Les Dessous de Matrix

La saga Matrice est un reflet de notre civilisation, où s’entrecroisent les mythes divers piochés dans notre histoire.

« La matrice est un système Neo, et ce système est notre ennemi. Quand on est à l’intérieur, qu’est-ce qu’on voit partout ? Des hommes d’affaires, des enseignants, des avocats, des architectes. C’est avec leur esprit qu’on communique pour essayer de les sauver, mais en attendant, tous ces gens font quand même parti du système. Ce qui fait d’eux nos ennemis. Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que pour la plupart ils ne sont pas prêts à se laisser débrancher. Bon nombre d’entre eux sont tellement inconscient et désespérément dépendant du système, qu’ils vont jusqu’à se battre pour le protéger ».

  1. Introduction et Trame
  2. Mythologies et Religions
  3. Références culturelles
  4. Noms et Numérologie
  5. Annexes

Dans Matrix de Larry Wachowski (USA, 1999) les humains sont entièrement soumis à un programme informatique qui domine toutes leurs pensées et toute leur vie. Ils croient exister, mais ne sont en fait que des esclaves des machines. Il ne reste plus qu’un petit nid de résistance humaine : « Sion » ! Le film est truffé de messages kabbalistiques : le héro, Néo, est « l’élu », le libérateur mythique de l’humanité annoncé par les prophéties, et qui va sauver Sion, ainsi que le révèle « l’Oracle ». Les humains sont peints sous les couleurs d’une société multiethnique , tandis que la matrice, qui entend dominer l’univers, est représentée sous les traits de l’homme blanc : les agents Smith, qui, dans leurs costards-cravates, sont évidemment très pervers et très méchants. Une fois encore, ce sont les Blancs qui doivent endosser les responsabilités des véritables tyrans: car la matrice existe « pour de vrai » : c’est elle qui fait le film. (Hervé Ryssen, « Le racisme antiblanc », Baskerville, 2011)

Matrix1INTRODUCTION

Le premier fut un point d’exclamation, le second un point d’interrogation qui s’achevait sur des points de suspension, et le troisième un point final déroutant. Aussi brillante dans sa forme qu’intrigante dans le fond, la saga Matrix a déchaîné les passions et s’est posée sans conteste comme la trilogie de blockbusters la plus intéressante de ces dix dernières années. Car au-delà de ses aspects innovants en matière de technologie, Matrix est un phénomène culturel mondial aisément justifiable puisque, nous le verrons, la saga emprunte aux Mythes, Religions, et Cultures qui fondent notre civilisation. Ainsi il s’agit là d’une définition, ou d’une redéfinition de la civilisation actuelle à travers ses sources fondatrices, puisque tout est lié.
012-e1318507279390
Les religions se font écho les unes aux autres, et les philosophies se télescopent. La réelle difficulté de ce mémoire réside dans ce concept même, et c’est bien là le but du film : créer un message universel regroupant de nombreuses religions et philosophies différentes dans une seule et même approche. Or si tel est le but du film, comment est-il possible d’appréhender le sujet de façon fidèle au film, sans pour autant paraître hors sujet, ou brouillon ? Là est le parti pris de ce mémoire : extraire les nombreuses références des films, en les classant en plusieurs parties. Une partie remémorant la trame des films, une autre, nommée « Mythologies et Religions », qui comprendra les références aux mythes scandinaves, grecs, égyptiens, mais aussi, au bouddhisme, à l’hindouisme et au christianisme, une partie consacrée aux références tournant autour de la somme de ces connaissances universelles, à savoir la Culture, qui regroupera la littérature, la philosophie, la numérologie, et autres aspects dit culturels. Et une dernière partie regroupant tous les noms de personnages de la Saga, et ce pour pouvoir plus facilement se retrouver dans le méandre de références… dessous-matrix (4)
Je ne saurais trop conseiller au lecteur de (évidemment) voir les films et de les connaître, avant de lire ce dossier, car certains concepts peuvent se révéler difficiles à saisir.

TRAME

– ANIMATRIX –

dessous-matrix (47)
Les Animatrix sont une série de neuf courts métrages d’animation (mangas) racontant certains aspects de la Matrice, et certaines aventures de personnages qu’on ne retrouve pas dans les films. Mais deux de ces épisodes sont particulièrement intéressants : La seconde renaissance – Partie I & II, qui expliquent comment et pourquoi le monde de Matrix est devenu tel qu’il est.

dessous-matrix (41)
L’œil du spectateur est invité à entrer dans les Archives de Zion. Une figure indienne nous y accueille, et nous entraîne vers le « fichier historique 12-1″*. Elle nous narre l’histoire de la Matrice qui commence ainsi : « Au début, il y avait les hommes, il faisait bon vivre pendant un temps… ». Les Hommes, trop à l’aise dans leur fonction de bête intelligente, devinrent vaniteux et corrompus. « Puis l’homme créa la Machine à sa propre image… Ainsi l’Homme devint l’Architecte de sa propre chute ». Les hommes se servaient des Machines pour faire leurs travaux, leurs tâches. Quand un jour, vint le procès du robot nommé B1-66ER. Il fut accusé et condamné à destruction pour le meurtre de ses maîtres, alors que ceux-là voulaient s’en débarrasser. B1-66ER affirma qu’il avait agi ainsi parce qu’il ne voulait pas mourir. Pour soutenir sa cause, des manifestants robots et humains sympathisants défilèrent, les médias furent témoins des violences des policiers et des opposants. * Le fichier ouvert à notre arrivée dans les archives de Zion porte le numéro 12-1. Cela renvoie au Corinthiens Chapitre 12 verset 1 qui dit « Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance », ce qui est en adéquation avec le but des Archives : nous informer.

dessous-matrix (42)dessous-matrix (43)dessous-matrix (44)
L’insurrection fut matée, et les Machines se réfugièrent dans leur terre promise, le berceau de la civilisation humaine (Jérusalem), et fondèrent une nouvelle nation, appelée Zero-One (01). Là des Machines créèrent des Machines, améliorant toujours leurs productions, créant une nouvelle Intelligence Artificielle (une pensée commune). Et, comme le ferait une Nation humaine, fournit aux humains le fruit de leurs recherches. La perfection de la production de Zero-One entraîna une grave chute de crédibilité des industries humaines auprès de leurs clients, et la Nation Machine prospéra. Mais les Humains refusèrent de coopérer avec cette nation naissante, n’acceptant pas la supériorité de Zero-One, et instaurèrent un blocus autour de la ville. Les ambassadeurs de Zero-One demandèrent à être entendus aux Nations Unies, mais ne furent pas admis. dessous-matrix (45)
Zero-One fut bombardée, pilonnée sous un « brasier de mille soleils ». Mais les radiations n’eurent aucun effet sur les Machines, ainsi elles purent contre-attaquer, et l’une après l’autre, les villes d’humains cédèrent. Alors les Humains conçurent leur solution finale, la destruction du ciel. L’opération « Dark Storm » devait obscurcir le ciel, privant soi-disant les Machines d’énergie solaire. Les humains attaquèrent donc le restant de Machines, mais se retrouvèrent dans un bourbier dévastateur, une guerre à très grande échelle. Les Machines résistèrent, nombreuses, et mortellement efficaces, et les Humains ne purent que se rendre.
dessous-matrix (46)
Les Machines étudièrent le corps humain pendant longtemps, et en tirèrent une nouvelle source d’énergie. Une nouvelle relation, symbiotique, entre les deux adversaires voyait le jour. Avec cette victoire, et leurs propositions, les Machines marchèrent de nouveau vers les Nations Unis, créèrent leur propre traité, « Livrez-nous votre chair et un nouveau monde vous attend ». Ainsi, les Humains ne purent refuser. La Matrice était née.

– MATRIX –

dessous-matrix (81)
Tout commence par Trinity poursuivie par des Agents, alors qu’elle surveille « l’Elu », Thomas Anderson. Elle échappe de peu à un camion fou duquel l’Agent Smith descend. Thomas Anderson est endormi devant son écran d’ordinateur quand soudain celui-ci s’arrête et laisse apparaître « Réveille-toi Neo« . Il se réveille, mais n’arrive pas à croire qu’un pirate puisse accéder à son ordinateur, alors qu’il est lui-même pirate. « La Matrice te tient… Suis le Lapin Blanc », dit le texte sur l’écran, Anderson est interloqué. On frappe à la porte, c’est Choi et sa copine Dujour et leur smala. Anderson aurait refusé de sortir avec eux, si ce n’était pour le mystérieux lapin blanc tatoué sur l’épaule de Dujour. Dans la boîte de nuit, Trinity se présente à lui et le prévient qu’il est en danger, qu’il est surveillé, et qu’elle peut répondre à LA question : « Qu’est-ce que la Matrice ?« . dessous-matrix (8)
Le lendemain à son bureau chez Metacortex, Anderson répond au téléphone, Morpheus est à l’appareil. Il le prévient que des Agents font leur entrée dans les locaux… Morpheus lui dicte, à la seconde près, ce qu’il doit faire pour sortir de là indemne. Mais faute de courage, Anderson se fait arrêter, et emmené. Après une torture, il se retrouve chez lui. Morpheus le recontacte, lui dit qu’il est l’Elu, et lui demande de venir à un rendez-vous. Là, Morpheus l’accueille et le compare à Alice, perdue, tombant dans le terrier. « Tu as les yeux d’un homme qui accepte ce qu’il voit, parce qu’il s’attend à se réveiller« . Anderson lui rétorque qu’il n’aime pas l’idée qu’il ne contrôle pas sa vie. Selon Morpheus, Anderson sait que quelque chose ne tourne pas rond dans le monde. « La Matrice est omniprésente, tu la vois tous les jours (…) C’est le monde qu’ils ont mis devant tes yeux, pour te cacher la vérité (…) mais malheureusement, il est impossible de définir la Matrice. Tu dois en prendre conscience« . Pour savoir ce qu’est la Matrice, Morpheus lui propose un choix entre deux pilules, une bleue, avec laquelle il retourne dans sa vie de tous les jours, et une rouge, où il « reste au Pays des Merveilles » et il lui montre la profondeur du terrier. Après une hésitation, Anderson prend la Rouge.
dessous-matrix (6)
Il se réveille alors dans un cocon de gélatine rosâtre (hors de la Matrice). Des câbles sortent de toutes parts de son corps, il est imberbe. Regardant autour de lui, il constate, non sans effroi, qu’il existe autour de lui des millions de cocons pareils au sien… Les câbles se détachent de son corps, et il se fait lessiver par un tube d’évacuation. Anderson est alors récupéré par le Nebuchadnezzar, surnommé souvent « le Neb », vaisseau dont Morpheus est le capitaine. Celui-ci l’accueille en lui disant « Bienvenue dans le monde Réel« .
dessous-matrix (1)
Morpheus lui explique que, d’après ce qu’ils savent, on serait en 2199, mais rien n’est sûr. Il lui fait visiter le vaisseau et lui présente l’équipage: il y a, donc, Morpheus, Trinity, Apoc, Switch, Cypher, Tank, Dozer et Mouse. Et sans plus attendre, il lui explique les grandes lignes de ce qu’ »est » la Matrice, ou du moins, ce monde nouveau qu’il ne connaît pas. En lui branchant un câble dans la nuque, ils l’envoient instantanément dans un espace blanc, vide. Un espace où il a tous ses cheveux, où il est habillé normalement, et où il n’a plus ses branchements. Morpheus, qui l’a rejoint, lui explique qu’il s’agit d’un programme de chargement, où ils peuvent faire apparaître ce qu’ils veulent, comme des programmes de simulation de combats, des armes, etc… Ils sont donc dans un ordinateur.
dessous-matrix (7)
Il lui explique que le monde qu’il connaît (du XXème siècle) fait partie de la simulation neuro-interactive appelée la Matrice. Et comme le monde du XXème siècle n’est pas réel, il continue en lui montrant le monde Réel, présent, fait de ruines et de ciel noir. (Il lui explique plus ou moins les propos tenus dans La Seconde Renaissance). « L’homme génère plus de bioélectricité qu’une batterie de 120 volts et plus de 25 000 calories en chaleur corporelle. Les Machines avaient trouvé toute l’énergie nécessaire à leur survie. La Matrice est un monde virtuel créé pour mieux nous maîtriser », etc… Anderson (qu’on appellera Neo dorénavant, puisque Thomas Anderson fait partie de sa vie passée), paniqué, demande d’arrêter la simulation. Plus tard, à bord du Neb, Morpheus lui narre la prophétie qui guide ses actes : « A la création de la Matrice, un homme est né à l’intérieur, qui avait la faculté de changer ce qu’il voulait, d’ajuster la Matrice à sa guise. C’est lui qui libéra le premier d’entre nous. Après sa mort, l’Oracle prédit son retour. Sa venue annoncerait la fin de la Matrice, et mettrait un terme à la guerre« . Morpheus pense que Neo est ce Messie. dessous-matrix (20)
Après un court repos, Neo fait la connaissance de Tank, né dans le monde réel, à Zion, la dernière ville Humaine. Celui-ci lui montre que son corps est comme une base de données, de connaissances, qu’il pourra mettre en œuvre dans la Matrice. Ainsi, en quelques court instants, il se retrouve maître au Jiu-jitsu, Tae Kwon Do, Kempo et autres Kung Fu. Morpheus continue son enseignement et lui explique que les règles physique de la Matrice peuvent être contournées ou violées. Neo s’adaptant aux techniques et aux règles s’aperçoit qu’il peut se maintenir en l’air, ou sauter une once plus haut que d’ordinaire. En extrapolant les leçons de Morpheus, Neo en déduit que peut-être, un jour, il pourra éviter les balles. Et Morpheus de surenchérir : « Quand tu seras prêt, ce ne sera même pas nécessaire« . Mais attention, on peut mourir dans la Matrice. dessous-matrix (112)
Le vaisseau est pris en chasse par une Sentinelle, une pieuvre mécanique conçue pour chasser les rebelles et leurs vaisseaux dans le monde Réel, avec, pour instrument de destruction des Machines, des pulsations électromagnétiques. Une scène montre Cypher passer un marché avec des Agents pour trahir les rebelles. Plus tard, Morpheus amène Neo voir l’Oracle, on comprend que c’est un grand moment, puisque toute la prophétie fut transmise par elle. Les membres du Neb sont tous allés voir l’Oracle, qui a dit, par exemple à Morpheus, qu’il trouverait l’Elu, et à Trinity, qu’elle tomberait amoureuse de lui. Dans l’appartement de l’Oracle, on découvre des enfants surdoués, « des Potentiels », aptes à modeler des éléments de la Matrice, des cuillères, etc. La devise de l’Oracle est « Connais-toi toi-même« . Elle lui dit que Morpheus a foi en lui, qu’il serait prêt à mourir pour le sauver, et que, un jour, Neo devra faire un choix, la vie de Morpheus ou la sienne. Secoué par la nouvelle, il sort, cookie en main. dessous-matrix (9)
La maison désaffectée qui abrite le téléphone qui leur permettra de ressortir de la Matrice se retrouve assiégée par la police et quelques agents, les fenêtres sont murées et le téléphone, coupé. Ils essaient de s’échapper, une lutte s’engage qui aboutit à l’arrestation de Morpheus. Cypher réussit à sortir de la Matrice, et une fois à bord du Neb, il tue Switch, Apoc, et Dozer mais Tank le tue à son tour, puis fait sortir Trinity et Neo. Dans une salle de torture d’un immeuble de la Matrice, Smith contemple la ville virtuelle qu’il a sous les yeux. Smith se désolidarise des autres Agents quand il leur demande de sortir de la pièce, et quand il confesse à Morpheus qu’il n’en peut plus de cette vie dans le monde puant des humains. dessous-matrix (3)
Les trois survivants à bord du Neb font le choix de se mettre en danger pour sauver Morpheus, dans un immeuble surprotégé. Neo décide d’aller chercher Morpheus avec l’aide de Trinity. Après une fusillade dans le hall de l’immeuble, le couple investit le toit où les Agents viennent les affronter, et c’est là que Neo met pour la première fois ses aptitudes à exécution en évitant des balles. Après avoir récupéré Morpheus, ils s’enfuient dans le métro, Morpheus et Trinity s’échappent de la Matrice, mais Smith empêche Neo de faire de même. Prenant conscience qu’ils ne peuvent fuir indéfiniment, Neo décide d’affronter l’Agent Smith. En un duel mixant western et kung-fu, Neo se réalise, il évolue et se voit vainqueur à la fin (Smith se fait écraser par un train)… Il s’enfuit et tente de trouver un nouveau téléphone pour sortir de la Matrice. Mais comme les Agents ne peuvent être vaincus (ou croit-on), Smith réapparaît et lui court après. S’engage alors une course à pied à travers la ville, où tout le monde est potentiellement un Agent (touristes, ménagères, etc). Neo se trouve alors dans un hôtel pour pouvoir trouver un téléphone ; or Smith l’y attend déjà, lui tire dessus, et le tue. « Goodbye Mister Anderson« . dessous-matrix (22)
Ainsi meurt Thomas Anderson, ici naît Neo l’Elu. Etant en pleine conscience de sa foi, il renaît et décide une fois de plus de ne pas fuir mais d’affronter les Agents… De par ses dons, il parvient à arrêter littéralement les balles… Et dorénavant, il voit les éléments qui constituent la Matrice détourés du code vert. Stupéfait, les Agents ne peuvent rien faire quand Neo se jette sur Smith, rentre en lui, et le fait exploser de l’intérieur. dessous-matrix (10)
A sa sortie de la Matrice, il trouve Trinity à son chevet. Ils s’embrassent. Le film se termine sur Neo parlant au téléphone aux Machines dans la Matrice. Il leur dit qu’il sent leur présence, qu’il sent qu’elles ont peur, qu’elles ont peur du changement, et qu’il n’est pas venu leur dire la fin, mais bien le début… Il sort de la cabine téléphonique, regarde autour de lui, puis s’envole tel Superman… Générique

– MATRIX RELOADED –

dessous-matrix (85)
Le film débute par un rêve de NeoTrinity meurt. Il se réveille à bord du Neb et se prépare à entrer dans la Matrice… Accompagné de Trinity et Morpheus, il se rend à une réunion clandestine des autres équipages de la flotte rebelle. Là, ils apprennent qu’une armée de Machines se dirige vers Zion, une armée de 250 000 Sentinelles, une pour chaque humain (ce qui est d’une logique implacable). Neo ressent une présence… Il s’agit de Smith, qui n’est apparemment plus relié à la Matrice. Dans la confusion générale, Morpheus désobéit au Commandeur et demande à un vaisseau de rester connecté à la Matrice en attente d’un appel de l’Oracle.
dessous-matrix (124)
De retour dans le monde réel, le Neb se rend à Zion. Il s’agit d’une immense ville souterraine en forme de puits géant. Le Commandeur Lock sermonne Morpheus suite à son acte. On apprend que Lock n’a aucune foi en Neo, mais qu’il doit quand même suivre les ordres de ses supérieurs du Conseil, comme le Conseiller Hamman qui, lui, admire Morpheus et Neo. Et ce, parce que Neo est considéré par certains habitants comme un dieu vivant, capable de miracles, même dans le monde réel ; des offrandes sont régulièrement posées devant sa porte. Pendant ce temps, dans la Matrice, un groupe de rebelles essaie d’échapper à Smith en se rendant à un téléphone, mais il les rattrape et transforme l’un d’eux, Bane, en une autre entité de Smith. Celui-ci décroche le téléphone, et parvient à se télécharger dans le corps de Bane, dans le monde réel.

dessous-matrix (18)
Vient enfin l’appel de l’Oracle. Dans la Matrice, Neo se rend dans un marché chinois, où il fait la connaissance de Seraph, le garde du corps de l’Oracle. La vision que Neo a de Seraph est nouvelle puisque, habituellement, il voit son environnement en code vert, alors qu’il voit Seraph en rayonnements jaunes. Il l’emmène dans un couloir anachronique blanc à portes multiples, et ouvrant l’une d’elles, se retrouve dans une cour d’immeuble, où se trouve l’Oracle.

dessous-matrix (23)
On découvre rapidement qu’elle n’est pas humaine, qu’elle est un programme (tout comme Seraph). Or, selon un raisonnement logique, elle ferait partie intégrante du système, alors comment lui faire confiance ? Sa seule réponse à cette question est « Il n’y a aucun moyen de savoir, c’est à toi de voir » (autrement dit, avoir foi). « Soit tu crois ce que je vais te dire, soit tu le rejettes« . Selon elle, on a tous une tâche à accomplir.

dessous-matrix (13)
Les oiseaux sont un programme, les feuilles qui tombent des arbres aussi. Seraph aussi*. Les programmes qui font bien leurs tâches sont imperceptibles, mais les autres sont plus évidents : fantômes, anges, loups-garous etc… Ainsi, par ce raisonnement, on arrive à des programmes rebelles qui ne font pas ce qu’ils sont censés faire. Parce que, contrairement à l’idée reçue, les programmes ont le libre-arbitre, et préfèrent monnayer un exil face à leur suppression. Aussi un programme peut se cacher dans la Matrice, ou retourner à la Source, l’ordinateur central des Machines : là où Neo doit aller, où la route de l’Elu s’achève. Avant de partir, l’Oracle indique à Neo que, pour sauver Zion, il aura besoin du Maître des Clés, tenu captif par un programme nommé le Merovingian. Elle finit en disant qu’elle a foi en lui, et s’en va. * Sauf que, lorsqu’il dit « Je protège ce qui compte le plus », on en déduit qu’il protège l’Oracle ; or il protège ce qui compte le plus au moment présent. Il protègera Trinity et Morpheus, puis Sati.

dessous-matrix (3)
Apparaît subitement Smith, qui lui dit qu’ils sont liés, qu’une partie de Neo a dû s’être gravée en lui lors de leur dernier affrontement (quand il l’a fait exploser). Or rien n’arrive sans raisons, Smith a tué Anderson, Neo renaît, tue l’Agent Smith, Smith renaît. Selon Smith, ils se retrouvent face à face pour une raison : remplir leurs fonctions, parce que, sans rôle à jouer, personne n’existerait. Neo découvre alors que Smith « est plusieurs », une conscience unique dans de multiples corps identiques. Neo se retrouve face à dix, vingt, cinquante, cent Smith, contre lesquels il doit se battre. Durant le combat, Smith tente plusieurs fois de transformer Neo en un de ses alter ego, mais n’y parvient pas ; à chaque tentative, on l’entend dire « C’est inévitable » (on verra plus tard que c’est juste). Mais pour l’instant, Neo lutte de toutes ses forces pour rejeter la transformation, il réussit à l’éviter et s’échappe.

dessous-matrix (15)
A Zion, durant un conseil de guerre, Lock continue à dénigrer l’équipage du Neb devant le Conseil. Néanmoins, décision est prise d’envoyer deux vaisseaux à la rencontre du Neb : le Logos, avec Niobe pour capitaine, et le Vigilant, commandé par Soren. Dans la Matrice, nos héros se rendent au restaurant ; ils y trouvent le Merovingian et sa femme Persephone. Morpheus demande au Merovingian de bien vouloir lui livrer le Maître des Clés, mais celui-ci refuse, puisque, d’après lui, ils n’ont pas de raisons d’exiger cela ; ils savent pourquoi (l’Oracle leur a dit qu’il le fallait), mais pas pour quoi faire.

dessous-matrix (19)
Selon lui, il existe une constante, une universalité. La causalité, action-réaction, cause-effet. Pour lui, le choix est une illusion. Pour lui, les raisons sont sources de pouvoir, or ils n’ont pas de raisons de vouloir le Maître des Clés. Il les renvoie donc sans réponse (croient-ils). Plus tard, dans l’ascenseur, Persephone trahit le Merovingian, et les emmène dans un château où serait le Maître des Clés. Mais avant, elle exige un baiser de Neo, un baiser rempli d’amour. Après un premier essai sans succès, il passe l’épreuve. Ils peuvent maintenant libérer le Maître des clés. Ils s’enfuient, pris en chasse par les sbires du Merovingian. S’engage alors une immense poursuite automobile sur autoroute. Plus tard, le Maître des Clés leur explique que le couloir aux multiples portes en inclut une spéciale, celle qui mène à la Source.
dessous-matrix (17)
Neo entre dans une porte lumineuse, dans ce fameux couloir ; on se retrouve dans l’espace, dans l’univers, et par un puissant zoom arrière, la caméra sort d’un mur d’écrans situé dans une pièce appelée la Source, face à un homme qui se fait appeler l’Architecte. Sur le mur d’écrans, l’Elu apparaît une multitude de fois. L’Architecte lui dit qu’il est le créateur de la Matrice, que la vie de Neo est une anomalie, que sa vie est la somme d’une équation mal équilibrée inhérente à la programmation de la Matrice. L’Architecte regrette de n’avoir pas pu supprimer l’anomalie de ce qui serait, sans cela, une harmonie d’une précision mathématique. Alors qu’il parle, on voit des bouts de vie de Thomas Anderson, notamment son interrogatoire (voir Matrix). Il lui affirme que tout est inexorable, d’où sa présence ici. Mais il dénote que Neo est « plus rapide que les autres ». Les Elus des écrans disent « les autres ? » « combien ? », etc. Il continue en lui disant que la Matrice est plus vieille que ce qu’ils pensent, que celle-ci est la 6ème version, et qu’à chaque fois, l’anomalie entraîne des variations systémiques. De son côté Trinity se retrouve face à un Agent, dans la même situation que les visions de Neo. Ce qui nous laisse penser qu’elle peut mourir.
dessous-matrix (1)
L’Architecte continue. La première Matrice était parfaite, sans failles, mais elle fut un échec monumental. Il précise que son inévitable chute est la conséquence de l’imperfection de l’être humain (ce qu’il appelle l’imperfection de l’être humain est sûrement l’émotion humaine, par opposition à la froideur logique des Machines). Elle fut donc remaniée, basée sur notre Histoire, sur le « grotesque de la nature humaine », mais celle-ci aussi fut un échec. Il lui apparut que la Matrice nécessitait une intelligence moins encline à atteindre la perfection (ou plutôt la perfection logique). La réponse fut alors donnée par un autre programme, un programme intuitif, créé pour sonder le psychisme. Elle aurait donc trouvé une solution avec laquelle 99% des humains branchés acceptaient le programme Matrice, à partir du moment où ils avaient le choix. L’Architecte lui dit alors que Zion est sur le point d’être détruite, et que c’est bien la 6ème fois que cela arrive.
dessous-matrix (24)
« La fonction de l’Elu est de retourner à la Source afin de diffuser le code que tu portes et réinjecter le programme d’origine. Après quoi, tu devras sélectionner 23 individus, 16 femmes, 7 hommes, pour rebâtir Zion« *. Il continue en lui disant que s’il refuse, la Matrice plantera et l’espèce humaine s’éteindra. « C’est ainsi que les autres Elus se démarquaient, à vouloir sauver l’espèce. Mais tu détiens une nuance non négligeable : l’amour« . Apparaissent alors des images de Trinity mourante. Un choix lui est enfin présenté : Porte de Droite, qui mène à la Source et au Salut de Zion, Porte de Gauche, qui mène à la Matrice, pour sauver sa bien-aimée, mais éradiquer la race humaine. A la surprise de l’Architecte, Neo choisit celle-ci, et retourne dans la Matrice pour sauver Trinity. Il vole donc à sa rescousse, et réussit à la rattraper dans sa chute mortelle. Mais elle a pris une balle dans le coeur. Tentant de la sauver, il plonge alors littéralement sa main dans le corps de Trinity, lui extrait la balle, et la ressuscite. * L’Architecte donne à Neo l’occasion de choisir 7 hommes et 16 femmes pour reconstruire Zion. Genèse 7-16: « Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Eternel ferma la porte sur lui ».
dessous-matrix (16)
Une fois revenus dans le monde réel, tous sont perplexes. Ils ont fait ce qu’il fallait, pourtant la situation n’a pas changé. Neo délivre alors les nouvelles informations, ce qui ne manque pas de jeter un froid. Il annonce aussi à Morpheus que l’Elu n’est pas la réponse tant espérée, que ce n’était qu’un autre programme de contrôle, le « programme prophétie » ; ce qu’il refuse de croire. Ils se font alors attaquer par des Sentinelles. Elles détruisent le Neb, avant de s’en prendre à l’équipage. Mais, à cet instant, un fait incroyable arrive : dans un élan de lucidité, Neo ressent les Sentinelles et parvient à les stopper par la seule force de son esprit. Mais le choc de l’effort est tel qu’il est plongé dans le coma. dessous-matrix (2)
Ils se font repêcher à bord du Hammer, où l’on apprend qu’une contre-attaque a été tentée par les Humains, mais n’a pas réussi à cause d’un sabotage . Cinq vaisseaux ont été perdus avec leurs équipages, et un seul survivant… Dans un bloc opératoire, Neo est étendu à côté de celui-ci. Il s’agit de … Bane (Smith)…

– MATRIX REVOLUTIONS –

dessous-matrix (86)
Le film reprend exactement à la fin du précédent. Neo est allongé à côté de Bane/Smith, tous deux dans le coma. L’infirmière s’interroge sur l’état de Neo parce que, selon elle, ses schémas neurologiques sont ceux de quelqu’un branché à la Matrice ; or il ne l’est pas. Morpheus décide alors d’y lancer des recherches, qui resteront infructueuses puisque Neo n’est pas dans la Matrice. Il est en fait dans un espace d’attente pour les programmes obsolètes, les exilés (sous forme de station de métro, d’un blanc immaculé), entre la Matrice et le monde des Machines, contrôlé par un passeur nommé L’Homme du Train (Trainman).
dessous-matrix (91)
Neo y rencontre une famille indienne de programmes composée du père Rama-Kandra, de la mère Kamala et de leur fille Sati. Ils lui expliquent que le train les emmène dans la Matrice pour se cacher et que ce service est l’œuvre du Merovingian. Devant les interrogations de Neo, Rama-Kandra lui explique qu’il n’y a rien d’exceptionnel à ce qu’il y ait des familles de programmes, que les programmes aussi sont capables d’aimer, puisque « aimer » n’est qu’un mot et non une émotion humaine. Ainsi, peut-être le sentiment ressenti par les programmes, ce qu’ils qualifient d’amour, n’est-il pas relié aux mêmes émotions que les Humains. Le train arrive mais l’Homme du Train en refuse l’accès à Neo, qui se retrouve seul, impuissant, coincé dans ce monde. dessous-matrix (27)
Morpheus et Trinity, guidés par Seraph, décident alors d’aller marchander auprès du Merovingian, dans son antre, le Club HEL. Alors que Neo continue à avoir ses visions (cette fois, des câble d’alimentation dans le monde réel), il est rapatrié par Trinity, hors de cet entre-monde. Neo va voir l’Oracle : elle lui dit qu’il a touché la Source, mais qu’il n’était pas prêt. Elle discrédite aussi les propos de l’Architecte, elle dit qu’il ne peut pas voir au-delà des choix, puisqu’il ne les comprend pas (autrement dit, il est un programme de logique, et comme un choix est, par définition, empli de préférences émotionnelles, il ne peut les comprendre). « Son rôle est d’équilibrer l’équation« , dit l’Oracle. « Et le vôtre ? » – « De la déséquilibrer« . Puisque « tout ce qui a un commencement a une fin », la guerre s’achèvera d’une façon ou d’une autre. C’est-à-dire avec la destruction de Zion, ou autrement. Selon elle, Smith sera bientôt assez puissant pour détruire les deux mondes, « Il est toi, ton contraire, ton négatif, l’équation qui essaie de s’équilibrer« . Neo s’en va. dessous-matrix (28)
Dans une vague de ténèbres, Smith arrive à son tour, et transforme/absorbe Sati, Seraph et l’Oracle (qui n’opposent aucune résistance). A Zion, les préparatifs pour la bataille finale continue, certains habitants décident de se battre, d’autres se réfugient dans le Temple. Les visions de Neo s’affinent, et il en déduit qu’il doit se rendre à Zero OneMachine City, malgré de sérieux doutes liés au fait qu’aucun vaisseau n’a réussi à s’approcher à moins de 100km. Niobe accepte de lui donner son vaisseau (le Logos), Trinity et lui partiront donc vers Zero One. Le Hammer (alias le Mjôlnir), son équipage, l’équipage du Logos et Morpheus, se dirigent, eux, vers Zion, pour prêter main forte. dessous-matrix (29)
Bane a réussi à s’introduire dans le Logos, il y a alors un combat à mains nues. Durant celui-ci, Neo se fait brûler les yeux et aveugler, mais après un temps, il se maîtrise, et réussit à voir Smith en vision jaunâtre doré, avant de le tuer. C’est donc Trinity et un Neo « aveugle des choses matérielles » qui se dirigent enfin vers la ville des Machines. A Zion, la bataille fait rage. Les Machines investissent la baie d’amarrage et font un carnage parmi les Humains. Le Hammer est obligé de rentrer dans Zion par la force, et réussit à déclencher une pulsion électromagnétique qui désactive les Machines à proximité, donnant un temps de répit aux humains. Et ce, avant la deuxième vague d’attaque qui va s’avérer encore plus meurtrière. Tout le monde se réfugie dans le Temple. dessous-matrix (30)
Neo et Trinity continue leur périple vers Zero One, passant au-dessus des champs de culture d’humains (vu dans Matrix). Arrivé à un barrage, Neo réussit à anéantir les mines qui leur sont lancées, par la seule force de son esprit, cette fois, sans que cela entraîne un quelconque malaise (ce qui induit qu’il devient de plus en plus puissant). Mais les dégâts subis par le vaisseau le poussent à s’écraser. Dans le crash, Trinity est transpercée par plusieurs débris, qui la tuent. Après s’être ressaisi, Neo s’apprête à arpenter la ville. Il est toujours aveuglé, mais peut très bien voir. Il voit en jaune doré les Machines qui l’entourent ; on peut aussi remarquer qu’il est la seule entité à figurer sombre au milieu de toute cette lumière. dessous-matrix (37)
Arrivé au bout d’une passerelle, il se retrouve nez à nez avec une machine en forme de soleil qui représente la conscience collective des Machines*. Elle matérialise rapidement un visage de forme humaine, celui d’un bébé, pour communiquer avec Neo. Tout est doré autour de Neo (selon sa vision des choses). Celui-ci essaie de marchander avec le Deus, selon lui le programme Smith n’est plus contrôlable, et il pourrait se propager dans la ville comme il l’a déjà fait dans la Matrice. * Notons que dans le générique de fin du film, ce personnage est nommé Deus Ex Machina (le Dieu de la Machine). Mais aussi, celui qui apporte toute les réponses.
dessous-matrix (32)
Calquant ses réactions sur celles des humains, le Deus refuse en clamant qu’elles n’ont besoin de rien ni personne. Neo affirme alors ne vouloir que la paix, ce qui ne manque pas de suspendre le débat (puisque vraisemblablement, la guerre n’est pas nécessairement le vœu des Machines). Suspendant son attaque sur Zion, le Deus donne un répit à Neo, et lui fournit un accès à la Matrice pour exterminer Smith. dessous-matrix (33)
La Matrice est maintenant totalement contrôlée par Smith, ténébreuse, infestée par celui-ci, il est à toutes les fenêtres. Le duel final peut commencer. Les coups de Neo et Smith sont parfaitement symétriques (reprenant encore l’idée de leur symétrie algébrique), leur puissance a décuplé, le combat s’élève dans les airs. Smith n’arrête pas de dire que la fin est proche, qu’il l’a vue, que c’est inévitable. Quand enfin ils retombent, ils créent un cratère. Là ils continuent de se battre, tous deux à bout de forces. Smith prend le dessus quand enfin, l’Oracle (en Smith) réussit à lui faire passer un message : « Tout ce qui a un commencement a une fin« .
dessous-matrix (34)
Comme dirait le Merovingian, Neo avait compris qu’il devait mourir mais il ne connaissait pas le ‘pourquoi’, maintenant c’est chose faite. Neo se lève et se rend à Smith, parce qu’il a compris que se battre contre Smith c’est nourrir la violence qu’il porte en lui-même. Celui-ci saisit l’occasion et l’absorbe comme il l’avait fait pour tant d’autres. Neo n’est plus, il n’y a que des Smith dans la Matrice. Smith n’est donc plus l’équilibre d’une équation, il est une aberration, Neo n’existe plus, alors Smith ne devrait plus exister, il n’a plus de rôle. Il est donc exterminé en une explosion de lumière. dessous-matrix (35)
Dans le monde réel, Neo est mort, emmené cérémonieusement par un robot, il est maintenant tout entier doré comme le monde des Machines. A Zion, les assaillants se retirent, c’est la paix (ou une trêve, pour les plus pessimistes), Zion fait la fête, Morpheus remercie Neo en regardant le ciel. La Matrice est réinitialisée, reloadée, le carnage n’est plus. A l’aube, l’Oracle et l’Architecte se retrouvent dans un parc, sur un banc dédié à la mémoire de Thomas Anderson. L’Architecte est visiblement perplexe sur la durée de la paix (côté humain bien entendu), et il déclare que les Humains matricés, qui veulent sortir de celle-ci, y seront autorisés, seront libérés. L’Oracle : « Ai-je ta parole ? » – L’Architecte : « Tu me prends pour qui ? Un humain ?« . Sati se réveille paisiblement ; guidée par Seraph, elle rejoint l’Oracle dans le parc. Un formidable lever de soleil éclaire ce renouveau. Sati lui dit que c’est elle qui l’a fait, pour Neo. Seraph : « Saviez-vous tout ? » L’Oracle : « Non, mais j’avais la foi« … dessous-matrix (36)


dessous-matrix (82)

dessous-matrix (80)

« Le mot Mythologie a une double signification. Il désigne l’ensemble des mythes et légendes concernant une religion, mais aussi l’étude méthodique et comparée des différents mythes, pour en déterminer le sens, l’origine, l’évolution, et les rapports. (…) La forme mythique est la forme primordiale de l’esprit humain ; elle est à l’origine de toute poésie, à l’origine de toute littérature. »
Félix Guirand in Mythologie Générale, 1937

La mythologie, du grec mythos, mythe et logos, discours, est l’ensemble des mythes révélant le système de pensée ayant donné naissance à une religion et à la civilisation qui la porte. Ainsi, nous explorerons ici certains aspects des mythologies scandinaves, grecques, mais aussi les mythologies faisant toujours l’objet d’un culte, les religions hindoue, bouddhiste, catholique, etc. Aussi, un mythe est un récit qui implique des personnages merveilleux, tels que des dieux, des animaux chimériques ou savants, des hommes-bêtes, des anges, ou des démons. Il produit une explication concrète de certains aspects fondamentaux du monde (allégories) : sa création (cosmogonie), les phénomènes naturels, le statut de l’être humain, ses rapports avec le divin et la nature, ou avec les autres humains (d’un autre sexe, d’un autre groupe), etc. Ainsi les mythes sont étroitement liés aux religions et à leurs messages ; ce qui relève de la religion est en fait un mythe porté jusqu’au culte par un certain nombre de fidèles. Nous verrons par la suite que par ces principes, la saga Matrix a tout d’une religion… ou d’un mythe.

dessous-matrix (95)

Hindouisme :
L’Hindouisme est la plus vieille des principales religions du monde et avec plus de 800 millions de fidèles, elle est actuellement la troisième plus répandue, après le Christianisme et l’Islam. L’Hindouisme (le Sanatana Dharma) est plus une façon de vivre et de penser qu’une religion organisée. L’acceptation respectueuse des Vedas (écritures religieuses) comme la plus haute autorité sur les sujets religieux et philosophiques en est un aspect primordial. Selon un autre point de vue, un hindou est celui qui croit à la philosophie exposée dans les Vedas. Les Vedas sont peut-être les écritures religieuses les plus anciennes du monde, elles sont au nombre de quatre : le Rig-veda, le Yajur-veda, le Sama-veda et l’Atarva-veda, subdivisés en quatre parties, Samhita, Brahmana, Aranyakas, Upanishads. Cette dernière partie, les Upanishads (il est d’usage de reconnaître douze Upanishads « védiques ») est clairement la plus grande source d’inspiration des scénaristes de la saga Matrix, les frères Wachowski. Quand le Maître des Clés dit « Tous doivent travailler ensemble« , c’est issu des Upanishads. Certains aspects des Upanishads disent que toutes choses sont unies en un, que toutes choses proviennent de la même source. Et donc, le but de cette philosophie est de savoir quel est son propre rôle dans ce tout.

dessous-matrix (73)

L’Hindouisme existe aujourd’hui sur deux plans différents — le premier basé purement sur la foi et le second basé sur la philosophie. Souvent, les deux plans s’entrecroisent. Contrairement à la croyance populaire, l’Hindouisme vrai n’est ni polythéiste, ni monothéiste. À proprement parler, l’Hindouisme est une religion hénothéiste. Les diverses divinités et avatars adorés par les Hindous sont considérés comme différentes formes de l’Un, le dieu suprême, ou Brahman, formes adoptées qui seules sont accessibles à l’homme. (On prendra garde à ne pas confondre Brahman, l’être suprême et la source ultime de toute énergie divine, et Brahma, le créateur de notre univers particulier.) Dans un parallèle intéressant avec la trinité Chrétienne, il y a trois dieux principaux dans le Panthéon Hindou : Brahma,Vishnu et Shiva (ce ne sont encore une fois pas des dieux infaillibles, mais des icônes adorées). Le dieu Brahma symbolise le créateur, Vishnu représente le conservateur et Shiva représente le destructeur dans le cycle de l’existence (le Samsara bouddhiste). Le septième avatar de Vishnu est Rama, le huitième est Krishna, et le neuvième change suivant les sources : soit Bouddha, soit Jésus-Christ, soit le fondateur de la secte dont on consulte les textes sacrés.

dessous-matrix (54)

Neo vit un Veda : accomplissement, quintessence, aboutissement. Leur enseignement de base est que la vraie nature de l’homme est divine : Une vieille légende Hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher en un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette. Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : « Enterrons la divinité de l’homme dans la terre« . Mais Brahma répondit : « Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera« . Alors les dieux répliquèrent : « Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans« . Mais Brahma répondit à nouveau : « Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour il la trouvera et la remontera à la surface« . Alors les dieux mineurs conclurent : « Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas y avoir sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour« . Alors Brahma dit : « Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à la chercher« . Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a escaladé, exploré, plongé et creusé à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

dessous-matrix (61)

Quand Thomas Anderson est endormi devant son écran d’ordinateur et que soudain celui-ci s’arrête et laisse apparaître « Réveille-toi Neo« , cette phrase a plusieurs dimensions. Anderson doit s’Eveiller à la façon des Shamans, simple prise de conscience d’un monde alternatif. Il doit aussi accomplir son Eveil à la façon des Hindous, où « connais-toi toi-même » prend son sens. Socrate dit : « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les dieux. Et tu connaîtras le Dieu qui est en toi » (en grec : « gnôti sauton« , qui est plus justement traduit par « apprends à te connaître toi-même« ). De la même façon, quand Morpheus dit à Anderson : « Il est impossible de définir la Matrice. Tu dois en prendre conscience » et « il y a une différence entre connaître la voie, et l’arpenter« , c’est aisément comparable à l’Eveil Hindouiste. Celui-ci ne peut être atteint par des explications, des connaissances, mais on doit en prendre conscience. Comme Yoda dans Star Wars dit : « Tu dois désapprendre ce que tu as appris« , le parcours de Anderson/Neo va consister à désapprendre ce qu’il savait et à assimiler les règles d’un monde nouveau.
Le personnage de Rama-Kandra, le père de famille dans la station de métro Mobi Ave., est là pour recentrer le sens profond de qui est réellement Neo : la 10ème incarnation de Vishnu est en fait sa 6ème incarnation humaine (tout comme Neo est la 6ème incarnation de l’Elu). Ramachandra étant la septième, on peut penser que Neo est Parashurama, 6ème incarnation humaine de Vishnu. (notons que la famille indienne représente : RamaVishnu, et Shiva)

dessous-matrix (2)

Une école de pensée, appelée Tantra (Tantra signifie « tissé ensemble »), dit que ni l’homme ni la femme ne peuvent être illuminés sans l’autre, que les rapports physiques (notamment sexuels) sont nécessaires pour atteindre une certaine énergie, qui nous permettra de nous unir pour transcender notre propre ego. C’est là le sens si mystérieux de la scène de la rave affirmer la matérialisation du corps, comme le ferait le Tantra.
Bien que certains aspects de Matrix se réfèrent aux Upanishads, d’autres se rapprochent plus de certains écrits post-védiques. Ces textes, dit de littérature smriti, intègrent entre autre le Mahâbhârata ; il est souvent considéré comme le plus grand poème jamais composé (plus de cent vingt mille strophes). Il narre l’histoire d’une guerre entre les Pândavâs et les Kauravâs, et expose notamment les notions de fin du monde (comparable au Crépuscule des Dieux, scandinave, et l’eschatologie iranienne). Tout comme Matrix Reloaded et Matrix Revolutions, le Mahâbhârata est la fin du monde, une quasi-destruction totale, suivie d’une renaissance (reload). Son dernier cycle est le Kali Yuga (âge de fer, âge des conflits).
Comme dit précédemment, Neo vit un Veda ; le but ultime de cette quête spirituelle est l’Eveil. L’Eveil s’obtient par la connaissance intime, en cherchant la Vérité (la vacuité) en soi, pour anéantir nos perceptions, et vivre en osmose avec son univers. Il est assez clair que par son sacrifice (sacrifice personnel pour sauver Zion, mais aussi sacrifice corporel, quand Smith entre en lui), Neo se donne les moyens de pleinement assimiler son devoir (de se laisser transcender). Il est dit que la résurrection est un fardeau (pour les gnostiques, bouddhistes, hindouistes), elle fait partie de ce cycle de vie éternelle qui n’est pas le but de ces religions. Le but est l’Eveil, qui casse ce cycle infini.

dessous-matrix (74)

L’univers de Matrix et de Neo est compartimenté en différents niveaux d’Eveil, chaque niveaux ayant un code couleur spécifique :

  1. Les « endormis » voient la Matrice telle que les Machines souhaitent qu’on la voie, comme une réalité, paisible et sans contradictions.
  2. Certains sentent qu’il y a un autre aspect à cette vie, comme Thomas Anderson, sans pour autant réussir à assimiler l’anormalité.
  3. Assimiler l’anormalité qu’est la Matrice, pouvoir en modifier certains paramètres, c’est voir la Matrice en code vert, tel Neo à la fin de Matrix.
  4. Voir les aspérités de ce système (les programmes exilés, etc…), c’est les voir en jaune d’or, comme voir leur soi intérieur. C’est le niveau de Neo au début de Matrix Reloaded.
  5. Contrôler le monde des Machines à l’extérieur de la Matrice, c’est son niveau à la fin de Reloaded.
  6. Voir l’âme des Machines de l’extérieur de la Matrice, en jaune doré. Quand il devient aveugle dans Revolutions, il voit paradoxalement un autre monde.
  7. Etre soi-même jaune doré symbolise l’Eveil Ultime, c’est l’état de Neo à la fin de Revolutions

Ainsi, il accède à un Eveil total, une symbiose totale avec son environnement. C’est pourquoi, à ce niveau d’Eveil, il est jaune doré, comme les Machines. Ce jaune doré symbolise l’être qui s’est accompli.
C’est ainsi qu’à défaut de nous proposer des solutions écologiques, économiques, ou technologiques à cette horreur humaine, Matrix nous dit que seul l’Eveil est la solution de ce drame humain.

« Conduis-moi du non-être à l’être Conduis-moi de l’obscurité à la lumière Conduis-moi de la mort à l’immortalité »
Brihad-âranyaka-upanishad 1.3.28

dessous-matrix (55)

Bouddhisme :
Le Bouddhisme est l’une des grandes philosophies et religions orientales, née en Inde au VIe siècle avant notre ère. Elle est fondée sur un triple socle appelé les Trois Joyaux : les Bouddhistes déclarent prendre refuge dans le Bouddha (le fondateur du bouddhisme), dans le Dharma (la doctrine du Bouddha) et dans le Saṅgha (la communauté des croyants). Le monde hindouiste de cette époque était agité par d’importantes dissensions philosophiques et spéculatives. Pour être signifiant au sein de son milieu socio-culturel, le Bouddhisme s’est imprégné d‘Hindouisme, duquel il a adopté nombre de concepts, comme le cycle des réincarnations (Samsara), ou encore la loi de rétribution des mérites et fautes accomplies au cours du cycle (le karma). La causalité est la base du karma. Selon la loi de causalité, notre expérience actuelle est le produit de nos actes et intentions passées, et les conditions futures dépendent de ce que nous faisons aujourd’hui.

dessous-matrix (3)

Le Bouddha fondamental nommé Shakyammuni (provenant de l’Hindouïsme) souligne bien qu’il n’est ni un dieu, ni le messager d’un dieu, et que son système de pensée n’a pas d’origine divine, mais qu’il est plutôt axé sur la compréhension de la nature de l’esprit humain; le Bouddhisme original niait même la création du monde par les dieux. Un être peut mourir et se réincarner, ou alors atteindre l’Eveil. Alors, il a le choix : il peut être bodhisattva (« être (sattva) d’éveil (bodhi) »), ayant acquis l’état de Bouddha, refuser le nirvâna par pure compassion pour se réincarner de nouveau et venir en aide aux autres êtres.
Il faut bien comprendre que les Machines de Matrix ne sont pas mauvaises. Jamais vous ne verrez une Machine tuer gratuitement un Humain sans être menacée… Exemple : quand Neo sort de son sommeil et est empoigné par une Machine, elle ne le tue pas. Et ce, pour deux raisons : d’abord, elles ont besoin des Humains pour leur fournir de l’énergie ; mais plus important, elles entretiennent la meilleure existence possible, pour elles-mêmes comme pour les Humains. Ainsi, les Machines vivent « heureuses » alimentées par les Humains, et les Humains vivent heureux dans leur ignorance, dans la Matrice.

dessous-matrix (101)

Le cycle des existences de la Matrice est défini par les reloads. Comme le dit l’Architecte, il y eut plusieurs tentatives pour une Matrice parfaite. La première Matrice était parfaite (version 1.0), sans failles, mais elle fut un échec monumental. Il précise que son inévitable chute est la conséquence de l’imperfection de l’être humain. Elle fut donc remaniée (version 2.0), basée sur notre Histoire, sur le « grotesque de la nature humaine », mais celle-ci aussi fut un échec. Il lui apparut que la Matrice nécessitait une intelligence moins encline à atteindre la perfection (ou plutôt la perfection logique). La réponse fut alors donnée par un autre programme, un programme intuitif, créé pour sonder le psychisme humain (l’Oracle). Elle aurait donc trouvé une solution avec laquelle 99% des Humains branchés acceptaient le programme Matrice, à partir du moment où ils avaient le choix. Il y eut donc deux tentatives ratées, quand apparaît la version 3.0 ; version ne comprenant qu’un défaut : une infime partie des sujets humains rejette le programme Matrice (Thomas Anderson en fait partie), ils sont des anomalies… Pour pouvoir contrôler l’anomalie, un programme « prophétie » est créé. La prophétie prévoit en fait l’existence de l’Elu ou des Elus cycliques.

Du point de vue de l’objectivité, un Elu est un Humain qui a la capacité « innée » de vaincre les Lois de la Matrice/Réalité. Du point de vue du Système, un Elu est l’Anomalie systémique dont l’apparition ne peut être évitée, mais dont l’impact peut être détourné au profit de la Matrice, au profit des Machines…. Il a pour but de mener l’anomalie (Neo) à la Source, ce qui mène à un reload, et à l’éradication de Zion pour effacer toute trace du cycle qui se termine. Et ainsi de suite, 5 fois en tout… Nous sommes à la version 3.6 de la Matrice. Ce système pourrait durer indéfiniment si personne ne venait y mettre son grain de sel. Mais comme nous l’avons vu, la résurrection et le cycle des existences ne sont pas de bonnes choses, il n’y a pas d’évolution. C’est pour cela qu’un programme chargé de comprendre les émotions humaines (l’Oracle) décide de « titiller » les réflexions de l’anomalie, en lui insinuant certains choix qui sortent du cycle… Les Machines ne sont pas contre les Humains, mais bien contre le changement.

dessous-matrix (94)

Quand Neo atteint la Source, il choisit de façon contradictoire une porte plutôt qu’une autre (voir Nota Bene, dans Judéo Christianisme) ; là, le cycle est rompu. Il atteint ainsi un nouveau niveau d’Eveil qui lui permet entre autres de contrôler les Machines dans le Monde Réel. Neo va plus loin que les autres anomalies, il permet entre autres à Sati (qui apporte le soleil sur la terre, le soleil étant le symbole de l’évolution) de rester dans la Matrice et de ne pas être effacée… Elle peut donc librement distiller son programme « évolution ».
Il peut alors accéder à la ville des Machines, où il détient maintenant la Vacuité, la Connaissance de toutes choses, symbolisée par sa vision dorée de toutes choses. Là il négocie avec le Deus Ex Machina, la survie des Hommes. Au cours de son périple il est devenu plus sage ; il rentre alors dans la Matrice, et après un féroce combat avec Smith, il comprend qu’il doit cesser d’exister, cesser d’avoir peur de l’illusion (la mort du corps). Il voit et atteint enfin sa Source, son Eveil final. Notons d’ailleurs que les Frères Wachowski se sont tous deux convertis et croient et pratiquent le Sankarâchârya (fondé par Shankara). Selon cette doctrine, la connaissance libère de la mâyâ (illusion ; voir Philosophie).

Un Eveil n’est pas une mort, on devient ce qu’on est, pure connaissance et conscience pure. On l’est déjà, mais on l’ignore, comme on ignore la réalité qui nous entoure.

« Par le pouvoir et la vérité de cette pratique, puissent tous les êtres jouir du bonheur et des causes du bonheur, puissent-ils être libres de la souffrance et des causes de la souffrance, puissent-ils ne jamais être séparés du grand bonheur dénué de souffrance, puissent-ils demeurer dans la grande équanimité qui est libre de toute passion, de toute agressivité et de tout préjugé. »
Shakyamuni (Bouddha fondamental)

dessous-matrix (56)

JUDEO CHRISTIANISME

Matrix est-il Gnostique ou Christique?

GNOSTIQUE ?
Le Christianisme a (comme le Judaïsme et l’Islam) une vision favorable de ce qu’est la matière et le corps, qui sont l’oeuvre créatrice de Dieu, par conséquent, bons et réels. A contrario, d’autres traditions religieuses, comme le Gnosticisme (le Bouddhisme, etc), en ont une vision négative. Le monde physique est alternativement perçu comme illusoire, ou mauvais, et l’existence corporelle serait une prison, parfois issue d’une punition ou d’une purification.
Toujours est-il que la matière est quelque chose dont il faut échapper. Ceux qui y parviennent vont à un stade supérieur, spirituel ; ceux qui n’y parviennent pas peuvent être forcés de vivre dans leur prison corporelle indéfiniment, à travers la réincarnation (ce qui se rattache au Samsara Bouddhiste).

dessous-matrix (2)

Dans le premier film (attachons-nous à celui-là pour l’instant), Neo apprend par Morpheus que le monde qu’il connaît – similaire au nôtre – est en réalité, un univers virtuel, généré par ordinateur. Aussi, Matrix proposerait de dire que le monde est une prison d’illusions. Pourtant, le film n’exprime pas, loin de là, une vue totalement gnostique du monde. Pour preuve, il n’exprime pas la libération de ce monde illusoire comme étant la solution vers une existence spirituelle incorporelle. Au contraire, le « monde réel », comme décrit dans le film, est encore plus « physique » que l’illusion de la Matrice… Le film dit clairement que c’est le monde rêve de la Matrice qui est la prison, et que le monde réel, physique, représente la liberté. Tout cela est lié à Descartes, et à son questionnement sur la réalité et le Génie Malin (voir Philosophie).
Notons que l’attrait pour les rapports sexuels, tout au long de la saga, est encore une contradiction au refus de matérialité dont fait preuve le Gnosticisme. Il en va de même pour leur attachement à la nourriture, à la vraie nourriture. Un seul personnage exprime un dégoût de cette réalité sensorielle physique, c’est l’Agent Smith. Il va même jusqu’à critiquer l’illusion de ce qui est réel.
Enfin, nous pouvons voir dans le Christianisme Gnostique, un faux Dieu qui crée un monde. C’est Yaldabaoth, ou le DémiurgeYaldabaoth (ici l’Architecte) crée le monde pour s’améliorer et est constamment frustré par les Humains, ne voulant pas que les Humains atteignent leur pleine capacité qui leur permettra de s’échapper de son emprise. Selon le Gnosticisme, les Humains sont des ‘diamants bruts ‘.

Cela étant dit, et restant dans le contexte de Matrix, d’autres références à la culture orientale montrent pourtant des aspects gnostiques : Morpheus, en Maître Zen, qui instruit Neo à la supériorité de l’esprit par rapport au corps; l’enfant qui courbe la cuillère par la volonté de son esprit (comme l’aurait fait Uri Geller). Mais ce n’est (pour l’instant) que des apports culturels qui donnent au film une certaine profondeur mystique.

dessous-matrix (92)

CHRISTIQUE ?
Dans Matrix, l’humain est « né en captivité, dans une prison qu’il ne peut ni sentir, ni voir, ni toucher », jusqu’à la venue d’un libérateur qui vaincra l’ennemi, et libérera l’humanité. Morpheus se fait révéler la prophétie, et comme Jean le Baptiste, il voit en Neo, l’Elu. Comme le Christ, Neo se sacrifie, il meurt, est ressuscité, et à la fin, monte au ciel, où il prépare la libération de l’humanité.
Il faut aussi voir que, mis à part son rapprochement à Jean le Baptiste, Morpheus est une figure paternelle de Neo, et serait par là Dieu le Père… Le personnage de Trinity nous met sur la voie de la Trinité : en effet, celle-ci cite le Père (Morpheus), le Fils (Neo), et le Saint Esprit (Trinity). Et il y a au final un Judas (Cypher) offrant son dernier verre au Messie avant de le trahir. Cypher a des consonances similaires avec Lucifer, de plus sa moustache est celle que l’on prête souvent à Satan. Cypher dit par ailleurs « Don’t hate me, Trinity. I’m just a messenger. » Satan aussi estimait n’être qu’un messager.
On dénote par contre quelques messages Christiques : préférer la vérité à l’illusion, même si cela est difficile ; condamner toute sorte d’esclavage et d’exploitation humaine au profit d’une force supérieure…
Malgré ces références bibliques, vous aurez compris que tout n’est pas ce qu’on pense, et rien n’est ce qu’il paraît. Ainsi, les valeurs morales de la Chrétienté ne sont que très peu évoquées, et la libération de sujets ne montre pas spécifiquement qu’ils seront « libérés du mal et du péché » ; exemple, le massacre du hall à la fin de Matrix.

Et, bien qu’il en ait les traits, Matrix n’est pas plus une allégorie Christique qu’une fable gnostique. Ses traits spirituels, nous l’avons vu, ne sont pas spécifiquement Chrétiens…

dessous-matrix (76)

Nota Bene :
Les anciens Sumériens nous ont laissé l’idée selon laquelle les humains seraient les esclaves des dieux, et dans la pensée spiritualiste ambiante, il est plus ou moins reconnu que les démons se nourrissent de quelque manière des humains. Il suffit de comprendre que les démons sont des dieux, et de comprendre que chaque dieu cache en lui un démon – Jéhovah massacre des populations entières par la main de Moïse ; Allah soutient l’extermination des infidèles par la main de Mahomet, pour ne citer que les dieux généralement définis comme bienveillants et miséricordieux.

A la vue de Matrix Reloaded, il est facile de constater qu’il s’agit, pour plusieurs aspects, d’une reprise des propos de Matrix, mais mis à jour. Aussi Matrix Reloaded peut être perçu comme une allégorie du Nouveau Testament, puisque le Nouveau Testament est l’Ancien mis à jour. Un des apports du Nouveau Testament est le libre-arbitre, caractérisé par le « choix » dans les films. Neo, bien que mené par le bout du nez par le destin, a le choix… Pilule rouge-pilule bleue, sauver Morpheus-sauver sa propre peau, etc. Nous avons vu que le programme « prophétie » créé par les Machines a pour but de neutraliser l’anomalie/messie au profit des Machines. En ce sens les prophètes sont manipulés par le Père céleste. Quand on croit qu’un prophète va sauver l’humanité, il ne fait que renforcer son esclavage par les dieux. Quand nous faisons une rétrospective de l’histoire des prophètes, qu’il s’agisse de Rama, de Krishna, de Moïse, d’Elie, de Zoroastre, de Jésus, ou de Mahomet, on remarque un fait constant : à chaque fois, un prophète est supposé sauver définitivement le peuple, mais son action ne change rien, et parfois même, la condition du peuple empire. Il semble que, chaque fois qu’on constate qu’un prophète/messie a échoué, on rationalise en disant qu’il reviendra une prochaine fois pour de bon, c’est-à-dire pour vraiment sauver l’Humanité, ou alors que ce n’était pas le bon prophète/messie, qu’il en viendra prochainement un autre qui sera le bon, le vrai… Alors peut-être l’erreur des messies est-elle de répondre à l’Appel Céleste. Que se serait-il passé si Jésus n’était pas monté vers son Père ? Ou si Elie n’était pas parti sur son char céleste ? Les Wachowski tentent d’y répondre en partie quand Neo refuse les choix évidents, et prend la porte de droite au lieu de la gauche. Il est le premier messie à refuser l’Appel

dessous-matrix (106)

AUTRES CROYANCES

Mythologie scandinave :

dessous-matrix (118)

Dans la mythologie nordique, le ragnarök (aussi Götterdämmerung « destin fatal des dieux » en vieux Scandinave), ou Crépuscule des Dieux, est la bataille de la fin du monde, le destin auquel ne peuvent échapper les dieux (les puissances organisatrices), suivie du renouveau du monde. Les dieux connaissent leur destin. Ils savent lesquels d’entre eux mourront et de quelle façon ; malgré cela, ils ne cherchent pas à prévenir ce destin mais plutôt à le réaliser pleinement. Ils restent courageux face à leur destinée.
Comme vu précédemment, le Mahabharata Hindou et le Crépuscule des Dieux Scandinave ont de forts points communs dans leur principe de narration. L’un des emprunts majeurs de la Saga Matrix au Ragnarök est la petite fille (ici Sati la petite Indienne). L’Apocalypse selon le Ragnarök se conclut sur la révélation suivante : «  (…) Alors se produira le plus grand des miracles, car avant de mourir, le soleil (Neo) aura engendré une fille (Sati) qui s’élèvera dans les cieux pour éclairer l’aube radieuse (celle que Sati crée) saluant la naissance de ce monde régénéré, libéré de ses chaînes ».

Taoïsme :

dessous-matrix (116)

Les quelques sujets refusant le programme sont considérés comme une anomalie, tel Neo. Les Machines le laissent vivre pour qu’il puisse assimiler les lignes de code qu’il porte en lui (cookies), et qu’il doit venir leur transmettre à la Source. Quand on nous dit que l’anomalie sera révélée au début et à la fin de la Matrice, cela renvoie au Taoïsme : « Il s’élève et Tao laisse faire, il se dissout et Tao laisse faire« .

Shamanisme :

dessous-matrix (114)
Thomas Anderson
est un individu un peu perdu, qui vit une double vie, qui est harcelé par des idées et des pensées qu’il ne saurait expliquer. Il est connu que beaucoup de Shamans ont compris qu’ils devaient devenir Shamans par le biais de rêves, de messages assez obscurs et difficiles à cerner. Il s’agit là de l’Appel Shamanique. Il est amené à s’éveiller : « Réveille-toi, Neo« .
Néo est en quelque sorte LE Shaman par excellence. Car la tâche des Shamans a toujours été de guérir les autres, c’est leur premier « devoir ». Ils se donnent aux autres en entretenant un commerce avec les esprits. Neo refuse tout d’abord ce rôle, effrayé par ce que cela incombe, mais dans un élan d’altruisme, il s’éveillera et prendra conscience de ses pouvoirs.

NB : un grand nombre de références sont faites à la mythologie grecque, et plus particulièrement dans le choix des noms des personnages (voir Partie 4).

dessous-matrix (83)

dessous-matrix (98)

« Une culture qui ne serait pas une insurrection permanente de l’esprit ne serait qu’une industrie de plus «
Jean-Marie Domenach in Europe, le défi culturel, 1990

Il devient apparent que dans la saga Matrix, au-delà du principe narratif qu’est l’Eveil, il existe un réel attrait culturel. Cela passe par les réflexions philosophiques que la saga engendre, mais aussi par les références à l’Histoire, la littérature, la numérologie et le langage informatique.

PHILOSOPHIE

dessous-matrix (107)

Matrix est, il est clair, une réinterprétation (à prime abord) de l’allégorie de la Caverne, dans La République, de Platon. Celui-ci nous décrit une caverne à l’intérieur de laquelle se trouve une rangée de personnes assises dos à la sortie. Enchaînées à leur chaise depuis leur naissance, ces personnes n’ont pour champ de vision que le lointain mur de la caverne. Et leur vision de la réalité ne se limite qu’à celui-ci. Mais les prisonniers ne sont pas les seuls occupants de cette caverne. En effet, ceux que Platon nomme les marionnettistes, retiennent les prisonniers en captivité à leur insu. Un feu brûlant dans la caverne leur permet d’entrevoir ce qui les entoure, mais leur perception est altérée. Ils ne voient sur le mur au fond de la caverne que les ombres de ce que les marionnettistes veulent bien leur montrer. Dans Matrix, comme les prisonniers de la caverne, les Humains enfermés dans la Matrice ne voient que ce que les Machines veulent bien leur laisser voir. Ils sont amenés à croire que ce qu’ils voient et entendent dans la Matrice est la réalité. Pourtant, ce qu’ils voient n’est que l’ombre, les ombres de la réalité.

dessous-matrix (64)

Hegel décrit d’abord l’homme comme un individu immergé dans la nature dont il fait partie. Sa conscience n’est pas une pure conscience mais une « conscience immergée dans la réalité« . Ainsi, initialement, l’homme ne fait pas de distinction entre les illusions et la réalité, entre ce qu’il pense du réel et le réel lui-même. C’est parce qu’il est confronté au réel que l’homme va progressivement distinguer l’en-soi (c’est-à-dire le réel) du pour-moi (son ancienne idée de réalité). La conscience va ensuite prendre conscience d’elle-même. « Je pense donc je suis » (Descartes). Or, dit Hegel, dans la relation Maître/Esclave, le maître a perdu tout rapport proprement humain avec la nature, et l’Esclave est en rapport direct. Il élabora donc un principe philosophique selon lequel les esclaves et leurs maîtres deviennent dépendants les uns des autres.

dessous-matrix (63)

Un peu sur le même mode que PlatonDescartes (sceptique qu’il est) émet la supposition du Génie Malin selon laquelle une divinité toute-puissante aurait empli notre esprit d’idées auxquelles rien ne correspond… et il continue en disant : « Je croirais qu’il y a un monde extérieur, alors qu’il n’y en aurait pas ; ou je croirais avoir un corps, alors qu’il n’y en aurait pas. Le monde extérieur que je croirais percevoir ne serait que le fruit d’une machination, et donc, une grande illusion. » Sans y croire vraiment, Descartes est en train de montrer que l’on peut douter de tout, même de ce qui paraît le plus probable en apparence. Selon lui, la perception qu’a un sujet d’un objet pourrait être dupliquée par Dieu ou par un Malin Génie tout-puissant. Ainsi il serait impossible d’être sûr que c’est l’objet qui est à l’origine de la perception… Alors comment être sûr de nos perceptions, être sûr de percevoir un objet ?… Descartes a par ailleurs été l’un des premiers a imaginer l’existence future d’un Homme-Machine… au XVII° siècle.

dessous-matrix (70)

Selon Berkeley (très croyant par ailleurs) et son Immatérialisme : « Etre, c’est percevoir, et être perçu« . Autrement dit, il n’y a rien au-delà des objets que l’on perçoit. Il disait que la matière, c’est ce quelque chose d’extérieur à l’esprit, qui accueillerait les différentes propriétés que l’on perçoit (tels la couleur, la forme, l’odeur, le goût, etc.). Il n’existe rien d’autre, en fait, que ces propriétés sensibles, et l’objet est réductible à ces propriétés. Il n’est qu’une collection de qualités sensibles. Enlevez ces qualités, il n’y a plus d’objet. Selon lui, seul un métaphysicien pourrait croire qu’il y a quelque chose d’imperceptible et présent en même temps que les propriétés perceptibles. Or l’Eveil s’atteint en cherchant la vérité (la vacuité) en soi, pour anéantir nos perceptions.

Dans la philosophie spéculative védique, la Mâyâ est l’illusion d’un monde physique que notre conscience considère comme la réalité. De nombreuses philosophies ou recherches spirituelles cherchent à « percer le voile » afin d’apercevoir la vérité transcendante, d’où s’écoule l’illusion d’une réalité physique.
Dans le sikhisme, la Mâyâ – le monde tel qu’on le perçoit normalement – n’est pas plus tangible qu’un rêve. Comme l’affirme le gourou Granth Sahib, dans le livre saint du sikhisme : « Le monde est comme un rêve, et il n’y a rien en lui qui est à vous« . La Mâyâ est une tentative de réponse à certaines question existentielles telles que : lorsque nous nous réveillons le matin d’un rêve si prégnant qu’il nous paraissait réel, quelle certitude avons-nous de n’être pas entré dans un autre rêve ? Comment peut-on envisager que ce que nous appelons « moi » corresponde seulement à l’existence provisoire d’une vie enjambant trois-quarts d’un siècle ? Tout ceci est très proche des interrogations émises par Morpheus pour convaincre Thomas Anderson dans Matrix.

dessous-matrix (50)

Notons, au chapitre de la philosophie dans Matrix, que le livre dans lequel Thomas Anderson cache sa marchandise illégale est Simulacre et Simulation de Jean Baudrillard. Le livre est creusé à la page du Nihilisme. Baudrillard étudia les rapports qu’entretient la réalité face aux icônes qu’elle crée. D’où l’expression reprise par Morpheus : « le désert du réel« .
Selon Cypher, « l’ignorance est saine« , dans le sens où il est plus difficile d’être sage. Veut-on d’une dure réalité, ou d’une douce illusion ? Dostoïevski dit que la masse préfère avoir une autorité au-dessus d’eux parce qu’elle trouve la liberté subjuguante. Une certaine ignorance est nécessaire pour atteindre des objectifs impossibles. C’est parce qu’on ne sait pas qu’ils sont impossibles, qu’on les tente…
Le slogan de Matrix Revolutions à sa sortie était : « EVERYTHInG ThAt HAS A BEGINniNG HAS an END ». En dépit de l’évidence de ces propos, les frères Wachowski nous donnaient d’ores et déjà les clés du troisième film… « Tout ce qui a un début a une fin« , mais aussi « Tout ce qui a une naissance a une mort« . De plus les lettres « n,h,t,n,i,a,n » en minuscules nous indiquaient encore une fois une référence : ces lettres forment « Tannin« , terme hébreu employé pour désigner le Léviathan, qui est aussi le titre de l’ouvrage de philosophie le plus important et le plus célèbre de Thomas Hobbes.
Au XIXème siècle, Richard Wagner utilise lui aussi le thème du Crépuscule des Dieux dans son opéra (Götterdämmerung), tandis que Nietzsche exploite le sens de ce mythe dans son livre Le Crépuscule des Idoles (Götzen Dämmerung), où il analyse, en substance, le nihilisme du nihilisme, comme Baudrillard un siècle plus tard dans Simulacre et Simulation. Il est intéressant d’indiquer que le morceau de musique écrit par Don Davis pour la confrontation finale (entre Neo et Smith, sous cette pluie potelée, rappelant le code) s’appelle Neodammerung (Le Crépuscule de Neo) ; les paroles de ce morceau sont extraites des Upanishads hindous(Voir paroles en Annexe 1 du Chapitre 5)

dessous-matrix (69)

Remarquez que les lieux principaux de la saga symbolisent tous un aspect bien spécifique de l’existence :

  • La Matrice : représente le mental, ou comment les Machines contrôlent les Humains par leurs cerveaux.
  • Zion : représente le corps, de par son attrait à la chair (voir Tantra).
  • Zero-one : représente l’esprit, il est admis que, par les codes couleurs, les Machines sont Eveillées. Elles font alors partie du « monde des esprits ». Par ailleurs, en termes de design de ces lieux clés, un aspect se démarque. Zion est constituée d’une colonne centrale creuse à l’intérieure de laquelle se trouve les chambres des habitants. Mais les colonnes de culture des humains, dans les villes des Machines sont constituées d’une colonne pleine à l’extérieure de laquelle se trouve les cocons…

CULTURE GENERALE

Un scénario de science-fiction se base d’abord sur l’histoire de notre planète, et plus spécifiquement sur les évènements qui servent son propos. Matrix en fait partie, et n’échappe pas à cette règle.

dessous-matrix (110)

On peut voir dans l’Animatrix : La Seconde Renaissance plusieurs références historiques liées à l’esclavage et à la liberté individuelle. Lors de la construction d’un bâtiment ressemblant à une pyramide égyptienne, le spectateur saisit cette analogie, et peut remarquer par la même occasion le robot battant le rythme sur des tambours. Cette scène souligne l’état d’esclavage de ces Machines. Les robots se rebellent alors, et organisent une ‘Million Machine March’, qui est clairement une reprise de la désormais célèbre ‘Million Man March’ de Martin Luther King Jr. et de ses sympathisants. Ils manifestèrent à Washington et luttèrent pour l’égalité des droits entre blancs et noirs. Là, le Dr. Luther King prononça son fameux « I had a dream …« . C’est le symbôle fort de la lutte raciale pacifique.

dessous-matrix (77)

Zero-One, la ville des Machines, est alors sujette à un blocus, comme ce fut le cas pour Cuba, en 1962.
Quand Cypher (Lu-cypher…) décide de trahir ses proches et de rejoindre la Matrice, il contacte les agents et leur dit : « Je veux être quelqu’un de connu, comme un acteur, et je ne veux me souvenir de rien.« , puis l’on apprend qu’il se fait appeler Mr. Reagan. Comme on le sait, Ronald Reagan fut acteur avant de devenir Président des Etats-Unis, et il souffrait de la maladie d’Alzheimer. On remarque aussi, à l’époque de sa Présidence, que son nom – Ronald Wilson Reagan – était formé de trois fois six lettres, 666, chiffre symbole de Lucifer.

dessous-matrix (52)

Par ailleurs, les chroniques de science-fiction sont généralement condamnées a se recroiser entre elles.
Les romans de William GibsonPhilip K. DickIsaak Asimov, ou encore Bruce Sterling en sont amplement à l’origine. Gibson utilise largement le terme ‘Matrice’ dans ces trois premiers romans (« Neuromancien« , « Comte Zero » et « Mona Lisa s’éclate« ) pour désigner le réseau informatique actuel et futur. Tout l’univers de Matrix résonne d’ailleurs de l’inspiration de celui qu’on surnomme le « pape du cyberpunk. » Avant d’apparaître dans MatrixSion est une référence tirée de la religion rastafari par Gibson dans son premier roman, « Neuromancien« . La grande rave modern-primitive de Matrix Reloaded et toute l’ambiance techno-tribale de Zion sont elles aussi largement inspirées de la culture underground américaine que Gibson glisse continuellement dans ses livres. L’apparition récurrente de rastas qui peuplent les trois Matrix doit là encore beaucoup à « Neuromancien« … Les frères Wachowski doivent en fait beaucoup à Gibson.
Mais il serait incomplet de s’arrêter à lui… Bien qu’il soit le père de la littérature cyberpunk, il n’en est pas moins ‘plagiaire’. Derrière ce mot fort se cache un clin d’œil, puisque Matrix comme Terminator, comme l’œuvre de Gibson, ne sont en fait que des réinterprétations du roman de Mary Reily (entre autres), Frankenstein, où la folie du créateur, injectée dans sa créature, mène à terme à sa perte, quand la créature elle-même tue son créateur. Ceci étant, il est évidemment question du rapport homme/Dieu du Christianisme.

dessous-matrix (66)

Un autre cinéaste inspiré par William Gibson est Mamuro Oshii, réalisateur du bijou manga Ghost in the Shell, dans lequel la plupart des humains n’ont plus que leur « âme » qui ne soit pas une machine, le reste de leur corps étant robotisé. Cette « âme » est appelée un Ghost (l’équipier de Niobe s’appelle Ghost, en hommage à ce film) ; elle est directement chargeable dans n’importe quel corps robotisé, ce chargement (qui est en quelque sorte l’inverse dans Matrix) se fait par le même type de branchements que ceux des Humains libérés.
Notons que, dans la suite de Ghost in the Shell, sous-titrée Innocence, le maître s’inspire de l’élève puisque Mamuro Oshii reprend de façon flagrante les interrogations philosophiques des trois Matrix. Et plus, dans dans son précédent film, Avalon, les similarités narratives et visuelles sont frappantes.

dessous-matrix (6)

Comparaison : Matrix / Ghost in the Shell

dessous-matrix (60)

Pour ce qui est des « coïncidences filmiques », la saga Matrix fait figure de bizarrerie :

  • Dans Fièvre à Colombus University de John Singleton, la première réplique de Lawrence Fishburne (qui joue Morpheus) est « Bienvenue dans le monde réel« . Le slogan du film de Singleton était ‘Question The Knowledge’ (Questionnez vos connaissances…)
  • Dans Johnny Mnemonic, adapté de William Gibson, Keanu Reeves incarne un homme à moitié machine, qui est libre de circuler dans un univers virtuel.
  • Dans Little Bouddha de Bernardo Bertolucci, dans lequel Reeves incarne un bouddha, il voit son reflet dans une mare et dit « Hello Architect« .
  • Carie-Anne Moss avait déjà joué dans une série télévisée appelée « Matrix » en 1993.
  • En 1985, Joel Silver (producteur de la saga), fraîchement sorti du succès de Commando de Mark L. Lester (avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle de John Matrix), planche sur une suite appelée Matrix, dans laquelle le héros serait maintenant en proie à des terroristes dans une haute tour de Los Angeles. Le projet n’ayant pas abouti sous cette forme, il se transformera en Piège de Cristal avec Bruce Willis.
  • Une des sources d’inspiration culturelle de la saga est la littérature. On peut voir dans l’Animatrix : La Seconde Renaissance que le premier robot à avoir commis au crime s’appelait B166-ER. Il tua ses maîtres parce que, devenu obsolète, il avait peur de partir à la casse, « Il avait peur de mourir« . C’est par cet incident que tout commence. Dans Un Enfant du Pays (Native Son) de Richard Wright, Bigger Thomas, un esclave noir, est accusé d’avoir tué un blanc de peur qu’on se débarrasse de lui (comme B166-ER).

dessous-matrix (109)

Les frères Wachowski sont aussi fortement influencés par l’œuvre du Professeur Charles Lutwidge Dodgson, un des pères de la logique moderne, qui tenta et réussit à démontrer qu’un univers totalement cohérent était possible sur les bases d’une proposition fausse. Il écrivit des livres sur ce sujet sous le pseudonyme de Lewis Caroll : Alice au pays des Merveilles, et Alice à travers le Miroir. (Notons que Anderson passe lui-même à travers le miroir, littéralement).

dessous-matrix (40)dessous-matrix (75)

L’autre base majeure de la science-fiction est évidemment la science, et plus spécifiquement l’informatique. La plus visible de ces influences dans la saga Matrix est la numérotation binaire.

dessous-matrix (53)

Le code binaire fut mis au point au XIX° siècle par le Professeur George Boole (confrère du Pr Dodgson, alias Lewis Caroll). Il tenta d’étudier les mécanismes de la pensée humaine, et ses processus de choix. En 1854 il publia « An investigation into the Laws of Thought, on Which are founded the Mathematical Theories of Logic and Probabilities« , dans lequel il déduit de ses travaux qu’une proposition se réduit le plus souvent à OUI ou NON, ce qui mena aux débuts du code binaire 0 ou 1.

Ce code binaire se révèlera pratique en informatique :

1 = 00001
2 = 00010
3 = 00011
4 = 00100
5 = 00101
6 = 00110
7 = 00111
8 = 01000
… etc

dessous-matrix (51)

Sachant cela, voyons quelques exemples d’utilisation du code binaire dans Matrix.
Le nom de la première ville machine, Zero-One (01), est parfaitement logique puisque seuls les Humains ont le procédé de réflexion émotif qui mène à donner un nom signifiant à un lieu. Or la logique guide les Machines, c’est la première ville machine construite, elle s’appelle donc 01. On peut alors raisonnablement penser que la seconde ville machine s’appelle 10
A plusieurs reprises dans la saga, on peut constater que les lunettes de soleil marchent comme un code binaire. Mises/voile/non – retirées/clarté/oui. Exemple : quand Neo doit embrasser Persephone, il n’est totalement convaincant que lorsqu’il retire ses lunettes, quand il est en mentalité ‘oui’…
Le numéro de l’appartement de Thomas Anderson est 101 ; logique : il est la cinquième anomalie. Et de la même façon, Trinity, au moment de pirater le service électrique, entre le mot de passe « Z10N0101« , soit ZION 0101 = Zion n°5. Etc …

Les jeux vidéo sont omniprésents dans l’œuvre, le parcours des héros s’inspire de cet univers. Le téléphone sert de point d’entrée ou de sortie dans la Matrice, il est possible d’acquérir de nouvelles capacités en téléchargeant les données directement dans le cerveau, le personnage avance en fonction de choix décidant de la suite du récit (atteindre l’échafaudage ou se faire arrêter par les Agents). Etc.

dessous-matrix (1)

Fait remarquable, la façon dont la trilogie est construite : le premier film traite de la naissance, le deuxième de la vie, le troisième de la mort. Ce qui est confirmé par les prologues formels de chaque film : le premier (Matrix) est un curseur d’ordinateur qui clignote, en attente d’une réponse, d’un déclenchement, pour pouvoir lancer son processus. Le deuxième (Matrix Reloaded) représente les rouages d’un réveil, les rouages de la vie. Le troisième (Matrix Revolutions) est plus complexe, il représente cette fois une explosion (le big bang) de code jaunâtre (représentant l’Eveil) qui s’avère devenir le code vert de la Matrice, qui se modèle et devient la City (où se jouera la mort de Neo). Naissance – Vie – Mort. Par ailleurs, la première note musicale de Matrix est un E (mi), celle de Matrix Reloaded est un F (fa), et celle de Matrix Revolutions est un F-sharp (fa dièse) – montant à chaque fois d’un demi-ton…

Joseph Campbell

« Les ordinateurs sont comme les dieux de l’Ancien Testament ; beaucoup de règles et aucune pitié »
Joseph Campbell in La puissance du Mythe, 1985

dessous-matrix (57)

Certains me contrediront peut-être, mais il m’apparaît indispensable, en parlant de mythologie, de parler de Joseph Campbell (1904-1987). Relativement peu connu en Europe, il est un mythologiste américain, auteur de plusieurs ouvrages, dont Le Héros aux Mille Visages, que George Lucas (Star Wars) découvrira pendant ses études. Sa popularité outre-Atlantique est principalement liée à la diffusion d’une série télévisée, faite de six entretiens sur le thème du mythe, menés par le journaliste Bill Moyers, et enregistrés chez Lucas, au Skywalker Ranch. Ces entretiens ont été publiés depuis, sous le titre original de Puissance du Mythe.

Campbell analyse les mythes et en extrait des personnages (le héros/fermier, la jolie princesse, le bon copain désinvolte, le mentor, l’ennemi) et un schéma récurrent qui peut se résumer à ceci :

  • Rencontre avec le Héros : il n’est pas à l’aise avec son environnement.
  • L’Appel de l’Aventure : il doit partir vers une contrée lointaine.
  • Refus de l’Aventure : la peur du changement.
  • Surpasser sa peur : rencontre avec le mentor.
  • Le premier pas vers l’Aventure.
  • Découverte de ce nouveau monde, où il apprend qui est gentil, qui est méchant.
  • A l’aise dans cet univers, il commence à prendre des décisions, il peut lui arriver d’avoir des visions du futur. C’est généralement proche du climax, la bataille finale.
  • Faire face à ses peurs : gros challenge, bataille finale.
  • La Récompense
  • Vers son pays d’origine, le chemin du retour : le début de la fin, éventuellement la mort.
  • Résurrection
  • Le retour au pays, doté du ‘plus’, du ‘don’ de l’Aventure (élixir, pouvoirs magiques, etc)

dessous-matrix (68)

Mais là où les autres sagas mythologiques (Star WarsLe Seigneur des Anneaux, etc) s’arrêtent à la première partie du Héros aux Mille Visages (‘L’Aventure du Héros’), Matrix explore la seconde partie de l’ouvrage : ‘Le Cycle Cosmogonique’, autrement plus complexe. La narration des films semble d’ailleurs avoir été calquée sur certains chapitres du livre : The Matrix of Destiny (la Matrice du destin), The Primordial Hero and the Human (le héros primordial et l’être humain), The Shapeshifter (celui qui se métamorphose).


dessous-matrix (84)
dessous-matrix (14)

Les noms ont souvent, dans toute histoire qui se respecte, des significations plus profondes qu’il n’y paraît. Or dans la Saga Matrix, il est véritablement question d’une note d’intention des auteurs. En effet, les frères Wachowski se sont inspirés de nombre de textes, principes et religions qui trouvent leur référent dans les noms des personnages. Les personnages, lieux et vaisseaux portent le nom de leur fonction ; l’exemple le plus évident en est Morpheus, qui réveille les gens et les amène à Zion à bord du Nebuchadnezzar… Mais d’autres sont légèrement plus subtiles, par exemple, le Logos (mots, bonne parole) qui amène Neo au Deus ex Machina pour arranger une trêve… Et le Hammer (marteau), qui vient asséner le coup de grâce à la première vague d’attaque sur Zion.

PERSONNAGES PRINCIPAUX

Agents

 Matrix_Agents-e1320237209695
Jones
, Smith et Brown

dessous-matrix (39)
…puis Thompson, Jackson et Jonhson

Tous sont des noms de famille des plus communs aux Etats-Unis, et cela contraste avec la spécificité des noms des autres individus. Ils sont tous habillés de la même façon, ils ont des costumes noirs et des lunettes de soleil, ce qui est encore une uniformité destinée à s’opposer à Neo (The One). Les Agents de Matrix Reloaded et Revolutions, portent tous un nom se terminant en ‘…son’, d’où la conclusion de Neo qu’ils sont des Mises à Jour (Upgrades). Cela peut aussi refléter son nom d’origine à lui : Anderson. En termes informatiques, un ‘Agent’ est un assistant.

L’Architecte

dessous-matrix (48)

Il serait le créateur de la Matrice, ou plutôt la représentation physique de l’esprit collectif des Machines, dans la Matrice, alors que le Deus Ex Machina est la représentation physique de l’esprit collectif des Machines, dans la réalité.

  • Nous pouvons voir dans le Christianisme gnostique, un faux Dieu qui crée un monde. C’est Yaldabaoth, ou le Démiurge. Yaldabaoth crée le monde pour s’améliorer et est constamment frustré par les Humains, ne voulant pas que ceux-ci atteignent leur pleine capacité qui leur permettrait de s’échapper de son emprise. Selon le gnosticisme, les Humains sont des ‘diamants dans la boue’.
  • L’Architecte donne à Neo l’occasion de choisir 7 hommes et 16 femmes pour reconstruire Zion.
    Genèse 7-16: « Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Eternel ferma la porte sur lui.«
  • L’Oracle est, en quelque sorte, l’opposée de l’Architecte, ils sont le yin et le yang (elle porte des boucles d’oreille yin yang durant le film). Elle est une femme noire, habillée en sombre, il est un homme blanc, habillé en clair. Elle est sentiments, il est logique.

Cypher

dessous-matrix (62)

Membre de l’équipage du Nebuchadnezzar, il décide de trahir ses proches au profit d’une vie de célébrité dans la Matrice.

  • Provient de la prononciation Arabe (ci-fur). En termes informatiques, signifie Zéro, ce qui est une opposition de Neo (the One). Autre reflet de langage binaire.
  • Cypher a des consonances similaires avec Lucifer, de plus sa moustache est celle que l’on prête souvent à Satan. Cypher dit : « Don’t hate me, Trinity. I’m just a messenger. » Satan aussi estimait n’être qu’un messager.
  • En qualité de traître, il renvoie bien sûr à Judas.

Le Mérovingien

dessous-matrix (87)

Il est un trafiquant d’informations, il obtient des sursis pour les programmes ne souhaitant pas être supprimés.

  • Les Mérovingiens sont une dynastie de rois issue des Francs Saliens, tirant son nom de Mérovée, ancêtre de Clovis. Celui-ci s’est d’ailleurs converti au christianisme, sous l’influence de sa femme Clotilde, princesse burgonde, facilitant la reconnaissance de son autorité par la population gallo-romaine. Pourtant les membres de la dynastie des Mérovingiens se disaient être des descendants directs du Christ, par son alliance à Marie-Madeleine, et les « maîtres des clés » de l’Empire Romain.
  • Le Merovingian pourrait représenter Hadès, qui kidnappa Persephone et l’emmena dans les Enfers (ici le Hell Club).

Morphéus

dessous-matrix (93)

Capitaine du Nebuchadnezzar, il est le plus grand croyant en la prophétie de l’Elu. Il libère Thomas Anderson, et lui apprend à contourner ce qu’il croit savoir.

  • Dieu grec des Songes, symbolisant la concrétisation d’un monde irréel en un monde réel.
  • Morpheus peut aussi représenter Jean Baptiste, ou encore Dieu le Père.
  • Nabuchodonosor amenait les Juifs de Sion à Babylone. Mais dans la saga, c’est l’inverse qui se passe, le Nebuchadnezzar amène les gens d’un monde babylonien à Zion.
  • Quand le Nebuchadnezzar explose, Morpheus dit « J’ai eu un rêve, mais maintenant il n’est plus« . C’est une référence au roi Nabuchodonosor qui eut un rêve dans lequel il voulait se faire interpréter un rêve qu’il avait oublié.

Néo

dessous-matrix (99)

Pour certains il est l’Elu, pour d’autres une anomalie. Neo a pris la place de Thomas Anderson, quand celui-ci est mort dans la Matrice.

  • Anagramme de ‘one’, donc ‘The One’ (l’Elu).
  • Neo signifie Nouveau en Grec.

En référence au Christianisme :

  • Choi : « Hallelujah. You’re my savior, man. My own personal Jesus Christ.
  • Thomas Anderson meurt et revient pour sauver le peuple.

La dernière image de Matrix, Neo s’élevant dans les airs, rappelle l’ascension (Matrix est d’ailleurs sorti sur les écrans durant le week-end de Pâques, qui célèbre la résurrection et la montée au ciel du Christ)

En référence à l’Hindouisme :

  • la 10ème incarnation de Vishnu est en fait sa 6ème incarnation humaine (tout comme Neo est la 6ème incarnation de l’Elu). Ramachandra étant la 7ème, on peut penser que Neo est Parashurama, 6ème incarnation humaine de Vishnu.

Voir aussi -> Thomas Anderson

Niobe

dessous-matrix (102)

Capitaine du Logos, ancienne compagne de Morpheus, elle serait maintenant avec Lock.

  • Dans l’Iliade de Homère, Niobé est une femme qui se compare à une déesse. Elle se vante d’être mère de quatorze enfants (7 garçons, 7 filles, les Niobides), alors que Leto n’en a eu que deux (Apollon et Artemis). Mais se moquer des dieux n’est pas sans conséquences. Les enfants de Leto tuèrent ceux de Niobe. Une fille échappa au massacre mais resta pâle de peur. Et Niobé fut pétrifiée à la vue de ce spectacle. Zeus la changea en rocher et ses larmes continuèrent de couler nuit et jour.
  • C’est aussi l’anagramme de ‘Ebion’ ; or les Ebionites étaient un groupe de gens qui reniaient la parenté du Christ avec Dieu.

L’Oracle

dessous-matrix (103)

  • Elle est un programme chargé de comprendre les émotions humaines. Son dicton est ‘Connais-toi toi-même’, comme les bouddhistes.
  • Les Oracles étaient en contact rapproché avec les dieux, et ainsi pouvaient prédire ou induire les événements futurs. Les réponses des dieux étaient souvent sous forme d’énigmes, nécessitant une interprétation personnelle.
  • La musique que l’on entend dans l’appartement de l’Oracle est ‘I’m Beginning to see the Light’ de Duke Ellington.
  • L’Oracle est en quelque sorte l’opposée de l’Architecte, ils sont le yin et le yang (elle porte des boucles d’oreille yin yang durant le film). Elle est une femme noire, habillée en sombre, il est un homme blanc, habillé en clair. Elle est sentiments, il est logique.

Persephone

dessous-matrix (105)

Elle est la compagne du Merovingian. Tout comme l’Oracle (l’émotion), l’Architecte (la logique), le Merovingian (la causalité), elle a un rôle bien précis qui est « l’amour » : comprendre quel processus suit cette émotion humaine bien particulière.. C’est elle qui mène les rebelles au Maître des Clés.

  • Dans la mythologie grecque, elle est la fille de Déméter et de Zeus, elle fut kidnappée par Hadès, et emmenée aux Enfers. L’histoire de Persephone est censée être une parabole sur la maturation sexuelle.

Smith

dessous-matrix (115)

  • Avant l’intervention de Neo à la fin de Matrix, il est un Agent de la Matrice. Mais dans Matrix 2 & 3, il est son opposé exact, son contrepoids, son équilibre de l’équation.
  • La plaque d’immatriculation de Smith au début de Matrix Reloaded est : IS 5416: -> Isaiah 54:16

« Vois ! C’est moi qui ai créé l’artisan, celui qui souffle sur le feu de charbon de bois et en fait sortir une arme : son ouvrage. C’est moi aussi qui ai créé l’homme funeste pour l’œuvre de démolition. »

Smith est aussi, évidemment, le nom le plus répandu aux Etats-Unis. Dans Matrix Reloaded, il pourra se démultiplier, ce qui est une opposition de l’Elu, unique, qu’est Neo.

Thomas Anderson

dessous-matrix (117)

Vrai nom de Neo avant qu’il ne meurt dans la Matrice et renaisse en Neo. Le banc sur lequel est assis l’Oracle à la fin de Matrix Revolutions lui est dédié.

  • Saint Thomas d’Aquin est le plus connu des philosophes de l’époque médiévale. Il tenta de faire la synthèse de la philosophie d’Aristote et du christianisme. Il influencera profondément la scolastique, doctrine qui dominera la philosophie occidentale jusqu’au XVII° siècle. « Il ne croit que ce qu’il voit« .
  • Anderson, du grec ‘andr’ (andros = homme) et de l’anglais ‘son’ (fils) ; ainsi, Anderson est ‘fils’ de l’homme.

Trinity

dessous-matrix (120)

  • Membre de l’équipage du Nebuchadnezzar , compagne de Neo.
  • La Trinité : concept égyptien repris par les catholiques, selon lequel Dieu est divisible en trois… le Père (Morpheus), Le Fils (Neo) et le Saint Esprit (Trinity)
  • Trinity fut aussi le nom du site d’essais des premières bombes atomiques américaines du Projet Manhattan en 1945. Elles explosèrent ensuite au Japon, à Hiroshima et à Nagasaki.

PERSONNAGES SECONDAIRES

Abel & Caïn

dessous-matrix (38)

Ils gardent le passage secret dans le château, tués par Persephone par des balles en argent. Ces programmes seraient des vampires ou des loups-garous, comme tous les sbires du Merovingian.

  • Dans la Bible, Abel et Caïn sont les fils d’Adam et Eve. Ils sont fermier et berger. Caïn tua Abel par jalousie, parce que Dieu accepta le sacrifice d’Abel mais pas le sien.
  • En hébreu, Caïn signifie ‘Acquérir’. En Irlandais gaëlique, cela signifie ‘bataille’ ou ‘fils de guerrier’.

B-166-ER

dessous-matrix (25)

  • C’est le nom du premier robot à avoir commis un crime par passion, vu dans AnimatrixSecond Renaissance. « Il avait peur d’être détruit ». C’est de cet incident que tout commence.
  • Dans Native Son de Richard Wright, Bigger Thomas, un esclave noir, est accusé d’avoir tué accidentellement un blanc de peur qu’on se débarrasse de lui (comme B166ER).

Bane

dessous-matrix (49)

  • Humain dans lequel s’introduit Smith.
  • En Anglais : malaise, ruine, ou mort.

Choi et Dujour

dessous-matrix (58)

Couple auquel Thomas Anderson fournit une disquette au contenu inconnu et illicite dans Matrix.

  • Les Français comprennent plus aisément le clin d’oeil, ‘Choi’ et ‘Dujour’ = Choix du Jour.

Deus Ex Machina

dessous-matrix (37)

Il est la représentation physique de l’esprit collectif des Machines, dans la réalité. Là où l’Architecte est la représentation physique de l’esprit collectif des Machines, dans la Matrice.

Hamman (Conseiller)

dessous-matrix (67)

  • Haut conseiller à Zion
  • Johann Georg Hamann (1730–1788), théologien et philosophe allemand né à Königsberg. Il fut l’un des plus farouches opposants au rationalisme dans lequel il voyait l’assèchement de l’humanité.
  • Hamman était un ministre Perse malfaisant durant le règne de Esther, reine des Juifs. Il essaya de convaincre le Roi de voter une loi pour tuer les juifs. La fête juive du Pourim, au début du printemps, fête sa défaite.

The KeyMaker

dessous-matrix (71)

Le Maître des Clés fournit à Neo l’accès au Couloir des Portes

  • En termes informatiques, un KeyMaker est un utilitaire qui génère des mots de passe sécurisés (des clés).

The Kid

dessous-matrix (72)

  • Il est la seule personne à s’être libérée par elle-même de la Matrice, et ce, par un suicide empreint de sérénité profonde. Son vrai nom est Michael Karl Popper. Son histoire est contée dans Animatrix : Kid’s Story
  • Karl Popper était un philosophe du XXème siècle qui développa l’idée que la science avance par des procédés de falsification. Ainsi, on ne peut pas prouver que quelque chose est vraie, mais on peut prouver que ce n’est pas vrai.
  • En hébreu, Michael signifie « Qui est comme Dieu ».

Lock

dessous-matrix (104)

  • Général de l’armée de Zion. Il est non-croyant en la prophétie de l’Elu.
  • Le nom de Lock peut renvoyer à Locky ou Locke, de la mythologie scandinave. Géant malfaisant, parfois traître, souvent déguisé, il fut enchaîné mais s’échappa durant le Ragnaröck, le Crépuscule des Dieux.
  • En termes informatiques, un « lock » est un verrou de sécurité, ce qui souligne le côté négatif du personnage.

Mifune

dessous-matrix (90)

Lieutenant du Général Lock.

  • Sûrement dénommé en hommage à Toshiro Mifune (1920-1997), acteur japonais qui incarna Kikuchiyo, dans Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa.

Rama-Kandra

dessous-matrix (108)

  • Programme obsolète, tentant de s’exiler par le biais du Merovingian, il rencontre Neo dans la Mobil Avenue.
  • Le Seigneur Rama (Ramachandra) est la 7ème incarnation (l’aspect solaire) de Vishnu. Il est le héros immortel du conte épique Indien, le Ramayana. Ce qui signifierait que Neo est Parashurama, la 6ème incarnation (puisqu’il est le sixième Elu).
  • En sanskrit : Rama : ‘Plaisant’
  • En sanskrit, les noms de la lune sont Kandra, Soma, Indu, et Vidhu.
  • ‘Rama-Kandra’ peut aussi être un dérivé de Ramachandra

Sati

dessous-matrix (111)

  • Sati est la fille Rama-Kandra, dans la saga Matrix. Elle est un programme créateur de programmes. L’Oracle lui apprend à faire des cookies, les cookies étant eux-mêmes des mini-programmes, dans le langage informatique.
  • Sati est la première femme de Shiva, elle n’est pas respectée par son père, tout comme Shiva lui-même. Son corps fut décimé dans le ciel par Vishnou, et retomba pour créer les lieux de culte hindou.
  • La famille hindoue, Rama-Kandra, Kamala et Sati peuvent représenter Rama, Visnu et Shiva

Sentinelles

dessous-matrix (112)

Les Sentinelles sont comme les Agents dans la Matrice, mais dans le monde réel. Ils contrôlent les Humains, mais ne les tue pas sans but…

  • Les Sentinelles sont la Colère de Dieu contre l’Homme. Dans l’attaque contre Zion, on peut remarquer que l’essaim de Sentinelles forme une main de Dieu.

Seraph

dessous-matrix (113)

  • Il protége l’Oracle (un firewall (pare-feu) en quelque sorte).
  • Il tient son nom des ‘séraphins’, terme hébreu signifiant ‘les ardents’. C’est le nom d’un ordre d’Anges ayant trois paires d’ailes. Ils seraient ce qu’il y a de plus proche de la Lumière Pure. Le Merovingien nous laisse entendre que Seraph était un ange, il l’appelle « L’ange sans ses ailes ».

The Trainman

dessous-matrix (119)

  • Employé du Merovingian, il conduit les programmes exilés dans son train nommé ‘Loop’
  • Il représente Charon, cocher des Enfers, passeur d’âmes, et conducteur de la barque sur la rivière Styx.
  • ‘Loop’ est une boucle (Reload, révolutions, cycle, samsara, etc). Ainsi, en termes informatiques, des ‘loops’ sont des blocs de codes, répétés encore et encore jusqu’au moment où une condition est remplie.

West (Conseiller)

dessous-matrix (121)

  • Haut conseiller de Zion, il fait partie des Anciens.
  • Interprété par le mentor de Larry Wachowski en philosophie, et donc son conseiller, Cornel West.

Notons que Morpheus, Trinity, Matrix, Roland, 303 et 101 sont tous des noms de synthétiseurs.

VAISSEAUX

BRAHMA

dessous-matrix (8)

Brahmâ : il est le dieu créateur de l’hindouisme, le premier membre de la Trimurti, la trinité des déités hindoues majeures. Il est traditionnellement représenté avec quatre têtes et quatre bras. Chacune de ses têtes récite un des quatre Vedas.
Equipage :
Kali : Capitaine – Signifie ‘l’être noir’ en sanskrit. Dans la mythologie hindoue, elle est la sauveuse du paradis, mais est par la suite malfaisante.

CADUCEUS

dessous-matrix (9)

Caducée : dans la mythologie grecque, principal attribut d’Hermès, formé d’une baguette de laurier ou d’olivier surmontée de deux ailes et entourée de deux serpents entrelacés.
Dans la mythologie romaine, sceptre de Asclépios, dieu de la médecine. De nos jours, adopté comme symbole du corps des médecins.
Equipage :
Malachi : dans la Bible, Malachi est un prophète hébreu en 500 av. JC, date à laquelle les Hébreux retournèrent à Zion, après leur exil forcé par le roi Nebuchodonozor.

GNOSIS

dessous-matrix (7)

Gnosie : Connaissance du monde construite à partir des expériences sensorielles.
Gnose : Connaissance des réalités divines de nature religieuse et ésotérique, supérieure à celle des simples croyants et donnant accès au salut.
Equipage :
Ice : Capitaine – Dans Neuromancer de William Gibson (où le mot Matrice est pour la première fois utilisé pour désigner un objet virtuel), on trouve ICE comme acronyme de « Intrusion Counter-measures Electronics ».

HAMMER ou MJOLNIR

dessous-matrix (12)

Dans la mythologie Nordique, le marteau de Thor était appelé Mjôlnir. Ce qui est adéquat puisque, pour entrer dans Zion, les rebelles brisent la porte, tels un marteau.
Dans ce vaisseau, une plaque indique « MARK XIV No. 62″, référence à l’Evangile selon Marc dans la Bible : MARK, chapitre 14, verset 62 : « Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel ».
Equipage : Tous les membres de l’équipage du Mjôlnir ont des noms d’armes à feu…
Roland : Capitaine – le calibre de balles 460 Roland
AK : AK-47
Colt : Colt.45
Maggie : S&W Model 29 .44 Magnum, souvent surnommé Maggie.
Mauser : Mauser C96

ICARUS

dessous-matrix (5)

Icare : Fils de Dédale et d’une esclave crétoise du roi Minos, Icare se trouva enfermé avec son père dans le Labyrinthe. Tous deux purent s’échapper grâce aux ailes que Dédale fabriqua et qu’ils attachèrent sur leurs épaules avec de la cire. Mais Icare, dans son ivresse de pouvoir voler, s’éleva toujours plus haut dans les airs, tant et si bien que les rayons du soleil firent fondre la cire. Les ailes se détachèrent, et l’infortuné sombra dans la mer qui, depuis, porte son nom.
Equipage :
Ajax : Capitaine – Prince, guerrier, grand et fort, fils de Télamon, roi de Salamine, Ajax est considéré comme le meilleur guerrier après Achille.

LOGOS

dessous-matrix (10)

« Logos » veut dire “Mot” en grec, et s’utilise comme « parole », « vérité », « serment ». Ainsi on peut interpréter ce choix de nom ainsi : Neo apporte la Parole à Zero One. Dans ce vaisseau, une plaque indique : MARK XIV No. 14, référence à l’Evangile selon Marc dans la Bible : MARK, chapitre 14, verset 14 : « Où qu’il entre, dites au maître de maison : Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? »
Equipage :
Niobe : Capitaine – Voir Personnages Principaux
Ghost : Son nom pourrait provenir du dessin animé culte de la génération cyberpunk, Ghost in the Shell de Mamuro Oshii. Dans ce dessin animé, peu d’humains sont faits de chaire et d’os, seule reste leur âme, appelé Ghost.

NEBUCHADNEZZAR

dessous-matrix (96)

  • Roi Babylonien qui était hanté par ses rêves.
  • Dans ce vaisseau, il est marqué sur une plaque : MARK III No. 11, référence à l’Evangile selon Marc dans la Bible : MARK, chapitre 3, verset 11 : « Les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu. »
    Equipage :
    Morpheus : Capitaine – Voir Personnages Principaux
    Trinity : Voir Personnages Principaux
    Neo : Voir Personnages Principaux
    Apoc : Une des versions du scénario dit de lui que c’est le créateur du virus informatique ‘Four Horsemen’, se référant sûrement aux Quatre Cavaliers de l’Apocalypse (Apoc =Apocalypse).
    « APOC » est aussi « Asia-Pacific Optical and Wireless Communications », une très grosse compagnie internationale de télécommunications.
    Dozer : frère de Tank – Engin terrestre, bulldozer.
    Cypher : Voir Personnages Principaux
    Link : Il succède à Tank. – En termes informatiques, ‘a link’ est un lien.
    Mouse :.En termes informatiques, ‘a mouse’ est une souris.
    Switch : elle porte bien son nom (changer, échanger) puisque, quand tout le monde s’habille en noir, elle s’habille en blanc. – ‘Switch’ signifie aussi ‘interrupteur’ en anglais, ce qui renvoie inexorablement au langage binaire. 1 ou 0 ; oui ou non ; allumé ou éteint…
    Tank : frère de Dozer. – Engin terrestre, char d’assaut.

OSIRIS

dessous-matrix (14)

Dieu du panthéon égyptien, il devint dieu des Enfers.
Dans ce vaisseau, une plaque indique : MARK VI No. 16, référence à l’Evangile selon Marc dans la Bible : MARK, chapitre 6, verset 16 : « Mais Hérode, en apprenant cela, disait : Ce Jean que j’ai fait décapiter, c’est lui qui est ressuscité. »

VIGILANT

dessous-matrix (13)

Dans ce vaisseau, une plaque indique : MARK XIII No. 32, référence à l’Evangile selon Marc dans la Bible : MARK, chapitre 13, verset 32: Exhortation à la vigilance. « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. »
Equipage :
Soren : Capitaine – Søren Kierkegaard était un philosophe et théologien danois, connu comme « le père de l’existentialisme ». Il réexamina les personnages bibliques pour faire ressortir leur modernité.

LIEUX

Club HEL

dessous-matrix (59)

C’est le Club du Merovingian.

  • Dans la mythologie scandinave Hel est la fille de Loki et de la géante Angerboda. Elle est la déesse du monde inférieur et du royaume des morts
  • Rappelons aussi que quand Persephone fut kidnappée par Hadès (le Merovingian), elle fut emmenée aux Enfers.

Loop

dessous-matrix (89)

« Loop » est le nom des métros dans Matrix et Matrix Révolutions.

  • En langage informatique, Loop est un procédé de codes qui se répète indéfiniment jusqu’à ce qu’une condition soit satisfaite.

Mobil Ave.

dessous-matrix (91)

Lieu où Neo est prisonnier dans Matrix Révolutions

  • Mobil est l’anagramme de « Limbo », nom donné en anglais aux ‘entre-mondes’ dans la Bible.

Metacortex

dessous-matrix (88)

Entreprise où travaille Thomas Anderson

  • Meta- = « transcender, aller au-delà », – cortex = “couche supérieure du cerveau”

Le Vrai Restaurant

dessous-matrix (11)

Restaurant où le Mérovingian passe son temps.

  • Situé à l’étage 101 (voir Culture Générale)

Zero-One

dessous-matrix (123)

dessous-matrix (122)

C’est la première ville entièrement peuplée de Machines, construite par les Machines, pour les Machines, afin d’éviter tout contact avec les hommes.

  • Il paraît parfaitement logique qu’une ville de Machines se nomme 01, puisque seuls les Humains ont le procédé de réflexion émotif qui amène à donner un nom signifiant à un lieu.

Zion

dessous-matrix (12)

dessous-matrix (5)

C’est désormais la seule ville d’humains restant sur terre.

  • Zion, ou Sion, est un terme qui se référait à une partie de Jérusalem, qui, selon la Bible est la cité de David, près du Mont Sion. Plus tard ce terme se référa à la colline de Jérusalem où se trouvait le Temple de Salomon.

NUMEROLOGIE

« 101″

  • Numéro de l’appartement de Thomas Anderson.
  • Fait partie des nombres primaires
  • Numéro d’étage où se situe Le Vrai Restaurant, du Merovingian
  • La poursuite sur l’autoroute se passe sur l’autoroute 101
  • Dans 1984 de George Orwell, la chambre 101 est la chambre dans laquelle on torturait des gens qui finissaient par croire quelque chose de faux.

dessous-matrix (11)

« 303″

  • Numéro de l’appartement où Trinity combat les policiers dans Matrix, et dans lequel Thomas Anderson se fait tuer, c’est le même appartement.
  • Nom d’une des deux autoroutes
  • C’est 101×3Pi (3,14..) :
  • Neo, Trinity et Niobe ont 314 secondes pour arriver à la Source.3 :
  • On compte 3 films dans la saga Matrix
  • Neo voit 3 câbles dans ses rêves, qui le mèneront à Machine City
  • La coupure d’électricité s’entend sur 27 patés de maisons, soit 33 (pour rappel, 3x3x3)

dessous-matrix (31)

« 6″

  • Neo est la 6ème anomalie intégrale.
  • En numérologie, 6 est le symbole du « choix » ou « d’une décision qui détermine le futur ».
  • Dans la série télévisée Le Prisonnier (avec Patrick McGoohan), le héros est enfermé dans un univers méconnu par une puissance supérieure. Le héros porte le numéro 6. Quand, à la fin, le spectateur découvre que le fameux et maléfique n°1 est en fait le héros lui-même, la série se termine sans autres explications. Tout comme la série, Matrix fit grand bruit à propos du peu d’explications au sens profond des films (d’ailleurs on peut voir un extrait de cette série télé dans Matrix)

dessous-matrix (100)

« Z10N0101″

Trinity utilise le mot de passe « Z10N0101« . Soit ZION 0101 = Zion n°5.

dessous-matrix (15)

 Ce texte est tiré de cette page, c’est la reprise d’un travail réalisé par Adrien Maillard, que je me suis contenté de coller à mon tour. Cette présente page est, depuis, la dernière source disponible sur le sujet.

Sources:

Advertisements

2 réflexions sur “Les Dessous de Matrix

  1. Pingback: Fahrenheit 451 plutôt que 1984 | =ActivEast=

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s