Éric Blanrue) (liens contextuels ajoutés, Ndr)


Rudy Reichstadt: opportuniste de la galaxie néo-conservatrice

(Voir aussi quelques actualités épinglées sur le bonhomme)

rudy-reichstadtRudy Reichstadt, ce nom vous dit quelque chose ? Probablement pas. Son occupation principale est de tenir un blog nommé pompeusement « Observatoire du Conspirationnisme » (Conspiracy Watch pour les intimes). Expert autoproclamé, fervent défenseur d’Israël, proche de BHL, disciple de Pierre-André Taguieff et très proche de Caroline Fourest, c’est surtout le jeu des réseaux qui lui ont permis d’exister. Il publiera ainsi sur le site de la revue néo-conservatrice « Le Meilleur des mondes« , issu du « Cercle de l’oratoire » groupuscule des néo-conservateurs français les plus extrêmes. Analysons ensemble le réseau de Rudy Reichstadt. Par deux fois, il se voit offrir une tribune aux « séminaires » de »La Règle du jeu » (le site de Bernard-Henri Lévy). Il y revêt maladroitement le costume d’expert en -isme en tous genre, ânonnant des poncifs pour se raccrocher aux branches. Ce fut le cas par exemple lors du fameux documentaire, réalisé par son amie Caroline Fourest, pour lequel sa prestation fut l’objet d’une critique au vitriol de la part de Pascale Bonniface, l’auteur du fameux « Les intellectuels faussaires« . (Lire l’article)
anticons-neoconservatisme

La galaxie néoconservatrice au service des intérêts atlantistes, ou la doctrine du « changement dans la continuité »

– SIONISME ET « ANTI-CONSPIRATIONNISME » : LES 2 FACES DE LA MÊME MÉDAILLE. ILLUSTRATION DU JOUR AVEC RUDY REICHSTADT.
rudy (2)Disciple de l’ultra-sioniste Pierre-André Taguieff {http://panamza.com/xq} et proche de l’islamophobe Caroline Fourest {http://panamza.com/5057}, Rudy Reichstadt {http://panamza.com/xr}, animateur de Conspiracy Watch (un site dédié à la diabolisation de toute personne ou institution remettant en cause les versions officielles issues du champ atlanto-sioniste), a participé, le weekend dernier, aux Universités d’automne de l’Union des étudiants juifs de France {http://panamza.com/aju }.Dans la lignée de son confrère Patrick Klugman {http://panamza.com/4214}, l’avocat Sacha Reingewirtz, président de l’UEJF, est un militant communautariste et sioniste qui se réjouit de l’accroissement de l’immigration juive en Israël comme ce fut encore le cas lors d’une récente interview réalisée par un complaisant Eric Brunet de RMC {http://panamza.com/ajt}.Rappel : Rudy Reichstadt, fonctionnaire de la Ville de Paris, est également membre de l’Observatoire des radicalités politiques (ORAP) de la Fondation Jean-Jaurès {http://panamza.com/xy}. Ce think-tank, dirigé par Gilles Finchelstein (un ex-conseiller de DSK, Fouks et Cahuzac), est essentiellement subventionné par l’État {http://panamza.com/xv}. L’ORAP est piloté par le chercheur Jean-Yves Camus, un intervenant régulier du CRIF {http://panamza.com/xw} qui a présenté -lors d’une réunion organisée par un centre communautaire juif- le monde arabo-musulman comme une aire culturelle globalement « antisémite », « complotiste » et « négationniste »{http://panamza.com/xx}.

RUDY


Caroline Fourest, désinformatrice hystérique

(Voir aussi quelques actualités épinglées sur la bonne femme)

fourestOn ne présente plus Caroline Fourest, défenseure infatigable de la laïcité, du droit des femmes et des homosexuels. Pendant un temps responsable du Centre gay et lesbien de Paris, fondatrice de la revue féministe ProChoix, ancienne collaboratrice du Monde et de Charlie Hebdo, elle pratique l’omniprésence médiatique, dénonçant inlassablement l’intégrisme dans les conférences et sur les plateaux de télévision où elle est régulièrement invitée. La constance de son engagement lui a valu en 2005 d’être lauréate avec sa compagne Fiammetta Venner du prix national de la laïcité remis par le Comité Laïcité République, les récompensant « pour leurs actions contre tous les fondamentalismes religieux et leurs avatars liberticides, ainsi que pour leur engagement face à l’extrême-droite».

Mais, comme bien souvent, le noble combat pour la « laïcité » (à géométrie variable) et la « défense du droit des femmes » (surtout voilées) est là pour dissimuler un projet nettement moins glorieux…

 

Rappelons également que le documentaire de Fourest fut produit par Rachel Khan, l’épouse d’un célèbre magnat de la presse (prénommé Jean-François) qui se vanta de la forte proportion de « juifs sionistes » dans son hebdomadaire Marianne.

 

Caroline Fourest – La révélation de l’extrême


Ornella Guyet / Marie-Anne Boutoleau

« Marie-Anne Boutoleau », prétendue « journaliste indépendante » dont le véritable nom est Mlle Ornella Guyet. Elle pilote aujourd’hui le site « Confusionnisme.info ». Ces sites pullulent, ils se présentent comme « antifasciste », et entendent dénoncer les sites de ré-information les plus fréquentés comme étant « dangereux », « confusionnistes », « rouge-brun », « d’extrême droite » (…) bref, la logorrhée habituelle de manipulateurs d’opinion se présentant comme  gauchistes, et comme « antifa ». C’est un piège, mais beaucoup de gauchistes tombent dedans (tous ages confondus). Sur ce tout-nouveau-tout-pas-beau « http://confusionnisme.info/ » le ton est donné; voici le message arboré en haut du site, sur la bannière:

  • Contre le conspirationnisme
  • Contre le confusionnisme
  • Contre l’antisémitisme
  • Contre les rouges-bruns

Je suis particulièrement attentif à ces sites dont l’unique but est, « curieusement », de casser du sucre sur les médias dissidents. Car ceux-ci relaieraient des « thèses d’extrême droite« , seul apanage de cette orientation politique selon eux. (Entendez: contre l’Europe, l’esclavage bancaire, voulant remettre en cause le mondialisme vis à vis de la France …)

Ces sites, dont celui-ci, sont amis d’israël, de près ou de loin; il suffit pour s’en convaincre de regarder les « tags » utilisés, et d’autres détails comme ce « contre l’antisémitisme » de sa bannière: en effet, soit on est contre le racisme, soit on joue le jeu de la Licra en ne mettant le doigt que contre le prétendu racisme anti-juif, faussement appelé « antisémitisme » … on voit bien là le nombrilisme juif à l’œuvre. D’autre part, l’un des tags les plus utilisé semble être « israël / Palestine », où « israël est écrit en premier. Ce sujet est donc primordial pour ce site; d’autre part, le tag « jonathan-moadab » est présent deux fois; on peut penser qu’un juif qui critique israël soit mal vu, voir maudit, par certains juifs.

Puis, il suffit de regarder les liens du site pour finir le tour d’horizon: ces mêmes sites qui reviennent pour contrer les dissidents: « conspiracy watch«  du père reichstadt, « conspis hors de nos vies », bien connu des services lui aussi … Sans parler du réseau « antifa » avec en tête le médiocre « La Horde ». Comme dirait Audiard, « une synthèse »

Bref, sans pondre un roman, ce site est une grosse merde de chien de garde du système qui prétend aider à y voir plus clair, idiots que nous sommes. Il n’a en fait qu’un but: salir les médias dissidents, avoir une présence sur la toile à cet effet, qui sera sûrement relayé abondamment par des gauchistes peu éduqués, des « antifas » médiocres, et tous les sionistes du coin.

« La journaliste qui, sous le pseudonyme de « Marie-Anne Boutoleau », et sous le masque d’une « anarchiste libertaire antifasciste », se livrait depuis plusieurs mois sur divers sites Internet – Article11, Indymedia, Rebellyon (*) – à une frénétique campagne d’accusations calomnieuses contre de prétendus « fascistes », « d’extrême droite », « conspirationnistes », et « antisémites », vient d’être démasquée par l’une de ses cibles : François Asselineau, le président de l’Union Populaire Républicaine (UPR).

Comment on transforme des honnêtes gens en fascistes, négationnistes, antisémites… d’extrême-droite

Ayant pu établir que le véritable nom de « Marie-Anne Boutoleau » est Mlle Ornella Guyet, l’UPR – dont le programme est de sortir de l’Union européenne, et qui se défend d’être à l’extrême droite – a déposé plainte contre elle et apporté à son sujet d’étonnantes révélations. En particulier que Mlle Guyet avait participé sous son vrai nom à un « Séminaire sur les Médias Internationaux », organisé à Paris du 15 au 21 mars 2009 sous l’égide du Center for the Study of International Communications et de la School of Media and Public Affairs de l’Université George Washington. Une université qui serait « connue pour être l’un des hauts lieux de formatage des élites américaines à la pensée unique ultra-libérale (…) [et] également connue pour être un lieu de recrutement de la Central Intelligence Agency (CIA), un certain nombre d’enseignants y servant d’agents recruteurs ». »

 

– Hoaxbuster

hoaxbusterCe site propose des articles sur les rumeurs et faux articles trouvés ça et là (des « hoax ») dont plusieurs sujets sont réels et utiles ; Mais d’autres sujets sont purement de la désinformation, comme exemple ces fameuses photos retouchées de squelettes géants (chose qui pullule sur le net), beaucoup sont fausses, en effet (des montages graphiques), mais certaines sont vraies. En classant ces fausses photos avérées dans la catégorie « Hoax », cela donne facilement l’impression au lecteur que toutes les photos de ce genre trouvées sur le net le sont. Le cas le plus flagrant qui m’a permis de voir à qui j’avais à faire est leur article sur l’Agence Info Libre, digne et rare agence de réinfo citoyenne faite par des gens comme vous et moi; ils l’ont classée dans la case « extrême droite » sans raisons, et ont fermé le sujet aux commentaires après le tollé que ça a suscité de la part des gens; La raison invoquée (à la fermeture des com’) était qu’il y avait plein de militants d’extrême droite qui trollaient le sujet. Donc ce site, très fréquenté, qui est censé aider les gens à y voir plus clair, pratique la désinformation sur des sujets sensibles, au milieu d’autres sujets plus inoffensifs, voir utiles. En ce sens, ils rendent service au gouvernement qui rémunère par ailleurs l’un des fondateurs via son travail au CNED.


– Charlie Hebdo

charlie-hebdo-theorie-complotQuelques phrases clés :

Son postulat est de contester la réalité matérielle des faits sur lesquels l’histoire fait consensus, au motif précisément qu’elle est un narratif « officiel », donc destiné à enfumer le peuple sur les funestes desseins des gouvernants, des lobbies réels ou imaginaires et d’une profession journalistique « aux ordres »

(..) entre la libération des camps d’extermination nazi en janvier 1945 et la parution des premiers ouvrages négationnistes, il se passe moins de cinq ans.

(..) les pompiers sont encore à Ground Zero qu’Al-Quaida se voit exonéré d’avoir exécuté le carnage.

Dès le 7 janvier, depuis Damas, Thierry Meyssan et son Réseau Voltaire explique que l’attentat contre Charlie Hebdo « n’a pas de lien avec l’idéologie djihadiste », qu’il est en réalité commandité par les États-Unis, par les « néo-conservateurs et les faucons libéraux »

Si on laisse de côté les indécrottables tarés de l’ultra-droite antisémite, pour qui tout est « sioniste » et « juif », il ne faut pas se leurrer : ce complotisme est un problème de la gauche radicale et de la sous-culture islamo-gauchiste qui sévit sur les forums.

(..) le complotisme aboutit, comme toujours depuis quinze ans, à exonérer totalement l’islamisme et l’islamisme radical de toute responsabilité morale et matérielle dans le terrorisme et l’intimidation intellectuelle qui sévissent en France.
(Source)

 

 

dossier-conspirationnisme (7)Plus globalement, et sans citer tous les « anticonspis » (tâche surréaliste) on peut se demander (qui, pourquoi) quel est l’intérêt de tourner systématiquement en ridicule les chercheurs.

Peut être sûrement parce que certaines théories sont vraiment tirées par les cheveux, et fatalement, pour les esprits simplistes cela revient à rejeter en bloc toute interrogation frappée du sceau du « complotisme ».

Mais, quand même; certains sites sont dédiés à cette pratique (qualifier tout et n’importe de quoi de « théorie du complot »), à tel point qu’ils ne peuvent que paraitre louches :

On peut se demander quel est l’intérêt de tels sites, et de cette énergie dépensée à diffamer les chercheurs de vérité, quotidiennement et exclusivement. De manière consciente, ou inconsciente (donc par lacune de connaissances) ces sites se dressent en travers des citoyens chercheurs et le système qu’ils dénoncent en façade. Ils servent à minimiser la portée de la contestation légitime ; sont-ils donc spécialement là pour protéger le système ? Je le pense, et des pistes permettent d’étayer cette hypothèse : financements et hébergements de sites plus que douteux (quand on tombe sur Soros ou la CIA en effectuant ces recherches, il convient d’allumer certaines alarmes intérieures).
Quand on surfe sur ces sites, des constantes peuvent ressortir : la protection d’israël et/ou une vocation obsessionnelle à traquer de prétendus « antisémites ». Dès lors, on peut légitimement supposer que des intérêts propres à la juiverie sont en jeux, d’une manière ou d’une autre.

 

Un autre article intéressant parle aussi de la fronde « anticonspi » : « L’offensive politico-médiatique contre les sites de ré-information » dont voici un extrait :

De nombreuses attaques ont eu lieu ces derniers mois contre les sites de ré-information, accusés de véhiculer des thèses « complotistes » ou tout simplement de fausses informations. Ces attaques sont venues de différentes sphères, aussi bien politiques que médiatiques. On peut citer entre autres, les déclarations du premier ministre David Cameron, assimilant les sites dits « conspirationnistes » au terrorisme et appelant devant les nations unies à les traiter comme tel, il y eu également les déclarations du président français François Hollande lors de la commémoration de la libération d’Auschwitz annonçant un « plan global de lutte contre le racisme et l’antisémitisme », organisé autour de trois idées : la sécurité, l’éducation et la « régulation du numérique », avec en ligne de mire les « thèses complotistes [qui] prennent leur diffusion par internet et les réseaux sociaux ». (…)

Citons enfin ce récent billet : SOS conspiration ou du nouvel Index Expurgatorius socialiste


etienne-chouard-ruse-supremeEtienne Chouard, taxé comme d’autres de complotiste, de dangereux extrême droite, dénonce (à nouveau) les prétendus « antifas » dans ce texte:

« De plus en plus dingue et confus : des (prétendus) « antifas » « dénoncent » aussi (toujours avec ce courage très anonyme des corbeaux professionnels) : Frédéric Lordon (la bonne blague), ATTAC, Le Monde diplomatique, Alain Gresh, les Économistes atterrés, Thomas Coutrot, René Balme, Reopen911, la CGT, Le Front de Gauche, …

Le texte « antifa » (soi-disant antifa) que je reproduis ci-dessous répond à un article (formidable) de Frédéric que j’avais signalé ici : F. Lordon : « Conspirationnisme : la paille et la poutre » – Jean Quatremer voit des complots partout.

Cet article « antifa » est un collier de perles de sottises (agrémentées de pépites de mensonges), un véritable objet d’étude de ce qu’on pourrait appeler ‘complotisme’, précisément — même si, pour ma part, je n’utilise jamais ce mot car je considère ESSENTIEL POUR L’AUTODÉFENSE D’UNE DÉMOCRATIE DIGNE DE CE NOM que tous les citoyens (y compris de faux antifas) puissent à tout moment dénoncer librement les complots, quitte à se tromper (peu importe : on y verra clair à l’occasion des controverses publiques) ; ça s’appelle l’ISEGORIA.

Ils serait temps que les vrais antifas se désolidarisent des fous furieux qui se font passer pour eux (c’est ma démarche, Etienne ! Ndr), qui détestent la patrie et qui voient des complots fascistes partout, non ? Sinon la dénonciation par un « antifa » va bientôt finir par devenir une vraie légion d’honneur, décernée aux seuls vrais défenseurs de la patrie, contre les ultrariches (toujours apatrides) du moment. Ceci dit, il faut quand même reconnaître qu’on a ici du grain à moudre pour comprendre leur raisonnement (foireux).

Bon courage à tous les résistants.
Étienne. »


Un extrait de Chouard par AIL :


Je ne développerai pas ici cette thématique scabreuse (antifa / antifascisme ou la misère intellectuelle affichée), puisque l’un de mes blogs est devenu (un peu par la force des choses) l’un des spécialistes de la démystification de cette mouvance, des nons-sens et des questions qu’elle génère. En effet, nos blogs et moi-même ont souvent été la cible de morpions locaux prétendus « antifas », qui ont par ailleurs partagé à l’échelle nationale (et même internationale !) leurs articles diffamants mes sites web de réinformation.

Conjointement à
une contre-offensive des maçons envers l’antimaçonnisme, les mérdias mainstream enchaînent leurs émissions et articles sur le « farfelu » et conspirationniste complot illuminati « qui n’existe pas » mais dont on parle autant que enfle le réveil citoyen (dossier « illuminati » en cours ») :

 

Ils répondent :

Faut-il en rire ? Complaisamment médiatisé par Paris Match,
un groupuscule cyrpto-communiste et néo-révolutionnaire vole au secours des Illuminatis !

 

On pourrait croire à une énorme farce, mais il se pourrait que cette information relayée complaisamment par le très conservateur magazine Paris-Match repose sur des sources plus ou moins crédibles :

Selon Paris Match (le Poids des mots, le choc des photos), un mystérieux groupuscule crypto-communiste et néo-conservzateur néo-révolutionnaire qui se nomme GARAP aurait lancé un outil pédagogique pour lutter contre les théories conspirationnistes et voler ainsi au secours des Illuminatis !

…Ou quand les nostalgiques du régime soviétique ressortent de leurs dossiers poussiéreux des fiches d’in’formations sentant la naphtaline sous la forme d’une brochure de 6 pages à destination des jeunes tentés par la quête de Vérité, en soutien à peine voilé aux grands banquiers ultra-capitalistes et à la finance mondialiste !

On se posera alors la question, au-delà de la farce complaisamment relayée par Paris Match, de ce qui peut pousser un papier journal aussi peu communiste que Paris Match à relayer avec un lien direct une telle brochure néo-révolutionnaire, ou plus exactement politico-comique :

Le GARAP (Groupe d’Action pour la Recomposition de l’Autonomie Prolétarienne) est-il un sous-marin des Illuminatis à destination des enfants de lecteurs de Paris Match un peu égaré dans le néo-bobïsme ? Ou s’agit-il d’un micro groupuscule pseudo révolutionnaire sincère composé de jeunes âmes en déshérence, aimablement et très charitablement relayé par le très à « droate » Paris Match en mal d’idées neuves ?

Nous pencherons pour notre par pour le premier cas, mais comme toujours, face à cette énorme plaisanterie, à chacun et chacune de se forger sa propre opinion !

Ah si, quand même dans cet article cocasse de Paris-Match, il ressortirait une info, qui reste toutefois à vérifier : selon Paris Match, les bacheliers en Economique et Social seraient de mieux en mieux (dés)informés, grâce aux actions longues et patientes du Mouvement pour la Vérité, puisque près de 80% des copies sur le 11 Septembre évoqueraient les travaux du Mouvement pour la Vérité sur le complot illuminati !

Comme quoi, la patience finit toujours par être récompensée, et ce n’est pas avec une brochure collaborant in fine avec le Système hyper-capitaliste, au contenu passablement loufoque sinon manipulatoire, et prétendument rédigée par un micro-groupuscule sorti des bas-fonds de l’Histoire, que le Mouvement vers l’élévation des consciences s’éteindra.

Au contraire, outre un énorme éclat de rire, elle ne pourra qu’éveiller la curiosité et l’intérêt pour les jeunes lecteurs et lectrices qui se verraient proposer une telle brochure en guise de sketch…

 

Quelques sites qui défendent à leur manière la notion de remise en cause des « théories officielles » :

 

Que sont ces médias corrompus ?

medias-français (7)Télévision et programmes décadents, débilitants, ou presse subventionnée appartenant à 3 familles de super-riches. On nous dit que les programmes médiocres diffusés le sont car ce serait « ce que demandent les gens ». Quel affront ! Si les médias étaient au service du plus grand nombre, si les journalistes faisaient leurs boulot (ou si on leur laissait faire), si l’éducation n’était fade et falsifiée, partielle, orientée, si les vannes du porno n’étaient pas laissées ouvertes, si la décadence n’était pas promue tous les jours, alors nous aurions des citoyens instruits, libres des plus grandes innovations médicales, technologiques, énergétiques, qui sont actuellement étouffées (voir « Savants maudits, chercheurs exclus« ). (Dossier médias en cours)


 

 

Ces « boulets » du complot

conspirationnisteIl faut ici concéder quelques choses : Il existe tout et n’importe quoi sur internet; aux côtés des réalités que nous évoquons ici, on trouve pêle-mêle :

  • Des « trolls » en tous genres qui passent leur temps à détourner et pourrir les pages des forums, des réseaux sociaux. Les trolls sont souvent : des jeunes immatures ou des gens payés pour corrompre un fil de discussion (ou qui le font bénévolement, par activisme idéologique) ou de fieffés fêlés (…)
  • Des chercheurs débutants qui peuvent donner des conclusions hâtives, voir des théories biscornues.

Je ne peux pas ici classifier ce qui est une théorie conspi et ce qui est une réalité démontrable, car en fin de compte, la réalité qui est la nôtre est très fortement dépendante de nos connaissances. Il convient donc, avant de donner son avis sur un sujet précis, d’être sûr d’avoir réalisé un minimum de travail journalistique.


 

Rappel :

En octobre 1786, la police bavaroise découvrit l’organisation [de la secte des illuminés de Bavière, dirigée par Adam Weishaupt]. (…) De la correspondance saisie émergea un programme articulé essentiellement en 6 points :

  1. Le troisième œil dans un triangleAbolition de la monarchie et de tout autre gouvernement légal ;
  2. Abolition de la propriété privée ;
  3. Abolition du droit d’héritage privé ;
  4. Abolition du patriotisme et de la loyauté militaire ;
  5. Abolition de la famille, c’est-à-dire du mariage comme lien permanent, et de la moralité familiale ; permission de l’amour libre ; l’éducation des enfants est confiée à la communauté ;
  6. Abolition de toutes les religions.

On ne peut pas ne pas voir la coïncidence parfaite, 70 ans en avance, sur le Manifeste de Marx, avec les thèses du socialisme, partisan d’une société laïciste et libertaire dans laquelle l’individu, réduit à une entité anonyme et dépersonnalisée, se fond – panthéistiquement – dans le collectif, sans aucune responsabilité envers lui-même et les autres.

Epiphanius – Maçonnerie et sectes secrètes (2005)

  • A propos des sociétés secrètes, cet article vous intéressera sûrement :
    Sociétés secrètes : le Bien ou le Mal ?
  • Un dossier sur la notion « illuminati » en préparation depuis plusieurs mois arrivera sous peu

Liens

  1. #complot sur le site
  2. Sur notre revue de presse, les actualités sont catégorisées :

.

On pourrait rajouter :

Conspiracy-theories

Ce dossier, comme les autres, sont mis à jour régulièrement : oublis, trouvailles vidéo, littéraires, articles web, rien n’est figé ici.

 

Rockefeller

David Rockefeller

 « Quelques-uns croient que nous, la famille Rockefeller, faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique. Un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire. »

Publicités

8 réflexions sur “Les Dessous du « conspirationnisme »

  1. Pingback: Les Dessous du « conspirationnisme » (Dossier) – Reveille toi

  2. La querelle du complotisme
    par Pierre Dortiguier

    (source : http://www.lelibrepenseur.org/la-querelle-du-complotisme-par-pierre-dortiguier/)

    Il est de bon ton de prendre dans les discussions politiques, tout de haut, en laissant tomber, par ce que les Anglais entendent par un word ou name dropping, le mot de complotiste, pour faire entendre que son interlocuteur n’a qu’une conception fort bornée de la politique, comme un marin qui n’aurait connu de l’art de naviguer qu’un bateau de papier au jardin du Luxembourg parisien. Le mot de complot est pourtant net, qui désigne des conjurés dissimulant leurs intentions pour atteindre un but, qui est soit l’acquisition ou plus généralement la destruction d’un bien qui fait obstacle à leur ambition.

    L’exemple le plus classique, à cet égard, a été, du vivant même des personnages de la scène révolutionnaire, l’accusation avérée de complot du cousin du roi de France, Louis XVI, le duc d’Orléans, Philippe, ayant pris le surnom maçonnique de Philippe-Egalité, et qui fut le Grand Maître du Grand Orient de France, et décapité quand il voulut quitter cette organisation ! La mise en scène de nombreux événements qui sont contenus dans le catéchisme national républicain, comme la prise de la Bastille, le cortège des femmes allant réclamer du pain à Versailles, formé de « mignons » ou hommes déguisés en femmes, recrutés parmi les favoris de ce prince corrompu et ambitieux, nous apparaît aujourd’hui, mais non point alors à la masse des contemporains. Ils sont caractéristiques d’un complot, lequel peut revêtir des formes plus brutales, comme l’entente de plusieurs nations pour anéantir l’indépendance d’une, ainsi que nous avons vu l’Iran envahi et occupé, selon des accords secrets, par une double offensive militaire, terrestre et aérienne, à l’été 1941, sous le prétexte fallacieux de diminuer l’importance de la coopération allemande, laquelle se porte bien aujourd’hui ! Les USA suivirent avec le père du général Schwarzkopf qui prit en main la formation de la gendarmerie royale.

    Qui pourra nier que la révolution bolcheviste fut soutenue par une entente de financiers américains ? Cette union des forces pour entretenir Lénine et Trotski est incontestée. Si le complotisme est la thèse que des complots de sociétés secrètes ou forces occultes préparent un bouleversement politique avec des opérations à faux drapeaux, alors traitons de mathématisme tout effort d’opération arithmétique ou de géométrisme le recours à la mesure dans le tracé des figures. Que maintenant par une manie aveuglante tout événement soit rangé, répétitivement, dans une conspiration supposée, relève de la pathologie, ou d’une déficience de jugement, mais n’entame en rien le fait répété des complots dans le cours de l’Histoire.

    Qu’est la première guerre mondiale, sinon un complot, « la lutte des nations qui travaillaient moins bien contre celle qui travaillait le mieux. C’est un crime contre l’humanité commis par l’Angleterre. Elle le paiera, écrit à peu près Romain Rolland à son secrétaire Bachelin en 1921 (la date est à vérifier et je cite de mémoire).
    Un auteur récent, de Normandie, a voulu ainsi démontrer que l’histoire est fonction de l’état de santé d’un peuple et que le recours à la dénonciation d’un complot serait une forme d’irresponsabilité : autant dire, à parle théologie, que le fautif porte le poids de ses fautes, et que l’action diabolique est secondaire, non, c’est le désordre du second qui cause la faiblesse morale du premier et que combattre les desseins diaboliques ou s ‘en garder est un conseil donné ou transmis par le fils de la Vierge, selon une tradition sacrée, aux enfants de celui qui entraîna l’humanité dans sa chute. Bien sûr ces termes sont à prendre allégoriquement, comme tout ce qui est religieux, et non pas positivement comme ceux qui ont l’esprit trop matériel.
    Que l’on n’aille pas en conclure que le fameux Kerensky, le petit ami, le boy-friend de la sœur de Lénine et élève de son père, devenu dictateur républicain faisant le lit du bolchevisme, et plus encore saisi d’antiteutonisme frénétique, secondant les efforts de l’Angleterre pour abattre la concurrence de sa rivale, et quittant les affaires, exfiltré par l’ambassade des USA, à bord d’une automitrailleuse, ce grand homme en un mot, mort très âgé en Occident et hautement maçonnisé à défaut d’autres qualités que nous tairons, approuvait cette théorie du complot ; mais il n’empêche qu’il fit passer un décret, en temps de guerre, avant la révolution bolchevique dite l’octobre, déclarant punissable de la peine capitale tous ceux qui posséderaient ce fameux ouvrage que M. Jospin fit proscrire ; ouvrage qui est à la théorie du complot, ce que l’enfant Mozart est à la musique, le contraire de la frénésie.
    C’est ce même ouvrage dont ce réclame un esprit jugé malade, qui gouverna son pays, fut le chef de la double église luthero-calviniste, et s’entendit accusé par une mère de couvent belge aristocrate, face à face, de son goût de la guerre : cela se passait lors d’une promenade au voisinage du couvent, car le souverain habitait chez un de ses parents, lors de l’occupation allemande de la Belgique. La Mère Supérieure du couvent consigna dans son journal que le Kaiser ou Empereur (même racine que Tsar) lui avait répondu que ce n’était pas lui qui avait voulu cette guerre atroce, et donc, entre autres conséquences, ce blocus alimentaire britannique et français qui causa plus de 800.000 victimes de 1914 à 1919 (nous disons bien 1919 et non 18, tout comme en Iran la famine organisée par l’armée anglo-indienne dura, avec bien plus de victimes, jusqu’en 1919), et de renvoyer la Mère supérieure à l’ouvrage horrifique, qu’il convient de fouler aux pieds pour rentrer au Paradis nouveau, que l’on nous prépare sans autre intention que de pousser le bétail à l’abattoir, au massacre dont parle le médecin Céline, massacre déjà commencé par les vaccins donnant, à ce qu’on rapporte, la sclérose en plaques, les faux médicaments et les autres empoisonnements que nos pharmaciens étiquettent comme le progrès Kerensky avait ce sens médical d’ôter des médicaments patriotiques les étiquettes montrant leur composition. Preuve que les Chrétiens, et ceux qui suivent l’Évangile, des Musulmans aux Hindouistes ou Bouddhistes, n’ont pas le monopole de la charité !
    Les Positivistes, à la Auguste Comte, ont une manière plaisante de formuler nos propos : pour eux point de causes, mais des effets, et à cet égard les complotistes seraient des métaphysiciens, des gens qui vont au delà de la physique et croient avec Aristote et Schopenhauer, que si quelque chose se produit, c’est un effet de la volonté de celui qui aspire à une fin ! Qu’en somme les événements ont une finalité, proposition très contestée par nos intellectuels, mais que le simple moine en Asie entend aussitôt, parce qu’il sent que la Vie est une volonté, et nos idées un conflit de forces maîtrisées ou non !

  3. Pingback: Les bouffons de la « chasse aux conspis », par Bruno Guigue | =ActivEast=

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s