Les Dessous de la géo-ingénierie

Pour certains, ça n’existe pas. Pour d’autres, ce serait pour nous empoisonner. Au milieu, une première réalité démontrable: un déversement de produits chimiques dans le but avoué de « modifier le climat ». Le pallier de la véracité des chemtrails est donc passé; mais n’y a t-il pas plus ?
chemtrails

Menu

  • C’est quoi ?

  • Chemtrails Vs Contrails

  • DOCUMENTAIRES VIDEO

  • Ils dénoncent cette pratique

  • Conséquences analysées

  • Tous les liens

Oui ça existe, le GIEC le précise ainsi :

Le cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) prévient que, malgré les effets secondaires mondiaux et les conséquences à long terme, les techniques de géo-ingénierie impliquant la gestion du rayonnement solaire (SRM) doivent être maintenues:

«Si la SRM était arrêtée pour une raison quelconque, il est fort probable que les températures de surface du globe augmenteraient très rapidement à des valeurs telles que celles dues à un effet de serre élevé. » (source) (voir aussi ici)

C’est quoi ?

Selon Snowden, les chemtrails seraient la seule raison qui empêcherait les Etats-Unis d’enterrer le réchauffement climatique, mais à quel prix ?

0Moscou – Edward Snowden, le hacker qui a accédé à tous les recoins secrets d’internet, quand il travaillait pour la NSA, aurait donné plus de détails sur un projet classifié destiné à modifier le climat de la planète. La vérité choquante, comme il dit, c’est que les chemtrails font partie d’un programme de « bienfaisance » destiné à lutter contre le réchauffement climatique. En coopérant en secret avec les fabricants de kérosène, les agents du gouvernement ont soigneusement caché les efforts des épandages aériens massifs. Snowden ajoute : « Je parle de ce programme parce qu’on ne l’aborde pas dans la communauté scientifique, il n’y a pas de débat public, et peu d’intérêt pour les effets secondaires qui sont bien connus uniquement par les quelques privilégiés, dont l’intérêt, est de poursuivre en secret ce programme de chemtrails qui dure depuis plusieurs décennies.

chemtrails

Largage suspect, ou simple Fuel dumping ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Fuel_dumping

Parce que le changement climatique est une menace pour l’agriculture des Etats-Unis, il est étiqueté comme un problème de sécurité nationale. Sous l’influence et avec la coopération de Monsanto, un laboratoire secret de géo- ingénierie baptisé Muad’Dib a été exploité depuis la fin des années 1960, et le programme chemtrails est souvent désigné par les initiés comme son « joyau de la couronne ». Muad’Dib a pour but de protéger le climat de l’Amérique du Nord à tout prix – même si cela accélère la désertification de l’Afrique subsaharienne ou propage des traces de substances cancérigènes dans des régions peu peuplées. D’autres effets secondaires, prévus par les scientifiques du laboratoire secret de géo-ingénierie Muad’Dib, incluant des sécheresses en Amazonie et de puissantes tempêtes de vent le long de la côte Est.

sprayingSnowden a partagé des documents décisifs avec « The internet chronicle », mais par souci de sécurité nationale, seul son témoignage peut être publié. Ces documents contiennent des informations sur des scientifiques qui seraient certainement ciblés par le contre-espionnage étranger et leur savoir est indispensable à la survie à court terme des Etats-Unis.

Snowden a dit : « Si ce programme devait être arrêté, les scientifiques responsables croient fermement qu’en moins d’un an, le climat nord-américain deviendrait une spirale hors de contrôle et de mauvaises récoltes conduiraient à une série de famines dévastatrices qui entraînerait le dépeuplement des centres urbains »

Parce que le programme a été réalisé à une si grande échelle, les sceptiques pourraient trouver l’histoire de Snowden incroyable. Pourtant, Snowden explique que ce programme secret a été incroyablement facile à cacher, surtout avec la collaboration des entreprises fabriquant le kérosène, un élément essentiel du complexe – militaro-industriel. Snowden a déclaré : chemtrails kezako« Les produits chimiques libérés par les avions de ligne ont été introduits comme additifs, soi-disant pour améliorer l’efficacité du kérosène. C’est seulement quand l’avion atteint sa vitesse de croisière que la pression de la chaleur et de l’atmosphère provoque une réaction chimique qui synthétise la molécule top secrète piégeuse de carbone. Ce processus est imparfait, et la plupart des sous-produits sont incroyablement dangereux est, bien que les chemtrails maintiennent le climat des Etats-Unis raisonnablement « stable », les citoyens sont bombardés chaque jour d’une pluie invisible de molécules chargées de carbone et l’effet sur la santé et totalement inconnu.

source: http://www.chronicle.su/news/snowden-uncovers-shocking-truth-behind-chemtrails/ via actuwiki


Documents majeurs à visionner

Le ciel nous tombe sur la tête ?ERTV

CHEMTRAILS, idées reçues & conspiration


A propos du Fuel dumping

chemtrails2Il existerait une opération d’urgence qui consiste à vider du carburant, comme montré sur les photos plus haut. La page wikipédia précise « une technique qui consiste à vider les réservoirs de carburant d’un avion en vol en cas d’urgence alors qu’il vient de décoller et doit atterrir au plus vite«  et encore: « Elles s’effectuent d’habitude à une altitude assez élevée pour que le carburant se dissipe avant de toucher le sol.« 
Pourtant, certaines vidéos montrent des avions larguant à très basse altitude. On est en droit de se poser des questions, surtout au vu des innombrables prises de vues de cet évènement considéré comme « rare ».


Chemtrails Vs Contrails:

la géoingénierie, gazage pour tous

Courte vidéo éloquente qui montre bien la différence entre des traînées NORMALES de condensation (à haute altitude) appelées en anglais « CONTRAILS » et les traînées ANORMALES d’épandages de produits chimiques, persistantes, à toutes altitudes, dénoncées à travers le monde sous le nom de « CHEMTRAILS »


Voir aussi:

Ce que sont véritablement les Chemtrails

no-chemtrails

DOCUMENTAIRES VIDEO


Chemtrails la peste chimique venant du ciel


What in the world are they spraying
(Français)

Chemtrails : la guerre secrète (Français)

« En septembre 2014, Jacques Daidié est parti à la rencontre, en Italie de Rosario Marciano, militant connu contre la géo-ingénierie, créateur du site http://www.tankerenemy.com, et de sa famille. Le présent travail est né de cette rencontre. L’association Ciel voilé remercie Rosario Marciano pour son autorisation de sous-titrage du documentaire italien dont il est le producteur : »Chemtrails : la guerre secrète ». Nous remercions aussi chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la traduction : Jacques, Dominique d’Avignon, Marie de Monteux, Sébastien de St Firmin en Valgaudemard et Danielle de Gap.

Documentaire de http://www.tankerenemy.com
Sous-titré en français par l’association : http://www.cielvoile.fr.

4 Articles de Tankerenemy traduits par Ciel voilé :

no-chemtrails

Ils dénoncent cette pratique


Le Mouvement Ecologique Serbe dénonce


Pilotes, scientifiques et docteurs dénoncent
les Chemtrails en Californie


Ex Militaire de l’US Air Force Kristen Meghan
Ingénieur, Spécialiste en Bio Environnement

Pulvérisation de nanoparticules :
un technicien allemand témoigne


Le député français Joël Giraud pose des questions sur les Chemtrails au gouvernement

Article : Le député français Joël Giraud demande au gouvernement des éclaircissements au sujet des chemtrails


CHEMTRAILS SKYGUARDS 8&9 avril 2013 Josefina Fraile au Parlement Européen vostfr


Ex agent du FBI témoigne sur les chemtrails (12/01/2011)

ex-agent-fbi-denonce-chemtrails

Case Orange

Case Orange est le nom d’un rapport scientifique, élaboré par une équipe d’experts (internes), qui ont estimé qu’il était temps de dévoiler au public les faits réels concernant ces traînées de « condensation » des avions que l’on nomme « chemtrails ».

« J’ai passé 17 ans à développer divers produits chimiques pour les chemtrails Vous pouvez me demander presque n’importe quoi… »

Je ne peux pas dire avec 100 % de certitude que les produits chimiques, sur lesquels j’ai travaillés, se sont retrouvés dans les avions d’Evergreen, mais je sais que c’est un fait avéré, que les compagnies aériennes de fret comme Evergreen acceptent régulièrement de grosses sommes d’argent pour charger et disperser des chemtrails. C’est beaucoup plus lucratif que de transporter du fret. Les buts : Ils sont trop nombreux pour les compter sur ses dix doigts. Cela dépend vraiment de où ils vont être utilisés. Beaucoup sont des agents calmants. D’autres induisent un état de flou. Rarement, on nous a demandé de développer des mélanges qui incitaient à la colère ou à un comportement impétueux. 90 % de ce que nous avons développé visait à altérer les émotions, l’humeur ou à provoquer un certain état d’esprit. Toxicité : Dans presque tous les cas, il était très clair pour nous, que ce que nous développions devrait avoir une toxicité minimale. Naturellement, un petit pour cent de la population développera une tendance allergique à un composé chimique. Mais dans certains cas, nous sommes même allés aussi loin que dans l’expérimentation animale pour s’assurer que les produits chimiques, sur lesquels nous avions travaillés, étaient relativement non-toxiques. Je n’ai jamais travaillé sur un projet où le résultat escompté était toxique / mortel.

Répartition / Accumulation : Elle varie énormément en se basant sur la structure chimique. Certains de ces mélanges que nous avons développé étaient prévus pour se dissiper jusqu’à un niveau de concentration aussi faible qu’une partie par milliard au moment où ils atteignaient le niveau du sol. D’autres ont été spécifiquement conçus pour atteindre le niveau du sol et peuvent tenir pendant une durée d’une année. Même après le passage de la pluie, du vent, de la neige, etc. Je sais que 99 % du temps, un pilote commercial n’est pas au courant que leur avion peut pulvériser des chemtrails. J’ai réalisé après un certain temps que, quel que soit l’organisation qui est «en coulisses» de tout cela, ils sont très bons pour faire en sorte de traiter directement avec le moins de gens que possible. Je n’ai jamais su qui était en traitance des services de mon employeur. Pas une seule fois. Je sais que l’Amérique du Nord n’est pas le seul continent qui utilise des ADC (aerially dispersed chemicals = produits chimiques dispersés par voie aérienne) à l’insu de la population. Cependant, je sais aussi que la technologie chimique des autres pays sont près d’une décennie en arrière de celle que possède les États-Unis.  Je ne savais pas où les produits chimiques sur lesquels j’avais travaillé finissaient par être utilisés.

Comme je disais avant, il y a beaucoup de secret. Je l’ai fait pendant 17 ans parce que le salaire et les avantages étaient très intéressants. Tout ce que je peux dire, c’est que parfois on nous a donné la tâche de développer des mélanges chimiques dont on attendait des résultats très précis, ce qui m’a donné l’impression qu’ils seraient utilisés dans une zone spécifique. État, région, comté, ville – je ne sais pas. Je sais qu’il serait très difficile de cibler une zone plus petite qu’une ville, à la vue de l’altitude d’un avion commercial. Aussi, j’ai travaillé sur quelques projets dont l’intention était de développer un mélange qui ne se disperserait pas très loin, et qui s’atténuerait aussi vite que possible sans se répandre. Nous avons l’usage du baryum dans plus d’un produit final.

Cependant, pour l’ensemble de ces projets, nous avons mené des tests approfondis pour s’assurer que les produits chimiques se dissiperaient à des niveaux non toxiques, au moment où ils atteignent le niveau du sol. La Barytose (maladie due au baryum) était une préoccupation majeure de nos contracteurs lors de l’élaboration de quoi que ce soit où le baryum était nécessaire. La plupart de nos mélanges finaux qui utilisaient du baryum ont été conçus pour atteindre le niveau du sol à un niveau de concentration de une partie par million voire moins. Je ne veux pas vous raconter n’importe quoi. J’ai été hors de l’entreprise pendant assez longtemps, au point où je me sens en sécurité, quand à la révélation de certains détails concernant mon emploi passé. Cela, et ce verre de scotch. Raisons pour la pulvérisation : … Comme je l’ai dit, nous n’avons jamais connu les véritables intentions des contractants. Mais neuf fois sur dix, c’était assez évident parce que quand ils nous demandent de développer des composés chimiques, ils doivent aussi nous dire ce qu’ils veulent en faire. Pour en nommer quelques-unes : La modification du climat, des suppresseurs d’émotions, des expectorants d’émotions, la modification de l’environnement.

En outre, il est intéressant de noter que vous pouvez aussi mentionner « la maladie / les symptômes de la grippe » – bien que j’ai déjà dit que, avec 99 % de nos produits, nous avons été spécifiquement chargé de veiller à leur non-toxicité, il y avait cependant quelques projets, sur lesquels nous avons travaillés qui étaient destinés à créer des «symptômes», sans causer aucun dommage réel pour les sujets. Nos mélanges n’ont jamais été brevetés. Principalement parce que les brevets sont de notoriété publique. Mais les brevets peuvent toujours être gardés secret, nos mélanges n’ont jamais été brevetés dans le but d’un plausible déni et ainsi éviter tout trace sur papier. Gardez à l’esprit que presque tout ce qui nous a été confié de faire, n’était pas légal dans presque tous les sens du terme. Je peux, cependant, me souvenir d’un projet qui fut conçu pour fonctionner différemment en fonction de l’ensoleillement – c’était un projet de modification du climat. Je me sentirais bien, bien pire si la non-toxicité n’avait pas été une telle inquiétude comme ça l’a été. Mais même ainsi, j’ai dû traité avec une grande quantité de regrets, depuis ma retraite. Un problème d’alcool en à même surgit. Mais j’ai réussi à y venir à bout avec ces presque deux décennies de travail, et je suis prêt à accepter le sort qui m’attend. Faites-vous allusion à la drogue “Midazolam” ? Tout ce que je sais, c’est que c’est une drogue assez controversée, mais en regardant la structure chimique, ce je peux dire c’est qu’elle partage certaines propriétés réactives avec des produits chimiques élaborés dans des projets ayant l’intention de modifier un état d’esprit.

Je vais essayer de résumer le projet sans être trop spécifique. Nous cherchions dans une famille spécifique de récepteurs “G” associés à des protéines que l’on ne trouvent que dans le tissu cérébral. Le progrès réalisé est que nous avons développé un inhibiteur pour un récepteur spécifique dans cette famille. Ce récepteur spécifique est impliqué dans la création et le stockage de nouveaux souvenirs. En développant un composé qui se lie au récepteur et en bloquant la liaison du composé naturel créé, nous avons obtenu un succès mitigé dans l’inhibition de la création et du stockage de nouveaux souvenirs. Mais les tests des taux de mortalité étaient trop élevés, et le projet fut abandonné. Un des projets les plus intéressants sur lequel nous ayons jamais eu à travailler, cependant. Il est possible que certaines choses que nous avons créées interagissent avec des médicaments en vente libre ou sous ordonnance… Lors du test de composés, nous avons vérifié les effets secondaires avec les médicaments les plus répandus, en vente libre et sur ordonnance (acétaminophène, ibuprofène, etc.) Mais il n’y avait aucun moyen possible pour nous de tester et vérifier les interactions avec tous les médicaments sur le marché.  (source) (autres témoignages) chemtrails3 no-chemtrails

Conséquences analysées

Analyses d’un biologiste et questions au sujet des chemtrails, intervention auprès des autorités

Ce biologiste italien a analysé les retombées des épandages aériens, et a constaté la présence de cristaux (83% de quartz) dans l’eau de pluie, ainsi qu’un taux très élevé de métaux lourds. Son bilan est alarmant. Ses courriers envoyés aux diverses institutions, et les interrogations auprès des sénateurs, députés et partis, sont restés sans réponse ; on lui a même répondu « nous ne sommes pas intéressés par le problème ». Il affirme que ces polymères synthétiques ne sont que des vecteurs d’autres choses..


Syndrôme des Morgellons et Nanotechnologies


Analyses et composition

Souffre : Impact sur la santé: On peut facilement trouver le soufre dans l’environnement sous forme de sulfure. Lors de différents procès, on rejette dans l’environnement des composés soufrés qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour les animaux ou pour l’homme. Ces composés soufrés gênants sont aussi formés dans la nature lors de divers réactions, la plupart du temps lorsque des substances qui ne sont pas naturellement présentes ont été ajoutées. Ces liaisons sont indésirables car elles ont souvent une mauvaise odeur et elles sont souvent toxiques. Globalement, les substances sulfuriques peuvent avoir sur la santé les effets suivants:

  • Effets neurologiques et modification du comportement
  • Perturbation de la circulation sanguine
  • Problème au cœur
  • Problèmes aux yeux, problèmes de vision
  • Problème de reproduction
  • Dommages sur le système immunitaire
  • Désordre gastro-intestinal
  • Problème de fonctionnement du foie et des reins
  • Défaut de l’ouïe
  • Perturbation du métabolisme hormonale
  • Problème dermatologique
  • Suffocation et embolie pulmonaire
Impact sur l’environnement: Le soufre peut se trouver dans l’air sous différentes formes. Il peut provoquer des irritations aux yeux et à la gorge chez les animaux, lorsque ceux-ci inhalent le soufre en phase gazeuse. Le soufre est largement utilisé dans l’industrie et émis dans l’air, du fait du nombre limité de possibilités de destruction de la liaison soufre qui sont utilisées. Les effets nocifs du soufre sur les animaux sont principalement des dommages au cerveau, du fait d’un mauvais fonctionnement de l’hypothalamus, et des dommages aux niveau du système nerveux. Des tests en laboratoire avec des animaux ont montré que le soufre peut provoquer de sérieux problèmes vasculaires dans les veines du cerveau, du cœur, et des reins. Ces tests ont aussi montré que certaines formes de soufre peuvent provoquer des dommages au fœtus et avoir des effets congénitaux. Les mères peuvent même transmettre le lait aux enfants en donnant le lait. Enfin, le soufre peut endommager le système enzymatique interne des animaux.

Aluminium : Effet sur la santé: L’aluminium est l’un des métaux les plus utilisés, et aussi l’un des composés les plus abondants dans l’écorce terrestre. De ce fait, l’aluminium est communément utilisé comme un composé innocent. Pourtant, lorsqu’on est exposé à de fortes concentrations, il peut engendrer des problèmes sur la santé. La forme soluble dans l’eau de l’aluminium, c’est-à-dire les ions, est la plus nocive. En général, on trouve ces ions aluminiums en combinaison avec d’autres ions, par exemple sous forme de chlorure d’aluminium. L’aluminium est quasiment insoluble dans l’eau à des pH supérieurs à 6. En revanche, sa solubilité croît rapidement en milieu acide. On peut absorber l’aluminium par l’intermédiaire de la nourriture, en respirant, ou par contact avec la peau. Une absorption pendant une longue période peut entraîner de sérieux problèmes sur la santé, tels que:

  • – Dommages au niveau du système nerveux central
  • – Démence
  • – Perte de mémoire
  • – Apathie
  • – Tremblements
L’aluminium est un danger dans certains lieux de travail tels que les mines, où on peut le trouver dans l’eau. Les personnes travaillant dans des usines où l’aluminium est utilisé pendant le processus de production peuvent souffrir de problème aux poumons si elles respirent de la poussière d’aluminium. L’aluminium peut poser des problèmes aux reins s’il pénètre dans le corps lors d’une dialyse.

Impact sur l’environnement: Les effets de l’aluminium sur l’environnement ont attiré notre attention, principalement à cause des problèmes d’acidification des sols. Dans un sol acide, l’aluminium peut être soluble et il possède alors une forte activité biocide. Il peut s’accumuler dans les plantes. Il peut donc être consommé par les animaux et provoquer des problèmes de santé chez ces derniers. La concentration en aluminium est plus élevée dans les lacs acidifiés, par conséquent, dans ces lacs, le nombre de poissons et d’amphibiens diminue car il y a des réactions entre les ions aluminium et les protéines des ouïes des poissons et les embryons des grenouilles. Des concentrations élevées en aluminium ont aussi des conséquences néfastes sur les oiseaux et les animaux qui mangent ces poissons, ainsi que sur les insectes contaminés et les animaux qui respirent l’aluminium dans l’air. Les conséquences pour les oiseaux sont la production de coquilles d’œufs plus fines, et des poussins dont le poids à la naissance est plus faible. Les animaux respirant de l’aluminium souffrent de problèmes aux poumons, de pertes de poids et d’un déclin d’activité. Un autre aspect négatif de l’aluminium pour l’environnement est que ces ions réagissent avec les phosphates, ce qui rend ces phosphates moins disponibles pour les organismes de l’eau. On peut trouver des concentrations importantes d’aluminium ailleurs que dans les lacs acidifiés et dans l’air, par exemple dans les eaux souterraines des sols acidifiés. On pense qu’il peut alors endommager les racines des plantes.

Baryum : Effets du baryum sur la santé: Les niveaux de Baryum naturellement présent dans l’environnement sont très faibles. On ne peut trouver des grandes quantités de baryum que dans les sols et les aliments tels que les noix, les algues les poissons et certaines plantes. La quantité de baryum qui est détectée dans la nourriture ou l’eau n’est en général pas assez élevée pour devenir un souci pour la santé. Les personnes ayant un plus grand risque d’exposition au baryum, avec des conséquences pour la santé sont celles qui travaillent dans l’industrie du baryum. La plupart des ennuis de santé qu’ils peuvent subir sont provoqués par le fait de respirer de l’air qui contient du sulfate de baryum ou du carbonate de calcium. Beaucoup de sites de déchets dangereux contiennent une certaine quantité de baryum. Les gens vivant à proximité peuvent être exposés à des niveaux nocifs. On peut alors être exposé en respirant de la poussière, en mangeant des plantes ou de la terre ou en buvant de l’eau polluée par du baryum. Il peut aussi y avoir contact avec la peau.Les conséquences du baryum sur la santé dépendent de la solubilité dans l’eau des composés. Les composés du baryum qui se dissolvent dans l’eau peuvent être nocifs pour la santé. L’absorption d’une quantité importante de ces composés peut provoquer des paralysies et, dans certains cas, la mort. De petites quantités de ces composés peuvent provoquer des difficultés respiratoires, une augmentation de la pression artérielle, des modifications du rythme cardiaque, une irritation de l’estomac, une faiblesse musculaire, des modifications des réflexes nerveux, une inflammation du cerveau et du foie, des dommages aux reins et au cœur. On n’a pas démontré que le baryum pouvait provoquer des cancers chez l’homme. Il n’y a pas de preuve que le baryum puisse provoquer l’infertilité ou des problèmes à la naissance. Effets du baryum sur l’environnement Le baryum est un métal blanc argenté qui peut être trouvé dans l’environnement, où il existe naturellement. Il y est présent en combinaison avec d’autres produits chimiques tels que le soufre, le carbone et l’oxygène. Les composés du Baryum sont utilisés par les industries du pétrole et du gaz dans les boues de forage. Les boues de forage simplifient le forage dans les roches en lubrifiant la foreuse. Les composés de Baryum sont aussi utilisés pour faire des peintures, des briques, des tuiles, des verres et du caoutchouc.A cause de l’utilisation intensive du baryum dans l’industrie, des quantités importantes de baryum ont été ajoutées dans l’environnement. Par conséquent, dans certains lieux, les concentrations de baryum dans l’air, l’eau et le sol peuvent être plus élevées que les concentrations que l’on trouve naturellement. Le baryum pénètre dans l’air lors des procédés d’exploitation minière, de raffinage, et lors de la production des composés de baryum. Il peut aussi se retrouver dans l’air lors de la combustion du charbon et du pétrole. Certains composés du baryum qui sont libérés lors des procédés industriels se dissolvent facilement dans l’eau et on peut les trouver dans les lacs, les fleuves et les rivières. Comme ils sont solubles dans l’eau, ces composés peuvent parcourir de longues distances. Lorsque les poissons et autres organismes aquatiques absorbent les composés de baryum, le baryum s’accumule dans leur corps. Les composés de baryum qui sont persistant restent en général à la surface des sols ou dans les sédiments au fonds des eaux. En général, on trouve des niveaux faibles de baryum dans les sols, ces niveaux peuvent être plus élevés dans les sites de déchets dangereux.

Strontium: Conséquences sur la santé: Les composés du strontium insolubles dans l’eau peuvent le devenir suite à des réactions chimiques. Les composés solubles sont plus susceptibles d’avoir des conséquences sur notre santé que les composés insolubles, car ils peuvent contaminer les eaux potables. Heureusement, les concentrations dans l’eau potable sont, en général, assez faibles.

On peut être exposé à des petites quantités de strontium (radioactif) en respirant l’air ou des poussières, en mangeant, en buvant ou lors d’un contact avec un sol contenant du strontium. En général l’exposition se fait par l’intermédiaire de la nourriture ou de l’eau. Les concentrations en strontium de la nourriture contribuent à la concentration en strontium du corps humain. Les aliments qui contiennent des concentrations importantes en strontium sont les graines, les légumes à feuilles et les produits laitiers. Chez la plupart des gens, la consommation de strontium est modérée. Le seul composé du strontium qui est considéré comme dangereux pour la santé, même en petite quantité, est le chromate de strontium. Cette dangerosité est essentiellement due au chrome toxique qu’il contient. Le chromate de strontium est connu pour provoquer des cancers des poumons, mais les risques d’exposition ont été grandement réduits par des procédures de sécurités dans les entreprises, ce n’est donc plus un risque important pour la santé.

La consommation de concentrations importantes de strontium n’est en général pas connue comme dangereuse pour la santé. Seulement un cas d’allergie au strontium a été découvert, mais il n’y a eu aucun autre cas similaire. Chez les enfants, une consommation excessive de strontium peut présenter un risque car elle peut provoquer des problèmes de croissance des os. Quand la consommation de strontium est extrêmement haute, elle peut provoquer une interruption du développement osseux, mais ceci ne se produit que lorsque la consommation est de l’ordre du millier de ppm. Le niveau de strontium dans la nourriture et dans l’eau potable n’est pas assez élevé pour provoquer ce type d’effet.

Le strontium radioactif représente un risque pour la santé plus important que le strontium stable. Quand la consommation est très élevée, il peut provoquer de l’anémie et des carences en oxygène et, à des concentrations extrêmement hautes, il est même connu pour provoquer un cancer du à l’altération du matériel génétique des cellules.

Impact sur l’environnement: Le strontium sous sa forme élémentaire, est présent naturellement dans l’environnement (les roches, le sol, l’eau, l’air). Les composés du strontium peuvent se déplacer dans l’environnement assez facilement car beaucoup d’entre eux sont solubles. Le strontium est toujours présent dans l’air sous forme de poussières jusqu’à un certain niveau. Les concentrations en strontium de l’air sont augmentées par les activités humaines, telles que la combustion de charbon et de pétrole. Les particules de poussières qui contiennent du strontium, peuvent se déposer dans les eaux de surface, les sols et sur les plantes. Quand les particules ne se déposent pas, elles retombent à la surface de la terre lors des chutes de pluie ou de neige. Tout le strontium se retrouve finalement dans les sols ou les fonds des eaux de surface, où il se mélange au strontium déjà présent. Le strontium peut aussi infiltrer l’eau après avoir été dans les sols. Seul une petite partie du strontium dans l’eau provient des particules de poussières de l’air. La plupart du strontium dans l’eau est dissout, mais une partie reste en suspension, entraînant la formation d’eaux boueuses. Peu de strontium se retrouve dans l’eau potable. Quand les concentrations en strontium dans l’eau excèdent les concentrations régulières, c’est en général provoqué par les activités humaines, principalement lors de rejets de déchets directement dans l’eau. Ces concentrations excessives peuvent aussi être provoquées par le dépôt de poussières de l’air ayant réagit avec les particules de strontium émises lors de procédés industriels. L’augmentation des concentrations dans le sol peut aussi être favorisée par les activités humaines telles que le rejet de cendre de charbon ou d’incinérateur. Le strontium dans le sol se dissout dans l’eau, par conséquent, il est susceptible de se déplacer plus profondément dans le sol et de rejoindre les eaux souterraines. Une partie du strontium introduit par l’homme ne rejoint pas les eaux de surface et peut rester dans le sol pendant des décennies. A cause de la nature du strontium, une partie du strontium peut être absorbée par les poissons, les légumes, le bétail et d’autres animaux. L’un des isotopes du strontium est radioactif. Cet isotope n’est à priori pas présent naturellement dans l’environnement. Il s’y trouve du fait de l’homme: essaies de bombe nucléaire, fuites de stockages radioactifs. La seule façon de diminuer les concentrations de cet isotope est l’affaiblissement radioactif en zirconium stable. Les concentrations en strontium radioactif dans l’environnement sont relativement faibles et les particules se retrouvent toujours finalement dans le sol ou dans le fond des océans, où elles se mélangent aux autres particules de strontium. Le strontium radioactif n’est pas susceptible de se retrouver dans l’eau potable.


Chemtrails et cendres de charbon

Cette vidéo sous-titrée en français vient de : The Haarp report sur YouTube. L’industrie du charbon recyclerait ses déchets notamment les cendres du charbon, pour fournir la mixture des chemtrails. L’auteur de la vidéo a découvert, après sa mise en ligne, deux erreurs [avoir enlevé le mot « base » et ajouté le mot « slurry » ( boue) ] qu’il rectifie :

  • Les cendres volantes du charbon constitueraient la base du mélange pour chemtrails, mais d’autres composants seraient ajoutés.
  • Les cendres volantes sont traitées à sec en utilisant des équipements de transport pneumatique en vrac. Par conséquent, l’ensemble des opérations : homogénéisation, broyage, et stockage, se font complètement à sec.
  • Les cendres volantes sont envoyées, via les wagons-citernes, aux unités de retraitement sur place, où les composants supplémentaires sont ajoutés, et l’ensemble du mélange est homogénéisé et stocké, pour le chargement sur les avions à réaction, à proximité.
  • Le processus de traitement de cendres volantes se compose de: « lixiviation » des métaux à partir des cendres volantes, séparation et lavage du résidu. Le sable de silice est considéré comme un déchet, et n’est pas utilisé dans le mélange de base chemtrail.
  • Pour prouver que les chemtrails ne sont pas des trainées de condensation : comparer avec les relevés d’humidité de l’air. Si l’humidité de l’air n’est pas supérieure à 60%, ce n’est pas de la condensation.

Le «charbon » est bien utilisé comme carburant alternatif dans l’aéronautique : le CTL ( coal to liquid) :
http://www.cielvoile.fr/2015/02/carbu…


Récapitulatif en Février 2015

Yannick – le-ciel-nous-tombe-sur-la-tete.com :
chemtrails & géoingénierie sur MetaTV

le-ciel-nous-tombe-sur-la-tete - metatv


S’INFORMER AU QUOTIDIEN:

acseipica


Advertisements

10 réflexions sur “Les Dessous de la géo-ingénierie

  1. Chemtrails: Un météorologue américain confirme les épandages mondiaux

    « Pendant des années Scott Stevens a été météorologue pour plusieurs chaînes de télévision, il a obtenu plusieurs prix pour le sérieux de son travail. Il y a une dizaine d’années, il remarqua des anomalies dans le ciel et commença son enquête sur les chemtrails. Avec méthode et constance, il a découvert que notre climat est entièrement numérisé. Sa carrière s’est déroulée sur une période de 20 ans dans le Kansas, le Nebraska, l’Oaklahoma et New-York. Scott Stevens a poursuivi ses investigations tout en sachant qu’il ne pourrait plus continuer à travailler pour les médias. »

    QUESTION 1 : C’EST LA PREMIÈRE FOIS POUR VERITAS QU’UN MÉTÉOROLOGUE VIENT PARLER DES CHEMTRAILS. DITES-NOUS COMMENT VOUS EN ÊTES ARRIVÉ LÀ, VOULEZ-VOUS ?

    Oh là là…ça ne s’est pas fait en un jour ! C’est une évolution sur plusieurs années. Je connaissais le terme chemtrail dès 1998 et 5 ans plus tard je comprenais les mobiles de ces manifestations. Au départ c’est mon intérêt pour l’énergie du point zéro et les recherches assimilées qui m’ont mis sur la piste. Et en consultant le site du Lt. Colonel Thomas Bearden, j’ai trouvé un article sur l’ingénierie du climat en Union Soviétique. Il y avait des photos de nuages étranges.
    En 2000, j’ai acheté mon premier appareil photo numérique et ma « conversion » s’est faite graduellement, mais il y a eu vraiment un point de non-retour : c’est le jour où il y a eu pour moi un avant et un après.
    En allant à la pêche aux nuages, je regardais des images satellite en haute résolution, un front froid dans le Montana – j’étais dans l’est de l’Idaho – et je voyais des structures extrêmement régulières dans ce front froid. À l’époque j’étais conscient de l’existence de la technologie capable de créer des courants d’air pour augmenter la force d’un ouragan, je le savais et j’acceptais que cette arme, ce programme, ait sa place quelque part au sein du système climatique mondial, mais je n’étais pas préparé à voir que l’empreinte de cette technologie était centrée non seulement sur des évènements climatiques majeurs mais aussi sur les affaires courantes de notre quotidien. C’est ce que j’ai vu, ce 6 juin 2000.
    Ce qui a attiré mon attention dans cette imagerie satellite du Montana était un nuage carré, bien carré, découpé en face d’une vallée près de la ville de Billings. J’ai d’abord vu l’ombre du nuage car on était à la fin du jour si bien que l’ombre était repoussée vers l’est….je vois l’ombre, je vois le nuage carré…et du coup je fais attention aux détails. À environ 240 kilomètres vers l’ouest, il y a un vide dans ce front froid qui a la forme exacte d’un carré, il avait exactement la même taille que ce nuage carré !
    C’était comme s’il avait été découpé là-bas et inséré à cet endroit et là…j’ai senti mon estomac se retourner et je me suis trouvé mal pendant environ 30 minutes, le temps que je comprenne…J’ai réalisé à cet instant que le climat de notre planète avait été numérisé. Ils pouvaient disposer en étapes les actions HAARP d’une zone vers la suivante, puis la suivante et ainsi de suite. Je ne comprenais pas le rôle des chemtrails dans tout ça mais la compréhension allait venir plus tard.

    QUESTION 2 : COMMENT SE FAIT-IL QUE DES CENTAINES DE MÉTÉOROLOGUES SORTENT DE CHEZ EUX CHAQUE JOUR, VOIENT LE CIEL ET NE SE POSENT PAS DE QUESTIONS ?

    Lorsque j’ai compris, je me suis demandé comment ça n’était pas arrivé plus tôt, comment je n’avais pas vu le ciel avec ce regard neuf. J’en ai parlé avec des collègues de la 3 et de la 8, je les ai informés mais c’était trop. Ils pouvaient voir les anomalies, ils disaient : « Je n’avais pas vu les choses ainsi avant…»,mais ne réalisaient pas l’ampleur de la situation générale. Ils ne comprennent pas la nature des chemtrails, j’ai passé plusieurs mois à les étudier avant de pouvoir en parler.
    Il a aussi fallu que je me procure du matériel car je savais que je voyais des ondes là-haut en forme de nuages, qui ne collaient pas avec la dynamique des fluides et qui ne collaient pas avec l’apparence que devrait avoir un fluide, ni avec le comportement des gaz. Il m’a fallu 4 caméras, 2 ordinateurs, un logiciel time-lapse et du temps passé à observer tous ces films puis à les analyser.
    Au départ, je me suis lancé dans cette étude pour voir si quelque chose m’échappait dans le comportement des nuages, principalement parce que je n’aimais plus me retrouver en face des téléspectateurs pour leur présenter des excuses au sujet des prévisions météo erronées, je ne pouvais pas leur dire pourquoi elles étaient inexactes.

    QUESTION 3 : AVEZ-VOUS APPROCHÉ DES COLLÈGUES OU MÊME VOS SUPÉRIEURS POUR LEUR PARLER DE CE QUE VOUS APPRENIEZ LORS DE VOS RECHERCHES ?

    Je n’ai jamais eu peur de parler. Neuf années de suite j’ai été le N° 1 dans la profession, j’avais un statut et une audience sur 3 chaines TV, mais pour partager ce genre de connaissances il faut aussi partager des antécédents sur l’énergie du vide, sur la capacité de faire avec des distorsions temporelles, sur l’origine de l’énergie qui peut créer un impact sur la thermodynamique des ouragans ou les fronts froids…on parle de quantités énormes. Tout cela était trop pour eux. Je sais que chaque salle de rédaction dans le pays, et aussi chaque salle de rédaction en Europe a vu circuler ce mot : chemtrail, mais que faire à ce sujet ?
    Parfois le service météo ou bien le rédacteur en chef ou encore le service scientifique auront fait l’effort d’appeler la FAA [L’Administration Fédérale de l’Aviation] et les bases militaires du coin, la réponse est toujours la même : « Ca ne vient pas de nous…nous ne savons pas ». Fin de l’histoire pour les salles de rédaction. C’est pareil pour l’EPA, [L’Agence de Protection de l’Environnement] je connais des gens là-bas et les employés ont des instructions précises : « Ne posez pas de questions sur les chemtrails ».

    QUESTION 4 : AVEC LES CENTAINES D’AVIONS QUE L’ON VOIT TOUS LES JOURS COMMENT SE FAIT-IL QU’ON N’AIT PAS ENCORE ENTENDU UN PILOTE ? EST-CE QUE CES AVIONS SERAIENT DES DRONES ?

    C’est mon opinion, certains d’entre eux parce que j’observe des avions qui interceptent les chemtrails à des endroits bien précis et il est impossible que les avions de ligne civils interceptent un endroit particulier d’une traînée à la seconde près. Nous avons dans le ciel un ballet excellemment orchestré. Je pense que ce sont des drones et que nous avons aussi une flotte civile, ça c’est certain. Il se peut qu’ils ajoutent des particules dans l’atmosphère mais pour les chemtrails, celles qui persistent en se décomposant lentement et qui restent longtemps dans le ciel, je pense que c’est une flotte tout à fait différente. Certains jours le nombre de ces avions peut atteindre celui des avions civils en vol ! C’est un nombre d’avions très élevé et pour moi la question la plus importante est : Où ont lieu les opérations au sol pour ces flottes? Je travaille actuellement là-dessus… où a lieu l’entretien de ces avions ?

    QUESTION 5 : ET D’OÙ VIENT L’ARGENT ?

    Pour l’argent je ne pense pas que la question se pose vraiment. Quand on a le système bancaire que nous avons… doté d’un système bancaire invisible, l’argent est presque insignifiant. Quand on a des trillions de dollars qui disparaissent et réapparaissent en faisant le tour de la planète, tous les faux, toutes les sommes obscènes qui sortent de la FED et qui alimentent Boeing, Lockheed, Honeywell et aussi toutes les industries militaires pour tous ces autres programmes simultanément, l’argent n’est pas un problème.

    QUESTION 6 : COMMENT SE FAIT-IL QUE LES AUTRES PAYS – JE PENSE AU MEXIQUE PAR EXEMPLE QUI EST UN PAYS SOUVERAIN ET QUI N’A PAS LES MOYENS DE SE PAYER CE PROGRAMME – COMMENT SE FAIT-IL QU’IL AIT AUTANT DE CHEMTRAILS DANS SON CIEL ?

    Je les vois aussi. Les chemtrails vont du Texas jusqu’au Mexique, il se peut que ce soit dû à ce qui a été nommé les accords Ciel Ouvert, c’est peut-être le mécanisme officiel qui permet aux puissances occidentales le survol des espaces aériens de tous ces pays souverains, selon leur bon vouloir ?
    Ce qui m’inquiète c’est l’apparition de ces vols en Amérique du Sud depuis les 5 dernières années et je pense que le Chili, l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay, la Bolivie et le Brésil ne se sont pas empressés de signer des accords pour avoir des chemtrails ? Alors pourquoi ces pays ont courbé la tête et ont accepté ? Je me demande…puisque nous savons qu’il y a des armes à énergie dirigée…peut-être, je dis bien peut-être… le tremblement de terre au Chili, celui de Haïti…peut-être que ces gros tremblements de terre étaient des ultimatums, leur méthode de chantage pour que ces pays se soumettent ? Les dégâts matériels de ces tremblements de terre se chiffrent par millions de dollars, des villes entières à reconstruire, sans parler des deux milles morts ou plus.
    Je ne soupçonnais pas que vous iriez si loin… vous avez mentionné les armes à énergie dirigée, avez-vous lu le livre de Dr. Judy Wood ?
    Elle est brillante, absolument.

    QUESTION 7 : JE NE VEUX PAS TROP DÉTOURNER LA CONVERSATION DES CHEMTRAILS, MAIS QUE DIRE DE L’OURAGAN ERIN DE SEPTEMBRE 2001, CATÉGORIE 3 À L’EST DE NEW-YORK…ON SAIT CE QUI EST ARRIVÉ LA SEMAINE DERNIÈRE AVEC L’OURAGAN SANDY, MÊME PAS CATÉGORIE 1 …ON A VU LES DÉGÂTS, ILS NOUS ONT PRÉVENU À L’AVANCE ET POUR ERIN ILS N’AVAIENT RIEN ANNONCÉ …QUE POUVEZ-VOUS DIRE LÀ-DESSUS EN TANT QUE MÉTÉOROLOGUE ?

    A l’époque je travaillais dans l’ouest des États-Unis, donc Erin n’était pas une menace pour les gens qui suivaient mes bulletins. Ce n’est que des années plus tard que j’ai fait l’association avec le 11 septembre et que j’ai compris qu’Erin était un tank d’énergie.
    Je pense que HAARP est l’outil principal ou plutôt la généralisation de tous les outils qui peuvent manipuler l’atmosphère, que ce soit des ondes scalaires, des ondes acoustiques ou de l’énergie éthérique. Pour faire simple on va juste appeler tout ça : HAARP. Ils ont une boîte à outils et elle ne contient pas qu’un marteau, un tourne- vis et un pied de biche… Ils ont différents outils et chacun a sa place.
    Pour les chemtrails, l’outil principal est que l’architecte, pour le Temps, a besoin d’une ébauche ou d’un avant-projet ou brouillon de ce que le Temps va faire et quand vous avez le brouillon, vous commencez vos sketches avec des lignes droites. Ce sont vos traînées. Ce ne sont que des lignes droites, là où l’atmosphère sera dirigée intentionnellement.
    Si je suis dans les États de l’Ouest, le jet stream vient du Nord-Ouest, ils peuvent assembler à la queue leu leu ces chemtrails de l’Ouest vers le Nord-Ouest avec un écart de 20 %. Ils commenceront à pulser l’atmosphère avec des ondes que vous pouvez voir dans les nuages, particulièrement lors d’un ciel bleu quand il n’y a rien d’autre à part les débris des traînées, vous voyez ces ondes apparaître et au lieu d’avoir un vent qui bouge à 1/20…[inaudible]…. sur la boussole, ils peuvent le faire tourner de 100° dans une direction orientée plus à l’Est et ça, ça change la forme du courant et vous avez besoin de ces chemtrails tout comme une carabine a besoin d’une mire ou d’un mécanisme de ciblage pour atteindre la cible désirée.
    Les chemtrails leur donnent des lignes longues et droites, au début, ce qui leur permet d’aligner leurs armes et une fois que leur solution a été appliquée (HAARP, scalaires, électromagnétisme…). Comment en mesurent-ils l’efficacité ? Et bien vous attendez, vous commencez une nouvelle ligne, une autre grille dans le ciel et vous observez les formes et la dissolution, les données vont tout de suite dans une base de modèles météo, une solution est générée et s’ils en sont contents ils n’y touchent plus.
    S’ils ne sont pas satisfaits ils cherchent quelle est la conduite à tenir, c’est-à-dire commencer une autre grille, appliquer une solution ou attendre et observer. C’est donc une surveillance constante, une collecte ininterrompue de données qui servent à établir des modèles de base.
    Le service météo national se sert de ballons, environ 150 pour le pays, ils les envoient deux fois par jour et c’est tout…mais ces types…ont des centaines d’appareils qui génèrent les chemtrails et des douzaines d’autres qui observent ces traînées. Nous avons un service météo resté au Moyen- Âge et un service militaro-industriel au XXIIème siècle. C’est l’étendue de la disparité.

    QUESTION 8 : QUAND J’EN PARLE AUX GENS EN LEUR MONTRANT LE CIEL, ILS RESTENT SCEPTIQUES ET RÉPONDENT TOUJOURS « À QUOI ÇA PEUT SERVIR ? POURQUOI FERAIENT-ILS ÇA ? » COMMENT INFORMER PLUS SÉRIEUSEMENT ?

    Pour ce genre d’exemple, observez l’endroit précis où une traînée en croise une plus ancienne et vous verrez par vous-même, ainsi que vos interlocuteurs, que dans 95% des cas la traînée qui vient d’être croisée est maintenant différente de part et d’autre du croisement. Ça peut se manifester avec les poudres qui vont vers le haut d’un côté et vers le bas de l’autre ou bien vers la gauche d’un côté et ratatinées de l’autre.
    Ce sont ces données : comment ces poudres ou pulvérisations ondulent dans l’atmosphère, qui leur fournissent les informations en temps réel. Ces avions se trouvent exactement là où ils doivent se trouver quand elles se manifestent. Observez bien les traînées après les croisements, vous verrez souvent arriver un avion qui coupera une traînée et le côté gauche de la traînée coupée aura disparu alors que le côté droit restera en place, une demi-traînée claire et précise.
    Vous verrez que ce qui les intéresse c’est comment les traînées changent dans le temps, ces changements révèlent ce qui se passe dans l’atmosphère, quels endroits contiennent plus d’humidité, quels autres contiennent plus de force, plus d’orgone, d’énergie. C’est pourquoi les chemtrails sont si importants pour leur travail, ils leur donne un niveau d’exactitude qui ferait pleurer d’envie n’importe quel météorologue.
    J’ai compris que ce que l’on observe au-dessus de notre tête ne concerne pas le climat que nous avons ce jour-là. Hier j’ai observé des chemtrails en formation au large de la Floride au nord des Bahamas, et j’ai vu que cela concernait le temps qu’il fait aujourd’hui dans le nord-est au large de la côte du Massachussets, cette perturbation se dirige maintenant lentement vers le Maine. Que faisaient-ils au-dessus de la Floride ? Ils construisaient des nuages et créaient une tempête deux milles kilomètres plus loin au nord. Quand ils sont au-dessus de votre maison ça n’a rien à voir avec votre météo, c’est important des centaines de kilomètres plus loin, des centaines !
    Ce qu’ils font et qui vous affecte (pour ne parler que de météo) ils le font au-dessus du Pacifique ! Les tempêtes californiennes sont générées à Hawaï ou au-dessus de la côte japonaise. S’ils travaillent au-dessus de la Californie, c’est pour générer une tempête au Texas et c’est pourquoi ils ont besoin d’avoir accès à l’espace aérien mondial, parce que c’est un programme mondial. Ils doivent surveiller l’atmosphère en temps réel absolument partout.

    QUESTION 9 :BON. LA QUESTION DE FOND : POURQUOI ? POURQUOI ÇA ARRIVE ?

    Tout d’abord parce qu’ils le peuvent. Personne n’est venu leur dire : « Vous ne pouvez pas ». Je me demande ce qui leur en a donné l’idée au départ, d’où est venue l’intention ? Je devine mais je pense que ça vient des années 50. Je pense que ces programmes ont été conçus dans ces années-là pendant que les militaires et leur industrie commençaient à acquérir secrètement des connaissances et du pouvoir, ils avaient affaire à la question extraterrestre et à la technologie d’après guerre.
    Quand vous pensez à l’idée de contrôler le climat…imaginez quelques généraux dans une pièce. Ils feront tout ce qu’il est possible de faire pour atteindre cet objectif. Eisenhower ne se trompait pas, il nous a prévenus.
    Je me demande si l’origine ne viendrait pas d’Allemagne, avec l’opération Paperclip et tous ces scientifiques. Pendant la guerre du Vietnam où ils pulvérisaient l’agent Orange.
    Oui. Ils ont besoin de guerres pour conduire leurs tests, des guerres sans fin au fur et à mesure de l’évolution des technologies. Ils ne peuvent plus tester dans le Nevada ! Il leur faut des guerres pour tester leurs plateformes d’armement et leurs nouveaux jouets. On vient de terminer une décennie entière de guerres !
    La photo de chemtrails la plus ancienne en ma possession date du printemps 1957, prise dans l’état de New-York. On a donc une histoire de ces programmes encore bien plus ancrée que ce qui est accepté sur le web conspirationniste.
    Après des années d’observations je peux dire aujourd’hui que 90% des trainées que nous voyons ne sont pas des trainées de condensation mais des chemtrails. Ce qui se passe dans le ciel (pour la météo) se produit en dessous de 9 000 mètres alors que le trafic commercial a lieu au-dessus de 11 000 mètres. Les chemtrails sont les plus marquants de 5 500 mètres à 9 500 mètres. Les avions de ligne sont bien au-dessus.
    Les avions chemtrails dépassent en nombre la flotte commerciale : c’est de l’ordre de 1 à 10.

    QUESTION 10 : TANT QUE ÇA ? QUEL EST LE PROGRAMME RÉEL ?

    Oui, avec les avions commerciaux impliqués. Pour parler de ces programmes car il y en a probablement plusieurs, il faut parler des différentes couches d’énergie dans l’atmosphère.
    Les météorologues travaillent avec les principes de thermodynamique, à savoir la chaleur et l’humidité. Bouger les 2 autour de la planète à travers les pôles froids et l’équateur chaud, transporter constamment cette énergie, ce chaud et cette humidité de l’équateur vers les pôles et des pôles vers l’équateur. C’est le premier aspect, l’autre aspect de la météo c’est l’électromagnétisme qui nous donne la foudre, les orages et les éclairs; ce qui fait aussi que des millions de tonnes d’eau soient contenues dans des nuages sur des kilomètres et verticalement. Il y a une suspension électrique lorsque des nuages sont en mouvement.
    Les nuages n’éclatent pas ils tournent et en tournant ils commencent à créer un courant électrique, puis la charge statique augmente et un orage l’évacuera en connectant le haut de l’atmosphère avec la croûte terrestre ; et au-delà de tout ça il y a une autre énergie, une couche d’enrobage…c’est la matière noire que les physiciens rêvent de comprendre et de maîtriser. C’est l’énergie du point zéro, l’énergie de l’éther. C’est elle qui fait marcher tout ça.
    L’énergie qui dirige notre climat vient d’abord du plan éthérique, puis du plan électromagnétique, puis de la thermodynamique : trois sphères d’enrobage. Nous devons comprendre comment elles interagissent. Je pense que les chemtrails sont très importants pour bouger l’énergie à travers ces membranes afin de séparer les trois champs d’énergie différents.

    QUESTIONS 11 : JE SAIS QUE VOUS ÊTES UN FAN DES TRAVAUX DE TESLA…N’EST-CE PAS ?

    On ne peut éviter d’en parler ! Cet homme avait deux siècles d’avance et malheureusement il n’a pu nous faire évoluer comme il l’aurait souhaité. Nous aurions dû avoir de l’énergie gratuite depuis 1910-1920, nous aurions un monde si différent !

    QUESTION 12 : AU SUJET DES AVIONS, ON NE LES VOIT JAMAIS DÉCOLLER NI MÊME ATTERRIR D’AILLEURS, POURQUOI PERSONNE N’A EU L’IDÉE DE SUIVRE L’UN D’ENTRE EUX ?

    Il serait repéré par les radars et accompagné rapidement par deux F-18S, je crois que c’est ce qui se produirait. Je pense qu’il doit y avoir un endroit au sol pour ces avions, mais je pense aussi que ces Lockheed-Martin, ces triangles noirs de grande taille sont des porte-avions dans le ciel et tout ça peut être fait en vol, il se peut qu’un bon nombre de ces avions n’aient presque ou jamais besoin d’atterrir.

    QUESTION 13 : Y-A-T-IL UNE POSSIBILITÉ QUE LES CHEMTRAILS SOIENT QUELQUE CHOSE DE POSITIF COMME PAR EXEMPLE COMBLER DES TROUS DANS LA COUCHE D’OZONE ?

    C’est possible mais si c’est le cas, alors la situation est vraiment plus catastrophique qu’on ne le pense pour qu’ils le fassent sans rien dire et de façon si agressive. Nous aurions aussi beaucoup de mutations animales et végétales. Cependant cette possibilité n’explique pas la géométrie si précise des chemtrails que nous voyons dans le ciel. Ça ressemble plus à une chasse aux anomalies énergétiques, à des changements de dimension révélés par les traînées. Ils surveillent et cherchent des anomalies comme s’ils contrôlaient des événements dimensionnels microscopiques dans l’atmosphère. Et, je ne sais pas, mais un jour nous devrons le savoir.

    QUESTION 14 : POURQUOI LES PILOTES GARDENT LE SILENCE ?

    Pour ceux qui savent, ils ne peuvent faire autrement, ils ont des familles, la vie de leurs passagers entre leurs mains. Les gens à la tête de ces programmes n’ont pas peur de provoquer un crash et de sacrifier des vies pour conserver leurs secrets, ce n’est pas un problème pour eux. Je me demande combien de crashs, dans les années 80, ont amené Delta, puis Skywest dans le programme. Et, puisqu’ils dirigent les finances de la planète, combien de compagnies aériennes ont fait faillite ou ont dû fusionner et se faire avaler par d’autres ?
    C’est encore une autre consolidation de pouvoirs car si vous avez six compagnies, c’est plus facile de contrôler 6 « PDG » et non 16 ou 20. Ça explique pourquoi les secrets restent des secrets.
    Il est même possible que pour les pubs filmées en extérieur, un ciel chemtrails soit imposé ! Pour nos enfants c’est un ciel normal. Ah ! Je crois même que le système de notre trafic aérien n’a pas été amélioré depuis près de 50 ans.
    dees_zpsf449eba1
    On peut voir ici que les chemtrails ne viennent pas du trafic aérien normal, les lignes ne connectent pas les villes entre elles, nous voyons des figures intentionnelles, des carrés ou des croix. L’eau de pluie analysée révèle des montants toxiques de baryum et d’aluminium.

    Scott Stevens ne travaille plus en tant que météorologue, il donne des conférences : son site.

    Interview radiophonique du météorologue américain Scott Stevens le 9 novembre 2012 pour la radio Veritas icietmaintenant.fr http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3719.795
    Traduction française donnée par Diouf le 1er octobre 2013, revue par Ciel voilé.

    Source: Ciel voilé http://www.cielvoile.fr/article-aujourd-hui-le-climat-c-est-un-programme-124099887.html

  2. Pingback: Nous ne sommes pas tombés de la dernière pluie… | Le Blog de l'Association Kokopelli

  3. Pingback: « Nous ne sommes pas tombés de la dernière pluie…  | «Nouvelle Ère

  4. Excellent article, je vous remercie car vous avez apporté des éléments essentiels à ma compréhension du problème. J’espère que vous en avez gardé la copie en PDF, parce que les malfaisants sont légion sur la toile. Bravo pour ce travail !
    Une seule remarque à formuler, c’est de vous suggérer de porter attention à l’accord entre la couleur de fond et la couleur de l’écriture pour faciliter la lecture. En particulier le commentaire qui précède le mien est presque illisible, et si l’objectif était d’apporter des éléments supplémentaires, le but n’est pas atteint. Pour le lire il faut utiliser le surlignage, mais certaines personnes ne savent pas le faire !
    Cordialement

    • Et bien Merci Dnp, il est rafraichissant de savoir que ça sert.
      Après, est-ce que le sujet en lui-même est « rassurant ».. hum..

      Merci aussi pour la remarque, formulée régulièrement depuis quelques temps par les utilisateurs; Les nouveaux articles sont amenés plus lisiblement, mais pour les plus vieux, une refonte progressive est prévue au gré des occasions, comme celle-ci, en me re penchant sur les dossier (contrôler notamment la présence de toutes les vidéos, qui en effet ont une fâcheuse tendance à vite disparaitre; Mais comme vous le constaterez dans la vidéothèque (via menu du haut), l’archivisme et la sauvegarde « font partie du concept » 😉
      Si une vidéo saute, soit elle est dispo ailleurs, soit je la replace sur le web.
      Pour les commentaires « surlignés » ou « ombrés », je n’ai pas compris, avant ça n’était pas comme ça ?
      Bien cordialement

      • Pour le sujet des chemtrails, certes ce n’est pas rassurant. Mais je préfère savoir à quoi s’attendre plutôt que vivre dans le flou. J’ai passé cet article sur FB, et je l’ai signalé à des chercheurs du CNRS qui doivent faire un travail d’étude sur la pollution.
        C’est le cœur de leur travail, et je voulais apporter de l’eau à leur moulin, mais j’ai cru comprendre qu’ils ont des préjugés à propos des publications « non scientifiques » même si elles sont bien étayées. Le problème dans ce cas est que les chercheurs (tous) puissent accepter l’idée qu’il se produit des choses infâmes dont ils ne sont pas nécessairement informés…

        Moi j’ai envoyé un ballon d’essai, tel que j’ai cru bon de le faire puisque l’occasion était là de voir si des particules autres que celles se trouvant normalement dans le trafic automobile pouvaient apparaître dans les analyses. Car on ne trouve bien que ce que l’on cherche… Ensuite le reste ne m’appartient plus !

        Pour le visuel je sais à quel point le travail est énorme parce que j’avais été obligée de tout remettre en état lorsque les blogs Windows Live sont passés sur WP. En plus, à l’époque, je m’amusais à mettre une police fantaisie en code HTML et parfois surligner en couleur. Aujourd’hui j’évite à cause du temps passé à tout retravailler. Par chance il y a des thèmes personnalisables sur WP, dont quelques uns permettent une image de fond. Mais je fais toujours très attention à la lisibilité car une de mes amies a des problèmes de vue. Par contre, étant donné que je connais bien le sujet, il se peut que la police dans les commentaires soit différente de celle du corps du billet. Il faut aller fouiller dans la colonne gauche, les préférences ou la personnalisation ?
        Bien cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s