Les Dessous de l’Inquisition

inquisitionEt si l’Inquisition, qu’on nous présente comme affreuse, reflet d’une cruauté religieuse, n’était pas exactement ce que l’on pensait ? Loin de vouloir prendre parti pour les Catholiques, il existe cependant des écrits et des documents vidéos qui affirment que l’éducation nationale et l’Histoire officielle ne racontent pas la vérité. Écrite par les ennemis séculaires des Chrétiens, on est en droit d’écouter un autre son de cloche.

« Le Mythe de l’Inquisition Catholique démoli »

L’une des vidéos de VaticanCatholique (http://www.la-foi.fr)

L’expulsion des Juifs d’Espagne a une signification particulière. Elle jette quelque clarté sur l’Inquisition espagnole. La plupart des personnes [1] ont vis-à-vis de l’Inquisition une idée préconçue : elle aurait été instituée par les Catholiques Romains pour persécuter les Protestants qui s’étaient séparés de l’Église. Mais en fait, l’Inquisition, telle que présentée par le Pape Innocent III, était un moyen de démasquer les hérétiques et les infidèles qui se dissimulaient sous le masque de chrétiens dans le dessein de détruire la religion chrétienne de l’intérieur [2]. Les Inquisiteurs ne faisaient pas la moindre différence entre des accusés Juif ou Gentil, noir ou blanc. La terrible cérémonie de «l’Autodafé» ou «Acte de Foi» était employée en général pour les exécutions d’hérétiques ou d’infidèles convaincus à l’époque où Torquemada (1420-1498) était Grand Inquisiteur [3].

  1. Vision américaine de l’Inquisition ! (n.d.t.).
  2. Les Juifs étant chassés de tous les pays européens, Chamor, Rabbin d’Arles en Provence, rechercha alors conseil auprès du Sanhédrin qui se situait à l’époque à Constantinople. Sa requête était datée du 13 Janvier 1489. La réponse arriva en novembre 1489 ; elle était signée V.S.S.-V. F. F. Prince des Juifs. Elle conseillait aux Rabbins d’adopter la tactique du «Cheval de Troie» et de faire de leurs fils des prêtres, des laïcs, des hommes de Loi et des docteurs, etc. afin de pouvoir détruire la structure chrétienne de l’intérieur (n.d.a.). (Voir aussi Les Dessous de la conspiration de 1489, Ndlr)
  3. L’Encyclopédia Britannica, à la page 57 du volume 13, édition de 1947, mentionne : «Le quatorzième siècle fut l’Age d’Or pour les Juifs en Espagne. En 1391, le sermon d’un prêtre de Séville -Fernando Martenez — conduisit au premier massacre général des Juifs que l’on enviait pour leur prospérité et que l’on haïssait parée qu’ils étaient les percepteurs du Roi» (n.d.a.).

Ce sont les incidents cachés qui révèlent si bien la vérité. Dans l’Espagne du quatorzième siècle, les prêteurs d’argent Juifs réussirent, les premiers, à se faire garantir les prêts qu’ils faisaient à l’État par le droit de percevoir des taxes sur la population. Ils faisaient preuve d’une telle cruauté lorsqu’ils demandaient leur Livre de Viande, qu’il suffit alors du discours enflammé du prêtre Fernando Martenez pour qu’une action de masse se produisît et aboutisse à l’un des massacres les plus sanglants de l’histoire. Voilà encore un exemple saisissant illustrant la façon dont on massacra des milliers de Juifs innocents, pris pour victimes des péchés et des crimes commis contre l’humanité par une poignée de leurs congénères [1].

William Guy Carr, « Des pions sur l’échiquier » (p.61-62, Edition ESR)


« La chasse aux Sorcières et l’Inquisition »

Conférence donnée par Marion Sigaut à Saint-Nicolas du Chardonnet le 2 mars 2015


« La chasse aux sorcières et l’Inquisition »

Conférence de Marion SIGAUT du jeudi 4 avril 2013 à TOULOUSE (en deux parties) :


Entretien : La chasse aux sorcières et l’Inquisition

Marion Sigaut nous parle de son livre La chasse aux sorcières et l’Inquisition édité par Kontre Kulture

marion-sigaut-chasse-aux-sorcieres
Citations du livre :

Michelet, dont les défenseurs louent toujours la plume, l’emphase et la force émotionnelle des descriptions, fut un rêveur fantasque qui jamais ne fit preuve d’aucune rigueur historique.
(…)
Et ce n’est pas le plus grave, car quand il ne déplace pas chronologiquement les faits, il les invente.
(…)
Les historiens savent.
Citons l’Historien Pierre Chaunu qui déclara dans un entretien : « Connaissez-vous quelque chose de plus nul que Michelet ? (…) Il est vrai qu’il y a de belles pages, mais sur le plan de la recherche historique, c’est nul[5]. »
(…)
Pourtant son nom continue de couvrir beaucoup de références historiques d’une sorte d’ombre tutélaire bienveillante. Michelet est présenté comme un père fondateur de l’Histoire de France.
.
il est de la même manière incontestable que ce n’était pas l’Église qui poursuivait, mais les tribunaux laïcs.
La procédure était inquisitoire, certes. Mais pas inquisitoriale. Nous verrons plus loin comment le mauvais usage des mots a pu semer la confusion dans les esprits.
Non, les victimes des procès en sorcellerie ne furent pas jugés par l’Inquisition.
.
Si j’écris : « durant le Moyen-Âge, un million de sorcières furent brûlées par l’Inquisition », combien cette assertion contient-elle d’erreurs ?
Elle en contient seulement quatre :
Ce n’était pas au Moyen-Âge.
Ce ne fut pas un million.
Ce n’était pas que des sorcières.
Et enfin, ce n’était pas l’Inquisition.


Pour comprendre la chasse aux sorcières – Meta TV

Marion Sigaut est invitée sur la Libre Antenne pour évoquer la chasse aux sorcières qui fut menée en France et dans quelques pays d’Europe du Moyen-age à la renaissance.  Cette hystérie collective a pris fin avec Louis XIV qui a estimé qu’ils formaient une injustice. Nous découvrons cette période très méconnue pour comprendre quelle folie s’est emparée de nos ancêtres et qui sont les responsables? (En 4 parties; Partie 2Partie 3Partie 4)

marion-sigaut-metatv-comprendre-sorcieres


En lien, sur le site:

Publicités

Une réflexion sur “Les Dessous de l’Inquisition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s