Histoire du « bon » et du « mauvais » Islam

ATTENTION ! Ce site n’est clairement pas anti musulmans, comme il n’est pas anti juifs ou anti chrétiens. Son auteur, frère de tous les humains asservis ou rarement libres, place toutes les religions dogmatiques sur le même plan d’endoctrinement des foules. Mais il concède la liberté de tout un chacun de vivre sa foi en toute légitimité, sans l’imposer aux autres et sans prosélytisme.

Ces réflexions présentées qui n’appartiennent qu’à leurs auteurs, sont présentées dans un but de compréhension.

Drapeau du Jihad  [La Guerre Sainte]

Drapeau du Jihad [La Guerre Sainte]

« Entre l’islam et l’islamisme, il n’y a pas de différence de nature mais de degré. L’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin l’est dans l’oeuf. Il n’y a pas de bon ou mauvais islam, pas plus qu’il n’y a d’islam modéré. En revanche il y a des musulmans modérés, ceux qui n’appliquent que partiellement l’islam.« 

(extrait de « L’Islam n’a pas deux visages« 

Wafa Sultan – Le Problème c’est l’islam

Wafa Sultan (Américaine d’origine syrienne, ex musulmane): « Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveaux nommée: « islam ». L’islam n’a jamais été mal compris. Car l’islam est en lui-même le problème« 

Note de l’auteur: on peut être américain sans soutenir le gouvernement corrompu; on peut penser que les Etast-Unis sont un « grand pays », en occultant (ou sans connaitre) sa construction maçonnique et génocidaire des amérindiens. Elle semble le faire sincèrement. Elle utilise maladroitement « terrorisme » en l’associant aux islamistes, ce qui est partiellement incomplet, puisque nous pouvons en convenir, les plus grands terroristes de la planète sont actuellement issus du gouvernement américain.

Les vrais musulmans n’ont pas d’honneur


A qui profite l’Islam?

crom-islamLes textes inédits

– Les origines secrètes de l’Islam
– La naissance d’Ismaël dans la Genèse
L’islamisme, bolchévisme du 21ème siècle
– Les mondialistes à la conquête de l’âme
– L’inévitable invasion mongole

Les documents

– Les ravages de l’islamisme dans le monde
– Le pentagone perplexe face à l’Islam?
– « L’intégration des musulmans est impossible »
– Le rapport Obin et l’islamisation des écoles françaises
– Qu’est-ce que le communisme?
– Le continuel assaut culturel américain
– Djihad et esclavage des blancs
– Notes de lectures

Epilogue

– La grande et la petite guerre sainte

Publicités

5 réflexions sur “Histoire du « bon » et du « mauvais » Islam

  1. Sunnisme / Chiisme: Obéissez aux Sataniques

    Noir sur blanc dans Sahih Muslim : « si votre dirigeants est Satan dans le cadavre d’un homme. S’il brise ton dos. S’il prend ton argent… Ecoutes-le et Obéi-lui ! »

    Boukhari, presque plus modéré, dit : « obéi à ton dirigeant même si c’est un éthiopien à la tête de raisin ! »

    Le sunnisme semble être la seule religion au monde dont les textes fondateurs demandent ouvertement l’obéissance absolue aux dirigeants même si ce sont des satanistes. Sous cet éclairage, l’islam sunnite ressemble plus à une doctrine totalitaire qu’a une religion. La religion juste ne transige pas avec le mal et l’injustice. Elle ne demande pas à ses adeptes de se soumettre au malin. C’est pour cette mentalité instillée et forcée à des générations de sunnites qui fait que leur monde soit soumis aux dictateurs depuis toujours et pour toujours.

    Les chiites se définissent ou sont définis comme des « rafidis ». C’est-à-dire ceux qui s’opposent. Leur opposition à l’égard de califes criminels coupables de massacres, tueries et viols, leur a valu la persécution jusqu’à nos jours. Les sunnites ne nient pas les crimes de ces dirigeants. Ils les documentent dans leur littérature tout autant que les chiites. Par contre, ils soutiennent les dirigeants même satanistes comme leurs textes le leur demandent.

    L’islam sunnite est fait sur mesure pour les califes, les sultans, les émirs, les présidents, les dictateurs, les moustachus et surtout quand ils volent, pillent et brisent les dos. Inspiration divine ? Certainement pas.

    +Pour finir :+ Le Coran verset 11:113 : « Et ne vous penchez pas vers les injustes : sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus »

    Aldo Sterone parle souvent de l’Islam ;
    Ses autres vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCsua55kDzTYX_jztd7PckWw

  2. « L’Islam sans Extrémistes  »

    « De temps à autres, l’actualité se fait écho d’un groupe d’extrémistes Musulmans qui massacrent des personnes et commettent les crimes les plus inimaginables au nom de l’Islam. L’État islamique est un exemple récent. Si vous demandiez à ces personnes les raisons pour lesquelles ils commettent de tels actes odieux et les considèrent pourtant comme des commandements de Dieu, ils vous répondraient qu’ils font confiance à un érudit musulman et qu’ils reçoivent les commandements de Dieu à travers lui. Sur la base de cette confiance, ils considèrent les commandements de l’érudit équivalent aux commandements de Dieu et suivent aveuglément les instructions de l’érudit afin de rendre Dieu heureux. Toutefois, cette méthode ne s’apparente-elle pas trop à de l’idolâtrie, l’exact opposé du message principal de l’Islam qui est de ne croire en personne sinon Dieu ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Comment ce précepte avec un message on ne peut plus clair a-t-il débouché à son exact opposé ?

    Dans l’article « Croyance vs. Confiance », nous avons montré que, comme dans toutes les religions modernes et dans la compréhension actuelle de l’Islam, croire en Dieu est interprété comme faire confiance à un pack religieux prêché par des érudits religieux locaux. Après avoir analysé les racines d’une telle interprétation dans toutes les religions, l’article montre que l’élément clé qui légitime l’incorporation de la confiance accordée à des érudits dans la pratique de l’Islam est de considérer l’Hadith comme un pilier de l’Islam. L’Islam actuel mélangé avec l’Hadith est devenu si compliqué que ça laisse un Musulman ordinaire sans réponse, sinon de chercher l’avis d’experts (ou d’érudits) de l’Hadith à propos de « ce que dit l’Islam ». L’obédience aveugle crée un potentiel pour les extrémistes : si l’érudit religieux est extrémiste, ceux qui le suivent aveuglément appliquent aussi l’extrémisme au nom de la religion.

    Ensuite, dans l’article « L’Islam sans l’Hadith », nous dressons le pour et le contre de l’Hadith dans la pratique actuelle de l’Islam et nous démontrons qu’en éliminant l’Hadith, non seulement nous ne perdons aucune des valeurs islamiques fondamentales mais il nous est possible de redécouvrir l’Islam Simple, la religion qui nous guide vers rien d’autre que des actes raisonnables et beaux. Dans l’Islam Simple, libérée de la complexité de l’Hadith, il n’est fait aucune place pour que des érudits religieux conduisent ceux qui les suivent aveuglément à de tels incroyables crimes. Dans l’article « Portée » nous revisitons ensuite quelques uns des sujets controversés du Coran, tels que l’esclavage ou le droit des femmes, et observons un Coran très différent de ce que les érudits ont prêché pendant des années. »

    http://simpleislam.weebly.com/scholar-en/scholar-fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s