Les Dessous de l’ordre des jésuites

logo-jesuites


Ce groupe qui manipule la politique mondiale depuis quatre siècles a pour nom COMPAGNIE DE JÉSUS.
Une société secrète dissimulée sous l’apparence d’une congrégation de prêtres

wikilogoLa Compagnie de Jésus (Societas Jesu, SJ) est un ordre religieux dont les membres sont appelés Jésuites. L’ordre est fondé par Ignace de Loyola entouré de quelques compagnons, et approuvé par le pape Paul III en 1540. C’est l’un des trois ordres religieux numériquement les plus importants de l’Église catholique romaine, avec 12 808 prêtres et quelque 4 500 séminaristes en 2010. (source & suite)


Brochure
La Compagnie de Jésus, Pour la plus grande gloire… de qui ?

Télécharger PDF



La Piste Jésuite

Qui sont les jésuites et que veulent-ils?

La Compagnie de Jésus est la société secrète la plus structurée et sans doute la plus active sur la terre. C’est, en tout cas, le seul groupe qui ait réellement des pouvoirs occultes concentrés et efficaces. Cela est ignoré par la plupart des gens qui croient que les Jésuites sont un ordre ecclésiastique dédié à l’éducation de la jeunesse issue de la bourgeoisie. Et il est vrai que nos élites occidentales sont passées par ce moule, mais être un élève des Jésuites ne fait pas de vous un Jésuite. Cela vous marque tout au plus, comme une trace psychique.

Les Jésuites initiés, c’est tout autre chose. Nous ne parlons pas du père jésuite de base, assez sympathique au demeurant, que vous avez pu croiser dans un collège, une organisation sociale ou un centre éducatif. Non, nous parlons des initiés, les Profès du grade du 4ème Vœu. C’est parmi eux que sont recrutés le gratin de la cour luciférienne, les véritables Illuminati.

Les chefs des Illuminati sont des Jésuites d’un grade supérieur ?

Les Illuminati sont de vrais Jésuites et vice-versa. Il ne peut pas en être autrement. Les Jésuites ont fondé le célèbre ordre des Illuminés de Bavière qui est devenu un leurre pour amateur de curiosités initiatiques. Si cet ordre était vraiment une société secrète, vous ne le connaîtriez pas. Car ce qui est vraiment secret demeure secret. Par contre, l’ordre intérieur des Jésuites est une véritable société secrète. Et vous n’en connaissez rien, ni vous, ni aucun soi-disant ésotériste. Lisez les livres d’occultisme et tout ce qui touche aux sociétés secrètes, et vous n’en trouverez tout au plus qu’une timide allusion.

Les gens ont-ils peur d’en parler, ou est-ce parce que cela est si secret que rien n’en transparaît ?

Lorsqu’on explique à des gens qui se gargarisent avec le complot des Illuminati que tout repose sur la société des Jésuites, il y a comme un flottement. Les gens ont été conditionnés à ne voir dans les Jésuites qu’un groupe de prêtres en noir qui rasent les murs. C’est l’image que les Jésuites ont voulu donner, afin qu’en les prenant pour des religieux, au demeurant parfaitement repérables, on ne puisse imaginer à quel point leur duplicité dépasse les normes. Chez eux, tout est paradoxal et extrême. Nous parlons des Jésuites des hauts grades car, encore une fois, les Jésuites de la base ne sont pas initiés aux secrets de l’ordre, quoiqu’ils forment un bataillon de soldats obéissants prêts à remplir n’importe quelle mission. On ne recrute qu’un seul initié sur quarante candidats qui, écoutez bien, ont été préparés pendant quinze ou vingt ans !

Avec eux, le paradoxe est la règle. Les Jésuites se font passer pour des faux-jetons pour comploter à l’aise. Ils sont experts dans de nombreux domaines de pointe. Ils sont pauvres avec les pauvres et riches avec les riches. Mais ils peuvent faire exactement le contraire que ce qu’on les croit occupés à faire. Depuis quatre siècles, ils ont pris à la fois l’Église catholique et la Franc-Maçonnerie en otage pour faire avancer leur grand projet : le Grand Œuvre. Le nouvel ordre mondial est leur invention. Dans cette période de l’âge noir, la destinée des peuples est sous leur contrôle. Aucune révolution ni guerre ne sont déclenchées sans eux. En quatre siècles, ils ont été bannis 73 fois d’à peu près tous les pays, tant ils causaient de zizanies et de problèmes politiques. Mais pour mieux le comprendre, revenons un moment sur leur histoire.

Ignace de Loyola a fondé l’ordre des Jésuites – la Compagnie de Jésus – au XVIe siècle pour en faire une armée théoriquement au service de Rome – je dis bien de Rome et non de l’Église qui devint leur outil de conquête. C’est une super inquisition pour les temps modernes ; une milice pour convertir les peuples ou tout au moins pour ramener les grandes religions mondiales dans le sein de Rome à travers l’œcuménisme, lorsque la conversion s’avère impossible. C’est pourquoi cette société s’appelle Compagnie et que son chef porte le titre de Général. Les fondateurs de la SS s’inspirèrent de l’ordre jésuite, et les services secrets internationaux y ont leurs racines. Mais nous verrons que les nazis ne furent que les marionnettes de leurs parrains bien plus malins.

Au début, il fallait contrer la Réforme de toute urgence, et sauver le Vatican d’une débâcle annoncée. Avec génie, Ignace de Loyola tira profit de cette situation critique pour l’Église afin de se placer en tant que défenseur de la Foi contre les « parpaillots et les hérétiques » contre lesquels les Dominicains semblaient incapables de lutter.

Dès sa fondation, l’ordre se répand sur la terre, d’abord en Inde, puis au Japon et en Chine. De Chine, les Jésuites sont passés au Tibet, sans doute les premiers – et l’on verra l’importance de cette pénétration clandestine. À chaque étape, ils se fondent dans la foule « comme des poissons dans l’eau ». Cette formule de Mao Tsé Toung, fut empruntée aux Jésuites, ses véritables maîtres. Et l’avancée continue durant le XVIIe siècle. Ils apparaissent en Amérique du Sud, en Afrique, et dans tous les pays du monde. En un siècle, ils sont partout, derrière les tentures de tous les palais. À chaque étape, ils s’incrustent profondément dans la culture locale allant jusqu’à se déguiser en sannyasin, en Inde, et en mandarin confucianiste, en Chine. Ils ne s’en cachent d’ailleurs pas car la dissimulation et l’infiltration font partie de leurs devoirs. Sur des gravures chinoises représentant des mandarins aux ongles longs et aux moustaches tombantes, on aurait du mal à identifier des pères jésuites, à moins d’un détail comme ce crucifix volontairement disposé dans un coin du décor. Au Tibet, ils disparaissent dans les lamaseries, mais réapparaissent au XIXe siècle en tant que… maîtres de la Grande Loge Blanche ! Vous avez compris l’astuce ?

Cela n’étonnera que les naïfs qui croient aux contes de fée de la Théosophie façon new age. Comment imaginer que la Grande Loge Orientale soit entre les mains de ceux qui tiennent également le Grand Orient sous leur coupe ? Mais, c’est ainsi. Les Jésuites ont investi le Tibet, et n’en sont jamais repartis.
Vous voyez le topo ? C’est pourquoi aujourd’hui encore, ils financent le bouddhisme tibétain – ils paient directement le salaire des lamas – après avoir lancé la Chine communiste contre le Tibet. Toujours « diviser pour régner ». Car, la Chine est l’une de leurs places fortes, et le communisme est leur cheval de Troie. Tout cela est dit en raccourci, mais le chercheur motivé en découvrira les preuves s’il y consacre un peu d’efforts. Car rien n’est caché lorsqu’on sait lire les livres de propagande sur le lamaïsme, par exemple.

Qui sont ces êtres pour détenir une telle puissance ?

Contrairement à l’immense majorité des êtres humains, ils ont un projet de grande envergure, des moyens financiers et intellectuels considérables, et une discipline de fer. C’est une Gestapo avec des pouvoirs occultes en plus. Imaginez une milice de SS déguisés en prêtres, et qui sévissent depuis quatre siècles, cela doit finir par donner des résultats, n’est-ce pas ? Ils ont un système de développement occulte qui les rend totalement déterminés et obéissants.

Ce système de conditionnement psychique est caché dans le sens ésotérique des Exercices Spirituels d’Ignace de Loyola qui fut un initié investi par l’esprit de Mars. C’est la conquête du monde derrière le masque de la religion.

Les Jésuites mènent une guerre terrible depuis plusieurs siècles, et tous les conflits ont été directement ou indirectement déclenchés par leur volonté avec le soutien financier de leur généreuse banque, rien moins que l’honorable maison Rothschild. Ce sont les Rothschild qui ont financé les Illuminés de Bavière, et encore les Rothschild qui offrent des cadeaux somptueux aux Jésuites, tel le château de Chantilly. L’origine de la fortune des Jésuites est inconnue, mais si on cherche un peu du côté de la mafia italienne, alors tout s’éclaire, et l’on réalise que les fils d’Ignace de Loyola sont les plus grands trafiquants de drogue et de chair humaine de ce coin du système solaire. Je m’excuse si tout cela sonne un peu comme du David Icke qui voit des reptiliens partout, mais le temps est venu de dire les choses. À chacun d’en faire ce qu’il veut, soit pour rejeter, soit pour comprendre.

Lorsqu’on parle de la puissance des Illuminati, on pense souvent à des financiers internationaux comme les Rothschild, mais on n’évoque jamais l’importance des Jésuites.

Au XIXe siècle, les Jésuites lancèrent la « mode » de l’antisémitisme afin qu’on rejette la responsabilité de leurs turpitudes sur les juifs. Les premiers pamphlets et les écrits de l’idéologie antisémite ont été rédigés par des jésuites qui deviendront ultérieurement des militants de l’antiracisme. N’oublions pas qu’ils sont toujours des deux côtés à la fois. Diviser pour régner. C’est pourquoi, on pense que les Protocoles des Sages de Sion ont été mis en circulation par les Jésuites pour détourner l’attention vers les juifs qui sont devenus un bouc émissaire idéal en raison des juifs célèbres qu’on retrouve aux commandes du système jésuito-illuminati.

Pourtant, les juifs de base ne sont pas responsables si des milliardaires et des élites sionistes trempent dans la combine. Nombre de juifs doivent se demander ce qui leur vaut autant de succès dans les médias, la finance ou le monde du spectacle. Ils devraient quand même se méfier de leurs parrains et de ces familles puissantes comme les Rothschild qui n’hésitèrent pas à sacrifier leurs congénères durant la dernière guerre mondiale. Car, quoiqu’en disent les révisionnistes, les juifs ont souffert sous le joug jésuito-nazi même si cela ne leur permet pas de s’attribuer le monopole de la souffrance. Rappelons que les Rothschild n’ont perdu aucun des leurs ni souffert du moindre harcèlement depuis l’apparition de l’antisémitisme moderne. On prétend même qu’ils ont financé le régime nazi, lequel entretenait, au demeurant, d’excellents rapports avec le mouvement sioniste. Quoi qu’il en soit, nous ne développerons pas maintenant cette question fort épineuse qui exige du recul et des connaissances que l’on ne trouve pas dans les livres d’histoire.

La cause politique des atrocités révolutionnaires et des régimes totalitaires s’explique par la politique des Jésuites-Illuminati qui ont été de tous les côtés, trahissant et faisant massacrer leurs opposants sans relâche, assassinant des rois et des chefs d’état, depuis Henri IV jusqu’à Kennedy.

Et les services secrets ? Qu’il suffise de savoir que le responsable au Vatican des contacts avec la CIA est un jésuite, le cardinal Dulles, le petit-fils du fondateur de la CIA ! Les secrets des reptiliens restent en famille.

Comment peut-on s’appeler « Compagnie de Jésus » et poursuivre un dessein si contraire à la foi chrétienne ?

Cette question démontre notre naïveté. Nous n’avons toujours pas compris que si l’on veut atteindre un but sur le long terme, il faut agir au nom de Dieu et du Bien, en laissant croire aux meilleures intentions du monde. Le loup sait qu’on lui ouvrira la porte s’il se met de la farine sur le museau, et s’il se présente en bêlant des paroles de paix et de fraternité. Il connaît la réaction des hommes dès lors qu’on leur parle gentiment et qu’on vient pour les aider. C’est par le « bien » qu’on trompe vraiment l’humanité, et non par les explosions éphémères de force brutale. Le meilleur camouflage, c’est le masque de la religion car l’être humain est un enfant qui ne peut percer une telle malice. Cette candeur humaine est d’ailleurs la preuve de notre bonté originelle, mais cette bonté s’accompagne d’une stupidité indécrottable. Les bons sentiments, l’humanitarisme, le progrès scientifique et social, voilà les meilleures armes des Jésuites. Pourtant, lorsqu’on suit leur action à la trace, il n’y a que des larmes et du sang, depuis le massacre des Indiens d’Amérique jusqu’à la boucherie de Pol Pot, en passant par les purges de Staline et les massacres de la révolution culturelle de Mao. C’est signé.

Chaque fois, les Illuminati-Jésuites sont à l’arrière-plan, et si l’on ne comprend pas la raison d’un génocide, eux la connaissent. C’est toujours « Pour la plus grande gloire de Dieu », selon leur folle devise dont l’application pratique exige que « la fin justifie les moyens ». Quelle drôle d‘idée de vouloir ajouter de la gloire à Dieu ? Quel est ce dieu qui aurait besoin qu’on lui ajoute des conquêtes terrestres ? On a compris qui il est.

Comment la Franc-Maçonnerie est-elle tombée sous leur contrôle ?

Rien de plus simple. Ils entrent dans une organisation comme le ferait n’importe quelle personne intéressée, et une fois dans la place, ils deviennent les meilleurs et les plus dévoués, jusqu’à prendre naturellement les commandes de l’organisation qu’on leur livre les yeux fermés tellement ils sont devenus indispensables pour l’administration, les finances, etc. Cela devrait éveiller l’intérêt des membres de groupes qui ont pressenti que leur mouvement avait mystérieusement dévié depuis son origine. C’est souvent « signé Ignace ». Censure et manipulation des écrits originaux, ligne stalinienne du parti avec instauration de la langue de bois, manœuvres politiciennes, luttes de pouvoir, immobilisme ou au contraire activisme, transformation insidieuse de la doctrine initiale… les Jésuites instillent leurs manières dans l’organisation et le tour est joué.
Leur action est devenue aujourd’hui plus occulte que dans le passé. Leur puissant égrégore « magique » peut se greffer sur une sphère psychique collective – et y injecter son venin par des canaux subtils. Généralement, ils font pénétrer le poison par des individus télépathiquement sensibles ou dont les points de faiblesse peuvent être stimulés à volonté : ambition, sexe, argent… ce sont les failles naturelles par lesquelles on peut facilement détruire une organisation. Les Jésuites-Illuminati font du piratage occulte. Ils ont mis au point les rituels des hauts grades maçonniques pour servir leur propre égrégore. Ils ont inversé les colonnes du « rite français » des loges du Grand-Orient afin de remplacer les mythiques initiales I et B des colonnes du Temple de Salomon – Iakin et Booz – par les initiales de Beatus Ignatius (Saint Ignace).

C’est ainsi que les candides francs-maçons rendent un culte à Saint Ignace tout en accomplissant leur rituel maçonnique. Ce n’est là qu’un exemple parmi de nombreuses manipulations effectuées par les initiés Jésuites grâce à leur connaissance scientifique des effets occultes de la magie cérémonielle. Dans l’Église catholique, on parle des « rituels jésuites » pour décrire le détournement des rites de Confucius dans un sens jésuite. À ce sujet, savez-vous qui a traduit la plupart des écrits sacrés de l’Asie ? Lao Tseu aurait bien du mal à se retrouver dans le pseudo-Tao des Jésuites, et que dire des grands sages de l’Inde. Personne ne peut rivaliser. Aucun autre groupe n’est au niveau, et d’ailleurs, la plupart ont été mis sous contrôle – ou sont partiellement neutralisés par les Illuminati-Jésuites qui disposent d’agents – souvent inconscients – dans tous les milieux. Cela n’empêche personne de faire son chemin sur la voie qu’il a choisi, mais l’on se demande parfois pourquoi autant de difficultés irrationnelles apparaissent ? Nombre de groupes qui piétinent alors qu’ils devraient naturellement se développer, feraient mieux de se demander s’ils n’avancent pas avec les freins bloqués ? À l’opposé, d’autres mouvements ont une progression internationale miraculeuse qui est aussi peu naturelle que la stagnation des précédents… Cela dit, il serait absurde de mettre ses propres erreurs sur le compte d’une influence occulte.

L’incompétence, la stupidité et l’ambition demeurent les vices qui rongent la plupart des organisations, mais ces vices sont d’abord dans leurs membres.
Pour simplifier, nous dirons que l’Ordre secret des Jésuites est une inquisition occulte planétaire et, qu’à ce titre, il a inévitablement le contrôle des polices secrètes de tous les états. Ces services ne sont que des départements d’une centrale occulte. Une division apparente permet de motiver les innombrables dupes qui sont au service du système global – par idéologie ou par simple besoin de survie. Deux armées ennemies peuvent être sous le contrôle des Jésuites, lesquels feront livrer des armes aux deux camps, pour la plus grande satisfaction de leur banquier.

Mettez-vous à la place des Rothschild ! Quelle aubaine pour ces changeurs de Francfort lorsqu’ils virent de mystérieux inconnus leur proposer de créer les grandes banques européennes au XVIIIe siècle. Une partie du judaïsme tomba sous la coupe des Jésuites-Illuminati, et c’est pourquoi les juifs de base qui n’y sont vraiment pour rien, ont été littéralement pris en otage, et sont devenus la cible de l’antisémitisme. Les juifs ne semblent pas décidés à s’émanciper de cette tutelle qui offre des avantages matériels, mais peut les conduire au désastre lorsque le vent tourne.

Comment les Jésuites dirigeaient-ils les rois sous l’ancien régime ?

Les Jésuites s’étaient octroyé le monopole de la confession des princes et des rois catholiques de l’Europe. C’est ainsi qu’ils savaient tout sur tout le monde, dressant à volonté un roi contre son cousin, jusqu’à ce qu’excédés par ces manœuvres, les princes les expulsent de leur pays – ce qui est arrivé plus de 70 fois. Mais, ils revenaient rapidement et reprenaient leurs petites affaires. Il créèrent le personnage du Roi-Soleil avec la marionnette Louis XIV. Eux seuls connaissaient le cérémonial de l’empereur de Chine qu’ils appliquèrent au personnage du roi de France dont les ancêtres se seraient moqués d’un tel cinéma. La mise en scène de Napoléon, l’Empereur-aux-abeilles est visiblement signée Saint-Ignace. L’art jésuito-baroque et sa grandiloquence ! Le faste royal rapporté d’Orient qui permet de subjuguer les masses. Napoléon ou Louis XIV sont des exemples du passé, mais de nos jours, c’est moins spectaculaire avec les actuels chefs d’État et toute la clique des valets des Illuminati et leurs cohortes de technocrates serviles.

Sur quoi est basé leur pouvoir et leur science ésotérique ?

À l’issue d’un accident de guerre, en 1521, au siège de Pampelune, Ignace de Loyola, grièvement blessé à la jambe par un boulet de canon, a sublimé son énergie sexuelle de manière contrôlée. Ce n’est pas nouveau, car c’est la base même de l’occultisme. Mais il a codifié un système de développement occulte très efficace en liaison avec la force de la planète Mars ou, tout au moins, avec l’un des esprits de cette sphère.

On amuse les gens avec le yoga de la Kundalini, mais les hauts initiés jésuites détiennent de puissants secrets. De plus, leurs chefs sont dirigés par des entités occultes supérieures tel celui qui inspira Ignace de Loyola, ainsi que son incarnation suivante, le clairvoyant Swedenborg. Le « Jésus » des Jésuites est un prête-nom, une couverture fallacieuse car jamais Jésus ne commanda la ruse et le meurtre pour faire avancer le royaume de Dieu. Loyola était un militaire espagnol du XVIe siècle qui rêvait de conquérir le monde, mais qui réalisa que la religion était le meilleur moyen pour entrer chez l’ennemi avec des paroles de paix à la bouche. Blessé, il resta longtemps allongé ce qui lui permit d’analyser ses mécanismes psychiques les plus subtils. Il sublima l’énergie sexuelle et mit au point un système de développement psychique qui fabrique des anormaux. Il se fit prêtre pour infiltrer l’Église, débarqua à Rome, promit au pape de sauver son trône du danger de la Réforme, établit une milice totalitaire camouflée en ordre religieux et partit à la conquête de l’univers « Pour la plus grande gloire de Dieu ». C’est ainsi qu’il devint l’agent du destin dans l’âge noir. Il se mit au « service du Pape », ce qui signifie exactement le contraire si l‘on connaît le langage Jésuite. C’est dire que la religion catholique est totalement entre les mains du général de l’ordre, le pape noir, qui n’est lui-même que la pointe de la pyramide visible.

Tous les Jésuites du monde sont dans une obéissance absolue, et selon leur formule « s’abandonner comme un cadavre », ils sont comme des robots entre les mains de leurs chefs. Ils forment donc un corps militaire d’élite – à la fois prêtres et guerriers – présent dans tous les pays. C’est une armée démoniaque qui a investi la Terre, et la liaison des Jésuites avec les Gris extraterrestres est plus que probable.
Ils contrôlent les polices secrètes, les armées et les organismes internationaux.

À travers ces relais, ils expérimentent ce qu’ils veulent sur les populations. Par exemple, la guerre du Viêt-Nam leur a permis d’éliminer leurs adversaires dans ce pays, et le génocide du Cambodge a nettoyé un million de bouddhistes récalcitrants à la conversion chrétienne. Les bouddhistes de la tradition du Petit Véhicule ont particulièrement souffert, alors qu’au contraire les Lamas tibétains sont financés par les Jésuites. Sans cette aide, le lamaïsme ne serait pas connu du public et le Dalaï-Lama ne bénéficierait pas d’une telle publicité. Il faut un sérieux coup de pouce pour monter aussi haut lorsqu’on est un pauvre réfugié sans patrie ni argent.

Si on vous vaccine de force, dites merci aux Jésuites, sans oublier de remercier leur ami le baron de Rothschild qui fut le premier administrateur de l’Institut Pasteur.

Cela donne le vertige. Y-a t-il des preuves à l’appui de ces allégations ?

Il y en a abondamment, mais encore faut-il faire l’effort de les rechercher. À ma connaissance aucun chercheur « conspirationniste » ne semble véritablement intéressé par la piste des Jésuites. C’est encore un sujet tabou. Les gens évoquent parfois cette question, puis ils passent à un autre sujet car, à vrai dire, ils ne savent à peu près rien. Pour pénétrer cette sphère, il faut une sorte de sens prophétique car tout est dissimulé. Tout est truqué. Il faut s’armer de patience, réfléchir et progresser sans se focaliser outre mesure pour ne pas projeter de l’émotionnel. Il ne faut pas devenir un obsédé du « complot satanique jésuite » comme d’autres le sont des Reptiliens, du complot judéo-maçonnique ou du complot fasciste. Il faut garder sa bonne humeur, et ne jamais se laisser aller au ressentiment qui nous égare sur de fausses pistes. Comme le pêcheur qui surveille le bouchon, il faut savoir attendre longtemps avant de vérifier une simple petite information. Il faut se souvenir du moindre détail, selon la parole « Tu ne négligeras pas la poussière ». L’information vient toujours quand on ne s’y attend pas. Et c’est parfois le déclic.

Certains chercheurs américains ont révélé des informations essentielles sur les Jésuites, mais leur discours est souvent conditionné par un fanatisme religieux évangélique en lutte contre le catholicisme romain. Ils passent complètement à côté des aspects occultes de la question à cause de leurs préjugés religieux dogmatiques. Ils ne voient dans cette affaire qu’un combat entre le protestantisme et le catholicisme. Selon eux, le protestantisme du Nouveau-Monde serait le garant de la liberté de conscience, alors que Rome – par le biais des Jésuites – perpétuerait l’Inquisition et voudrait instaurer une théocratie mondiale avec un « pape-messie » à sa tête. Ces évangélistes américains qui s’appellent « patriotes », croient que l’Amérique est tombée entièrement sous le joug des Jésuites. Cela n’est pas faux, mais empreint de préjugés religieux, et d’une méconnaissance totale du monde de l’occulte.

Il est vrai que pour étudier cette question, il faut se sentir motivé. Il y a certes des inexactitudes dans tout ce que je déroule ici, mais je dispose de références pour 80 % de mes allégations.

Des sympathisants du bouddhisme tibétain pourraient se scandaliser lorsque j’affirme que des lamas reçoivent de l’argent des Jésuites. Mais je n’y peux rien, c’est un fait dont on trouve la trace dans un livre grand public écrit par un moine dont le père est philosophe.
Je ne vous demande pas de me croire mais de mener votre propre enquête, à condition que vous soyez bien inspiré et tenace.

Ainsi les Jésuites initiés contrôleraient la sphère du Nouvel Âge ? Cela va choquer les adeptes de ce courant qui y voient une ouverture de conscience et de nouvelles perspectives de civilisation.

Seul celui qui ne veut pas regarder la réalité en face sera choqué. Nous n’avons jamais prétendu que les courants spiritualistes n’étaient pas des voies d’ouverture. Mais ils le seraient encore plus si on identifiait lucidement ce qui dans ces courants est libérateur et ce qui emprisonne l’être. Il n’y a pas besoin de former une nouvelle inquisition pour cela. Chacun doit ouvrir les yeux. Toutefois, en ce qui concerne le new age et les fadaises sur les « maîtres de la Grande Loge Blanche », oui, cela est typiquement une opération jésuito-illuminati. Qui peut le plus, peut le moins. Des intelligences qui ont mis le grappin sur la politique du Vatican et la Maçonnerie, n’ont pas beaucoup d’effort à fournir pour tromper les amateurs d’occultisme. Souffler à l’oreille du médium Alice Bailey que l’âge d’or est venu et que le Christ va réapparaître, ce ne doit pas être trop difficile pour des initiés du niveau du « plan du Soleil ». (Voir l’Apocalypse de Jean)

Le soleil est un symbole de la Compagnie de Jésus. Un soleil sur fond d’azur. Leur but secret va au-delà du plan terrestre. C’est le système solaire qui les intéresse, et c’est pourquoi, ils ont développé la recherche spatiale et les sciences de pointe. Cela va très loin. On pourrait presque les admirer s’ils n’étaient à l’origine de tant d’horreurs. Helena Blavatsky disait : « Toutes les armées de Satan n’ont pas fait autant de mal sur la terre que les Jésuites ». Cette phrase est remarquable, car Blavastky en connaissait un rayon. C’est pourquoi elle fut mise sous camisole occulte durant un temps.

Comment se débarrasser des prédateurs ?

Se débarrasser d’un agent cosmique ? On peut toujours rêver. Dans l’âge noir, ils poussent à la roue et précipitent les événements. Peut-être préparent-ils la voie du démon de la matière qui doit s’incarner sur terre dans le futur ? L’implication des Jésuites dans la science expérimentale est l’indice de leur mission en tant qu’agents préparant le terrain pour quelque chose de prodigieux. Il est difficile de parler de cela en évitant l’imagerie religieuse, car il s’agit de politique. Il n’y a que de la politique dans l’Univers. Le Salut de l’âme est un enjeu politique cosmique. Il faut apprendre à voir les choses sous un angle réaliste, ce qui n’enlève rien au sacré. En politique, les Jésuites ont pris une très grande avance, car ils n’ont aucun préjugé. Lorsqu’ils favorisent le culte de la Vierge, par exemple, c’est pour eux du réalisme politique. Ils y ont un intérêt, voilà tout.

En attendant leur « démon solaire », ils mettent en place le Nouvel Ordre Mondial qui verra la fin de ce qu’on appelait la civilisation humaniste. N’oublions pas que les Jésuites furent les inventeurs des camps de concentration avec leurs « Reducciones » du Paraguay où les Indiens étaient dressés à devenir de bons citoyens robotiques dans le cadre d’une société communiste théocratique.

En termes de tyrannie, ils ont déjà tout expérimenté grâce au communisme, et cela n’annonce rien de bon pour le meilleur des mondes qu’ils nous ont préparé.
On en a assez dit. Si le lecteur ne peut comprendre ou admettre ces choses, qu’il considère ces informations comme des spéculations, et qu’il oublie les Jésuites contre lesquels nulle puissance terrestre ne peut grand chose de toute façon.

Extrait de La Piste Jésuite (2013)

Livre brochure « La Piste Jésuite »

jésuites« Avec les Jésuites il ne peut y avoir de paix dans les États. »
– Pape Clément XIX

« Les jésuites ont répandu dans l’Eglise les ténèbres les plus épaisses qui soient jamais sorties du puits de l’abîme. »
– Blaise Pascal

« Les jésuites constituent la seule organisation occidentale disposant de pouvoirs occultes, à côté de laquelle les sociétés secrètes ne sont que des boy-scouts »
– Rudolf Steiner

Introduction

La vie des Jézes

  • Histoire d’Ignace de Loyola et de la Compagnie de Jésus
  • Le Grand Serment des Fils d’Ignace
  • Le dressage des Jèzes

Diviser pour régner

  • « Je te tiens par la barbichette »
  • La collusion des hauts grades maçonniques
  • Les Illuminati, synthèse du judaïsme et du jésuitisme
  • Faux Nazis mais vrais Jésuites

Science sans conscience

  • La science matérialiste des Jésuites
  • La liquidation de l’Antiquité par Athanase Kircher
  • Teilhard de Chardin et le point oméga

Opération Nouvel-Âge

Conclusion

  • L’emprise totale de la Société de Jésus

Acheter l’ouvrage sur le CROM (non disponible à ce jour, ndrl)



Les jésuites ont élu leur nouveau «pape noir»

(source: le figaro)

Adolfo-Nicolas-30eme-General-Jesuites-PAPE-NOIR« L’évêque Buffard déclare que les Jésuites agissent comme de parfaits caméléons, en prenant l’identité des protestants, des mormons, des baptistes et des juifs avec l’intention de provoquer la ruine de l’Amérique et d’amener le pays sous la domination d’une seule religion mondiale basée à Jérusalem et sous le contrôle de leur dirigeant, Lucifer. » (source & suite)

VATICAN JESUITS« Oui, l’homme connu comme le Pape Noir contrôle toutes les décisions majeures prises par le Pape et il contrôle en plus les Illuminati, » a dit l’Evêque Bouffard sur les ondes radiophoniques de Greg Szymanski, The Investigative Journal, à www.gcnlive.com, où les archives de ces déclarations surprenantes peuvent être entendues intégralement. (source & suite)


Le grand œuvre des Jésuites

Source: Novapolis

La Compagnie de Jésus fut fondée en 1540 par Ignace de Loyola, sur un modèle militaire très hiérarchisé. Elle doit sa naissance à l’urgence de sauver l’Église catholique dont le pouvoir était mis en péril par la Réforme. C’est par ce biais qu’elle a pris le contrôle du Pape et de l’Église avant de s’exporter aux quatre coins du monde.

« Les Jésuites ont fait plus de mal moral dans ce bas monde que les armées réunies du Mythique Satan. »
H.P.B.1

En moins d’un siècle, les Jésuites sillonnèrent le monde et infiltrèrent les cours. Grâce à leur immense culture et leur adresse, ils devinrent les instructeurs des princes, et même des prélats d’autres religions, influençant et récupérant les cultures de l’intérieur. Selon H.P.B. : « Dès sa naissance, l’Ordre des Jésuites constitue une offense à la moralité publique. À peine quinze ans après la reconnaissance officielle de sa constitution, ses membres commencent à être chassés d’un pays à l’autre. Le Portugal et les Pays-Bas s’en débarrassent en 1578, la France en 1594, Venise en 1606, Naples en 1622, Saint Saint-Pétersbourg en 1815 et toute la Russie en 1820. Très tôt, l’Ordre fut prometteur. Ce qu’il advint, nous ne le savons que trop. »2

Les Jésuites se sont organisés en une des sociétés secrètes les plus influentes de notre planète. Leurs moyens d’action privilégiés sont le détournement et l’interprétation des textes anciens, afin de contrôler et d’imposer une vision du monde conforme à leur politique hégémonique. Les Jésuites considèrent en effet que pour faire triompher leur cause, il faut faire table rase de tout ce qui s’y oppose.

La fin justifie les moyens

H.P.B. voyait dans l’Ordre jésuite le pire ennemi de l’humanité, lui qui « n’a aucun scrupule à déclencher les guerres les plus sanglantes entre les nations pour faire avancer sa cause. »3 . Et elle précise : « Si on étudie l’Histoire et leurs œuvres, que découvre-t-on ? Que les Jésuites ont pratiqué non seulement l’occultisme, mais aussi la magie noire sous sa pire forme, plus que n’importe quel autre groupe humain, et que leur puissance et leur influence reposent dans une large mesure sur ces pratiques ! »4

Ne prenons pas ces déclarations comme des paroles datant d’un autre temps, car la Société de Jésus a constamment perfectionné son programme et elle est proche de son but : « amener l’humanité à l’état d’ignorance passive, la seule condition (…) qui sera favorable à leurs desseins de despotisme universel. »5
Cinq siècles d’expérience, et l’on ne voudrait voir dans la Société de Jésus qu’une confrérie religieuse tournée vers l’humanitaire et l’éducation ! Le fait qu’on ne les voient plus – alors qu’ils ont été tellement connus auparavant – est la preuve que l’Ordre a réussi à devenir totalement invisible.

Ce succès est dû à plusieurs siècles de combat et d’obéissance aveugle de ses membres qui sont comme « des cadavres entre les mains de l’Ordre ».
Les Jésuites se font Rose-Croix chez les Rose-Croix, Maçons chez les Maçons, swamis en Inde, lamas au Tibet, mandarins en Chine, sans doute rabbins et imams, et en tout cas, sorciers dans tous les rites.
Ainsi, « leurs espions sont partout, dans toutes les couches apparentes de la société, et peuvent passer pour sages et érudits, ou simples ou stupides, selon les ordres reçus. Les Jésuites sont aussi bien des hommes que des femmes, de tous les âges, et il est notoire que ceux issus des couches sociales élevées sont employés comme serviteurs subalternes, tout en effectuant d’autres tâches de même nature pour aider l’Ordre à réaliser ses objectifs. Nous ne serons jamais trop vigilants, car la Société, qui repose sur la loi de l’obéissance absolue, peut exercer sa force en n’importe quel point à un degré de précision infaillible et fatal. »6

Les Jésuites n’hésitent pas à faire usage du crime contre ce qui s’oppose à leur plan, car « Un frère jésuite a le droit de tuer quiconque est susceptible de porter atteinte au jésuitisme. »7
Ainsi, selon H.P.B. : « Les Jésuites, ennemis de la race humaine, ont acquis le privilège d’œuvrer dans l’obscurité, et de détruire tout obstacle leur barrant la route, en toute impunité. »8

Pendant des siècles, les Jésuites ont orienté la politique du Vatican et il était commun de considérer le général de la Compagnie de Jésus comme le pape noir. En son temps déjà, H.P.B. savait que « les généraux de l’Ordre jouissent de la confiance sans limites des papes, qui alors ne sont souvent plus que des outils entre les mains de l’Ordre. »9

Jésuites contre Théosophes

H.P.B. opposa théosophie et jésuitisme de manière antinomique : « La théosophie et le jésuitisme sont les deux pôles opposés. (…) Chacun offre le pouvoir : l’un à l’homme spirituel, l’autre à l’ego psychique et intellectuel. Le premier est « la sagesse qui vient d’en haut, pleine de compassion et de fruits bénéfiques, inconditionnelle et authentique », et le second, « la sagesse qui ne descend pas d’en haut, terrestre, sensuelle, démoniaque ». »10

Bien conscients du problème que posait cette opposition, les Jésuites tentèrent par tous les moyens d’arrêter H.P.B.
Au moment où elle était absorbée dans l’écriture de son œuvre, La Doctrine Secrète, un envoyé de l’Église catholique fut chargé de lui offrir 25 000 francs (somme colossale pour l’époque), afin qu’elle n’écrive rien de blâmable sur le christianisme et l’Église. Naturellement, elle refusa l’offre.11

Ils furent donc dans l’incapacité de faire disparaître les écrits de H.P.B. Et comme ses écrits sont disséminés dans des dizaines de livres, revues, des centaines d’articles et de lettres issues de sa correspondance privée, les Jésuites ont décidé d’en devenir les interprètes, à un moment où personne ne se soucie vraiment d’une Théosophie tombée en désuétude et balayée par le Nouvel-Âge déliquescent.

Il faut bien saisir à quel point les Jésuites se sont acharnés sur H.P.B., à cause des informations extraordinaires qu’elle devait révéler au monde, et parce qu’ils savaient que cela donnerait une impulsion magistrale à des mouvements reliés à la Gnose, lesquels ont effectivement émergé peu après sa mort.
Qu’on se souvienne de la tentative d’assassinat dont elle fut victime, télécommandée inévitablement par les mages noirs du Vatican. Elle parlait de la criminalité jésuite par expérience personnelle.

Ce combat entre la clairvoyante russe et les révérends pères n’est jamais mentionné, dans aucun livre. Mais, à bien y regarder, il est justifié de se demander si ces livres ne servent pas à revoiler Isis…

– Joël LaBruyère

Notes

  1. Blavatsky H. P., Isis Dévoilée, Vol. IV, Adyar, Paris, 1973, p.12
  2. Blavatsky H. P., « The Theosophical Mahatmas », in The Path, décembre 1886, traduit de l’anglais
  3. Montagu R., « Recent Events and a Clue to their Solution », in Blavatsky H. P., « Theosophy or Jesuitism ?”, in Lucifer, Vol. IX, n° 10, juin 1888, traduit de l’anglais
  4. Ibid., p. 296
  5. Blavatsky H. P., « The trial of the sun initiate », in Collected Writings, Vol. XIV, p. 266, traduit de l’anglais
  6. Mackenzie K., Royal Masonic Cyclopaedia, p. 369, cité par Blavatsky H. P., « Theosophy or Jesuitism ? », in Lucifer, Vol. IX, n° 10, juin 1888, traduit de l’anglais.
  7. Blavatsky H. P., « Theosophy or Jesuitism ? », in Lucifer, Vol. IX, n° 10, juin 1888, traduit de l’anglais.
  8. Ibid., p. 305
  9. Ibid., p. 299
  10. Blavatsky H. P., « Theosophy or Jesuitism ? », in Lucifer, Vol. IX, n° 10, juin 1888, in Collected Writings Vol. IX, p. 292, traduit de l’anglais.
  11. Blavatsky Theosophy Group UK, « Theosophy, the Jesuits & the Roman Catholic Church », traduit de l’anglais.


Citations

Napoléon Ier, 1769-1821 :

« Le Jésuitisme est le plus absolu des despotismes – et en même temps le plus grand et le plus énorme des abus »

Alphonse de la Martine disait :

 » Je n’aime pas l’Institut des Jésuites. Élevé dans leur sein, je savais discerner, dès cette époque, l’esprit de séduction, d’orgueil et de domination qui se cache, ou qui se révèle dans leur politique, et qui, en immolant chaque membre au corps et en confondant ce corpus avec la religion, se substitue habilement à Dieu et aspire à donner à une secte surannée le gouvernement des consciences et la monarchie universelle de la conscience humaine. « 

L’ancien Prêtre du Vatican, Gérard Bouffard :

« L’homme connu sous le nom de Pape noir contrôle toutes les décisions majeures faites par le Pape (Blanc) et contrôle alternativement les Illuminati »

« Les Jésuites sont en définitive les véritables dirigeants du Nouvel Ordre Mondial… dans le but d’apporter un gouvernement fasciste mondial et une religion mondiale basée sur le Satanisme et la religion Luciférienne. »

Eric PHELPS auteur d’un ouvrage Historique : « VATICAN ASSASSIN » : 

 « …Les jésuites, eux, sont une armée. Ce sont des soldats. Ils sont sous serment. Lorsque vous recevez l’enseignement du 4° degré, on vous donne les Instructions Secrètes. Selon un autre gentleman, il existe un degré au-delà du quatrième, qui relève du Luciféranisme absolu…. »


logo_jesuitesLire : L’ORDRE DES JESUITES ! ILLUMINES !
STAR WARS  POUR LE REICH


Jésuites et SS

(Source: fawkes-news.blogspot.fr) « Voilà également le témoignage de Rauschning, ancien chef nazi, reprenant des réflexions d’Htiler: « J’ai surtout appris de l’Ordre des Jésuites, m’a dit Hitler… Jusqu’à présent, il n’y a jamais rien eu de plus grandiose sur la terre que l’organisation hiérarchique de l’Eglise catholique. J’ai transporté directement une bonne part de cette organisation dans mon propre parti …. Je vais vous livrer un secret. Je fonde un Ordre … Dans mes « Burgs » de l’Ordre, nous ferons croître une jeunesse devant laquelle le monde tremblera… Hitler s’arrêta et déclara qu’il ne pouvait en dire davantage… »
Hermann Rauschning, ancien chef national-socialiste du Gouvernement de Dantzig, « Hitler m’a dit » (Ed. Coopération, Paris 1939, pp. 266, 267, 273 ss.).
Un autre hitlérien de haut grade, Walter Schellenberg, ex-chef du contre-espionnage allemand, a complété après la guerre cette confidence du Führer :
« L’organisation des SS avait été constituée par Himmler suivant les principes de l’Ordre des Jésuites. Les règlements de service et les Exercices spirituels prescrits par Ignace de Loyola constituaient un modèle que Himmler chercha soigneusement à copier…  Le « Reichsführer SS » – titre de Himmler comme chef suprême des SS – devait correspondre au « Général » de l’Ordre des Jésuites et toute la structure de la direction était calquée sur l’ordre hiérarchique de l’Eglise catholique. »
 Walter Schellenberg, « Le Chef du contre-espionnage nazi vous parle » (Julliard, Paris 1957, pp. 23-24).
Trois ans après l’interdiction dans toute l’Europe de la compagnie née officiellement l’ordre des illuminés de Bavière (quel heureux hasard sur une période d’existence globale de presque 500 ans), une organisation qui était déjà en gestation depuis plusieurs années. Il est d’ailleurs établi que Weishaupt a été formé chez les jésuites (Hollande aussi pour info…on voit ou ça nous mène: fourbe comme un jésuite).
A mon avis, la conspiration ne consiste pas à salir les gentils jésuites mais plutôt à détourner les vrais responsables en montrant en première ligne l’épouvantail qu’est le complot sioniste (qui n’est pas exempt de responsabilités loin de là: ce sont à la fois des alliés puissants et des idiots utiles qui en prendront pour leur grade un jour vu qu’ils sont en première ligne) et en second plan les illuminati (qui n’ont pas de visage pour la plupart des gens donc retour à la case départ). Ceux à la base du complot restent inconnu et donc ne sont pas inquiétés, jamais.
Je vous invite également à lire le serment des jésuites qui ressemble beaucoup au serment franc-maçonnique par certains aspects (les menaces de morts entre autre).  Ce serment est disponible à la librairie du congrès américain.
jesuites-ss
Lorsqu’une membre de We are change vient parler de ce serment au général des jésuites, il fait mine de ne pas être au courant mais la personne se fait éconduire sans ménagement dans la foulée, on lui fait comprendre de ne plus évoquer le sujet et de partir (quand ils évoquent le 11 Septembre, là ça ne rigole plus).


Autre info qui n’est pas anodine, le sceau des illuminati était déjà utilisé par les jésuites en 1744, soit 26 ans avant leur création par Weishaupt.

ducat-allemand-1744-jesuites
Tout comme l’œil qui voit tout (« all seeing eye ») tant utilisé de nos jours. On notera au passage ce qui ressemble fortement à un phœnix dont on connait la symbolique occulte. Leur but: détruire les gouvernements pour mieux les contrôler ensuite.

Ducat-Allemand-1616-Jesuites
On comprend mieux aussi pourquoi d’après la prophétie de Malachi, le pape François serait le dernier pape…Quand il en aura fini avec l’église catholique romaine, elle ne s’en relèvera pas. » (Source)

Les jésuites évoqués dans le récentisme

Selon Fomenko, l’histoire antique ne serait qu’une vaste invention des Jésuites aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le point de départ de cette théorie est l’idée que des textes ont été mal interprétés par les historiens : certains textes (exemple : les Croisades et la Guerre de Troie) sont considérés comme se rapportant à des périodes différentes, alors qu’ils parleraient du même sujet, mais rédigés par des auteurs différents et dans des langues différentes, avec toutes les modifications que cela entraîne (comme le nom des villes), et c’est ce qui aurait contribué à étendre l’histoire. (…) (Voir Les Dessous de l’Histoire et la Nouvelle chronologie)

L’Histoire secrète des Jésuites

Voici ce que nous pouvons lire en introduction à l’édition anglaise du livre d’ Edmond Paris, L’Histoire secrète des Jésuites.

L’INTRODUCTION DU DR. RIVERA 

Edmond_Paris-jésuites« Les hommes les plus dangereux sont ceux qui apparaissent très religieux, surtout quand ils sont organisés et en position d’autorité. Ils ont le profond respect des personnes qui sont ignorantes du forcing impie qu’ils font dans les coulisses pour acquérir le pouvoir. 

Ces religieux, qui prétendent aimer Dieu, auront recours au meurtre, à inciter la révolution et les guerres pour faire avancer leur cause, si nécessaire. Ils sont malins, intelligents, de polis politiciens religieux qui vivent dans un monde ténébreux de secrets, d’intrigues, de fausse sainteté. »

L’homme, Edmond Paris 

« En exposant un tel complot, il a mis sa vie en jeu.. Edmond Paris ne m’a jamais vu, mais je le connaissais sans l’avoir rencontré personnellement, quand moi, avec d’autres jésuites sous serment, avons été briefés sur les noms d’institutions et d’individus en Europe qui mettaient en danger les objectifs de l’institution catholique romaine. Son nom nous fut donné. »

« Les travaux d’Edmond Paris mirent en action notre engagement sous serment, à savoir: 1) le détruire; 2) détruire sa réputation y compris sa famille; 3) détruire son travail.  »   



Dr. Rivera, ex- Jésuite

« Les Jésuites secrètement et continuellement travaillent à atteindre deux objectifs majeurs pour l’Institution Catholique Romaine: 1. le Pouvoir Politique Universel et 2.Une Eglise universelle dans l’accomplissement des prophéties de l’Apocalypse 6, 13, 17 et 18″. 2

Les Jésuites sont les espions et l’escouade d’assassins pour le compte de l’Église catholique. Les gens qui croient que cette institution est soit « religieuse », soit « spirituelle »se trompent lourdement. Elle a toujours été politique, et à tous égards. Il s’agit d’un front politique qui fonctionne pour contrôler les gens en utilisant de nombreux personnages fictifs et des cérémonies religieuses volées aux religions antérieures partout dans le monde. L’Eglise catholique n’a que faire de la séparation de l’Église et de l’État puisqu’elle travaille continuellement et impitoyablement pour la domination du monde et par tous les moyens possibles. Cette institution a été fondée sur le meurtre de masse, la torture, l’extorsion, le crime organisé, le mensonge afin de priver l’humanité d’une vraie spiritualité.

On entend souvent parler d’un « Pape Noir »: encore une histoire pour détourner la responsabilité du pape catholique et son clan de criminels. En vérité, ils emploient le concept de l’hégélianisme contrôlant les  opposants pour avoir une autorité totale. C’est un peu comme si quelqu’un qui travaille pour une institution défendant l’usage illégal de drogues, exploitait en coulisses un réseau de contrebande de ces mêmes drogues.
L’Eglise catholique qui se revendique comme une institution catholique de bienfaisance, contrôle et exécute en secret des activités criminelles organisées. C’est bien la marque du fonctionnement juif que l’on retrouve là basée sur l’imposture, le mensonge et le double jeu.

Les protestants ne sont que trop contents de pouvoir condamner les catholiques en déterrant des horreurs sur eux. Ce qui permet de renvoyer la faute sur l’autre et évite d’avoir à remettre en cause le fondement même de leurs croyances communes, juives.

Ignace de Loyola fut le fondateur des Jésuites. La Réforme protestante avait fait de sérieux dommages au contrôle incontesté de l’Église catholique au moment où il entra en scène. Il arriva à la conclusion que la seule manière pour l’Eglise catholique de reprendre le contrôle qu’elle avait perdu était d’imposer les canons et les doctrines sur le pouvoir temporel du pape et non de détruire seulement des vies comme l’Inquisition l’avait fait mais plutôt d’infiltrer secrètement tous les domaines de la vie.

« La constitution de la Compagnie de Jésus fut enfin rédigé et approuvé à Rome par Paul III, en 1540, et les Jésuites se mirent à la disposition du pape, lui promettant obéissance inconditionnelle. » 3

Ignace de Loyola était plus conscient que tout autre leader catholique qui l’avaient précédé que la meilleure façon de contrôler un homme était de contrôler son esprit. « Nous le saturons de forces spirituelles qu’il trouvera très difficile à éliminer par la suite »« …. des forces plus durables que tous les meilleurs principes et doctrines, ces forces peuvent remonter à la surface, parfois après des années sans même les avoir mentionné, et sont si impérieuses que la volonté se trouve incapable de s’y opposer et doit suivre leur impulsion irrésistible ». 4

Il ne faut pas oublier que l’Eglise catholique possède la plupart des connaissances ésotériques après des siècles de confiscation, de pillage et de retrait systématique de la population gentille. Les Jésuites ont utilisé ces connaissances au détriment de l’humanité. À l’insu de beaucoup,  les Jésuites ont infiltré tous les pays même s’ils furent aussi expulsés par nombre d’entre eux. Par le sacrement catholique de la confession, ils prirent néanmoins le contrôle des Rois et des Reines, des princes et de la noblesse et eurent même des postes politiques importants.

« A chaque fois qu’un pays était infesté de Jésuites, ils réussirent à prendre le contrôle. Cela se fit par infiltration. Peu de temps après, les autorités commençaient à les consulter sur des questions importantes, des dons importants commencèrent à affluer et en peu de temps, ils occupèrent toutes les écoles , les chaires de la plupart des églises et les confessionnaux de toutes les personnes de haut rang. » 5

« Le public n’est quasiment pas conscient de l’écrasante responsabilité portée par le Vatican et ses Jésuites dans le déclenchement des deux guerres mondiales, une situation qui peut s’expliquer en partie par les gigantesque finances la disposition du Vatican et de ses Jésuites, leur donnant pouvoir dans tant de  sphères, surtout depuis le dernier conflit. » 6

« Aucun Etat ne souffrit autant que la Pologne sous la domination des Jésuites. Et dans aucun autre pays mis à part le Portugal, les Jésuites furent aussi puissants. Alors que la Pologne était menée à la ruine, le nombre d’établissements et d’écoles jésuites se multipliait si vite que le général fit de la Pologne une congrégation spéciale en 1751. »7

Les enseignements d’Extrême-Orient furent corrompus avec l’arrivée et l’infestation des Jésuites. Le jésuite Robert de Nobile s’installa en Inde pour convertir les masses au catholicisme. Fidèle à la nature du jésuite, il infiltra la caste sacerdotale brahmane (toujours le même attrait pour la classe dirigeante). « Il acquit les vêtements, les habitudes et le mode de vie des brahmanes, mélangea leurs rites avec les chrétiens, tout cela avec l’approbation du pape Grégoire XV. Il convertit plus de 250.000 Hindous. » 8

Il est plus que probable que c’est de là que viennent les enseignements corrompus du Nouvel Age, avec karma et cie, les nouveaux enseignements christiques via les anges qui sont en fait les véritables ennemis de l’humanité avec leur voix mielleuse et leurs méthodes pédagogiques basées sur toujours plus de culpabilité et des enseignements corrompus qui donnent les effets inverses de ceux énoncés.    
Il faut surtout voir que le Nouvel-Age, grâce à son pot-pourri de tous les enseignements, croyances du monde commence depuis les années 70 à préparer la religion universelle sous contrôle juif. 
Il devient vital de comprendre que les Juifs contrôlent toute notre société. Aussi lorsqu’un mouvement dure et prend de l’ampleur, vous pouvez être sûr qu’IL sert l’objectif juif. 
D’ailleurs en France, la société qui distribue la quasi totalité des livres new age est juive, gérée par des Juifs ! Et le Nouvel Age rapporte gros, très gros !          

« En Amérique du Sud, ils conquirent les autochtones qui furent ensuite contraints de vivre sous le catholicisme. Les jésuites les surveillent … »« …et punissent la plus petite erreur … Le fouet, le jeûne, la prison, le pilori sur la place publique, la pénitence publique à l’église sont les châtiments qu’ils utilisent. » Le coupable revêtu des habits de pénitent est emmené à l’église où il avouait sa faute. Puis il était fouetté sur la place publique selon le code pénal ….. Le coupable, après avoir été puni, baisait la main de celui qui l’avait frappé, en disant: ‘Que Dieu vous récompense de m’avoir libéré, par cette punition légère, de la  peine éternelle qui me menaçait.’ 9

« Nous composerons des poèmes, mais puissent être nos poètes chrétiens et non païens qui invoquent des Muses, des oréades, des naïades,  des néréides, Calliope, Apollo, etc …et autres Dieux et Déesses. De plus, si ces derniers doivent être mentionnés, que ce soit pour les caricaturer, car ce sont des démons. »10

« L’Eglise catholique faisait partie des plus riches propriétaires terriens en Afrique du Nord. Au Mexique, ils possédaient des mines d’argent et des raffineries de sucre, au Paraguay, des plantations de thé et de cacao, des fabriques de tapis et avait le contrôle sur l’approvisionnement alimentaire comme elle  possédait des bovins et ‘exportait 80.000 mules par an’. »
« Et pour réaliser un bénéfice encore plus grand, les révérends pères n’hésitaient pas à frauder le trésor de l’État, comme dans l’histoire bien connue des boîtes soi-disant de chocolats déchargées à Cadix, qui étaient remplies de poudre d’or. »11

« Le 7 janvier 1960, à Rome, eut lieu une conférence au sommet destinée à apporter une co-existence pacifique entre les soviétiques et le bloc de l’Est et l’Ouest. Aux Etats-Unis, le cardinal Spellman (dont on voit de nombreuses photos dans les magazines et les journaux posant à côté d’importants dirigeants du monde) exhorta les Catholiques à se montrer ouvertement hostiles envers M. Khrouchtchev, lorsqu’il  visitait les États-Unis où il était invité. Le Cardinal Ottaviani, secrétaire du Saint-Siège prononça un discours des plus véhéments à la basilique de ‘Sainte-Marie-Majeure’ contre les Soviétiques et les puissances occidentales qui étaient impliquées dans le projet de paix. » 12

On pourrait bien se demander quels objectifs motivent les guerres quand une institution comme l’Église catholique cherche la domination mondiale. Et pourtant, la guerre, par les dévastations créées, est ce qui modifie le plus en profondeur le cours de la vie humaine en oeuvrant à une domination totale.
Les deux puissances belligérantes sont aidées et financées par ceux dont l’unique but est le contrôle de la planète et l’asservissement de l’humanité.
À la fin de la guerre, tous les pays impliqués sont endettés auprès des banques internationales dont certaines sont détenues et exploitées par le Vatican. Il n’est pas question, ici, d’ignorer ceux qui travaillent aux mêmes objectifs mais plutôt de prendre conscience qu’ils se servent tous les uns des autres pour atteindre leurs objectifs communs, tout en se méprisant cordialement, chacun cherchant la destruction de l’autre. Si l’objectif est atteint, le gagnant rafle la mise.

Ce qui est dramatique, c’est que ceux qui, Protestants, dénoncent des faits véritables et indiscutables sur les Catholiques, comme par exemple l’auteur de Vatican Assassins, ne sont pas conscients qu’eux-mêmes sont trompés dans cette tactique d’où personne ne sort gagnant, sauf les Juifs.
Ils courent d’une secte à l’autre, d’un bras armé à l’autre, ne voyant pas qu’ils sont enferrés dans la même illusion, la Bible. Bien sûr que ces pages sont une véritable bombe, une vraie révélation sur la corruption qui règne à l’intérieur de l’Eglise avec ses hommes de main que sont les Jésuites. Mais le Cardinal Spellman comme bien d’autres sont Juifs. Voilà comment les juifs font marcher l’entier système de l’intérieur prônant la haine, organisant le crime avec sur le devant de la scène les Gentils, même si la plupart des papes ont du sang juif qui coule dans leurs veines puisque l’on sait qu’un mère juive équivaut à être 100 % juif puisque c’est elle qui, détenant le gène récessif, le transmet à sa progéniture.
N’oubliez jamais que les Juifs jouent des deux côtés à la fois et que lorsque le Christianisme se montre violemment opposé au Judaisme et prétend être son  ennemi, il n’en est rien. Ce n’est que du cinéma et une pure imposture.
Les multiples preuves sont écrites noir sur blanc dans la Bible où il n’y en a que pour les Juifs et Israel.

Comme je l’ai déjà expliqué, le but est de diviser sur tous les fronts, de monter les uns contre les autres dans tous les domaines afin que les goys ne soient jamais solidaires les uns des autres, jamais. Beaucoup se sont fait avoir par l’appât du gain mais au bout du compte et du combat, ils seront perdants.
Il y a toujours un Juif à l’origine de la naissance d’un nouveau concept, qu’il soit religieux, politique, idéologique ou autre. Le Juif utilise toujours très intelligemment les différences sincères de points de vue des Gentils qui sont tous différents par nature. Il l’intègre à sa stratégie et à partir de là, naît un nouveau mouvement, une nouvelle congrégation, une nouvelle institution. Souvent de nombreux Juifs se convertissent au nouveau bras armé qu’ils ont créé pour en surveiller l’évolution et les manœuvrer de l’intérieur comme ce fut le cas pour le Cardinal Francis Spellman.

Pour preuve flagrante, il suffit de regarder la Bible ; presque chaque page comporte le mot Juif ou Israël, toujours dépeint de la manière la plus éclatante tandis que les Gentils sont avilis. La Bible, du début à la fin, est une histoire fictive du peuple juif, les patriarches, comme Abraham, un anagramme de Brahma (volé comme tout le reste). Abraham, patriarche de la race juive est un puissant message subliminal, anagramme de Brahma, issu de la caste dirigeante des grands prêtres de l’Inde, autrement dit les Juifs deviennent la caste dirigeante des nations, alors que les Gentils mènent leurs guerres et sont des moutons bons pour l’abattoir

Dana Goldstein



Ailleurs, sur le sujet (non exhaustif):

Connexe sur le site :

Publicités

3 réflexions sur “Les Dessous de l’ordre des jésuites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s